Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 avril 2019

L’armée de l’air israélienne aurait frappé des cibles militaires iraniennes près de Masyaf, dans la province de Hama en Syrie, selon la télévision d’Etat.

Selon de nombreux reportages des médias, plusieurs explosions ont été entendues dans toute la ville syrienne de Masyaf. L’armée syrienne a annoncé que le pays a été bombardé par plusieurs missiles israéliens, dont certains ont été interceptés avec succès par les moyens de défense aérienne ; d’autres ont atteint plusieurs bâtiments, y compris un poste militaire dans la ville, qui se situe à proximité d’un hôpital afin de se servir des malades comme bouclier humain.

Au moins trois soldats ont été blessés lors de l’attaque dans la région nord-ouest du pays et ont été transférés dans un hôpital pour y être soignés.

Selon l’opposition syrienne, les cibles atteintes étaient des installations utilisées par les forces iraniennes et celles du groupe terroriste Hezbollah. SANA, l’agence de presse syrienne officielle a confirmé qu’il y a eu trois blessés et plusieurs bâtiments détruits.

Les médias syriens ont déclaré que les avions israéliens ont attaqué des cibles militaires près de la ville de Masyaf, dans la province occidentale de Hama, dans la nuit de vendredi à samedi 13 avril vers 2h30 du matin.

L’agence de presse officielle syrienne SANA a précisé que l’armée de l’air israélienne a tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais. Le rapport affirme que les défenses aériennes syriennes ont abattu plusieurs missiles.

D’autres explosions ont également été signalées plus tôt dans la journée au nord-ouest du pays.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz