Quantcast
FLASH
[22/05/2019] Centrafrique : une religieuse franco-espagnole, âgée de 77 ans, a été égorgée  |  [21/05/2019] Effet Trump. Nouveau sondage : la confiance du public dans le marché de l’emploi atteint 71% – plus haut de toute l’histoire des Etats-Unis (Gallup)  |  La poupée Barbie a eu 60 ans cette année (elle ne les fait pas)  |  L’Europe ne succombera pas aux ultimatums de l’#Iran, déclare le ministre français des Finances Bruno Le Maire  |  Il semble que #Trump va changer son slogan. #MAGA devient Keep America Great  |  [20/05/2019] Israël : les militaires de rang officiers et supérieurs ne doivent plus utiliser que des iPhone car ils ont un meilleur niveau de sécurité que tous les concurrents  |  mardi 21 mai, manifestation pro-Israël devant l’Ambassade d’Islande (52 avenue Victor-Hugo, 16e) à 19 heures. N’hésitez pas à venir nombreux avec des drapeaux Israéliens  |  Suisse : plus de 63 % des électeurs ont accepté de durcir et aligner les lois du pays sur les règles de l’UE en matière d’armes à feu  |  [19/05/2019] Egypte : attentat terroriste, nombreuses victimes suite à l’explosion d’un bus de touristes près des pyramides en plein ramadan  |  [18/05/2019] Effet Trump : la confiance des ménages a atteint son plus haut depuis 15 ans  |  [16/05/2019] « J’espère ne pas entrer en guerre avec l’Iran » a déclaré Trump aujourd’hui  |  Une station de radio d’un Etat Démocrate s’est rebaptisée en « Trump 103.3 FM »  |  Échec total des #antisémites du #BDS : Madonna arrive en #Israël et aucun pays ne s’est retiré de l’#Eurovision à Tel Aviv !  |  Sorties scolaires : le Sénat français vote pour l’interdiction du port du voile pour les mères accompagnatrices  |  [15/05/2019] Israël : le tremblement de terre a été mesuré à 4.6 sur l’échelle de Richter  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 mai 2019

Quel contraste ! Trump veut que la NASA renvoie des gens sur la Lune d’ici 2024, puis sur Mars. Obama voulait que la NASA aide les musulmans à se sentir mieux dans leur peau.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le chef de la NASA a expliqué que renvoyer des gens sur la Lune permettra aux astronautes d’atteindre Mars plus rapidement. Quelques heures après que le président Donald Trump eut demandé au Congrès américain plus d’argent pour accélérer le retour des astronautes sur la Lune, l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a déclaré qu’une mission lunaire n’était que le début.

Nous allons sur la Lune parce que nous voulons aller sur Mars avec des humains », a déclaré Mme Bridenstine mardi au Sommet Humans to Mars à Washington, DC.

M. Bridenstine a déclaré que le calendrier de la NASA pour la mission lunaire avait été accéléré en vue d’une mission sur Mars.

La raison pour laquelle c’est important, c’est qu’en accélérant le programme lunaire, nous accélérons par définition le programme Humains vers Mars », a-t-il dit.

La demande initiale de budget pour la NASA, soumise le 11 mars, s’élevait à 21 milliards de dollars. De ce montant, 10,7 milliards de dollars ont été alloués à la « Campagne d’exploration », qui comprenait un atterrissage sur la surface lunaire en 2028 – et qui devait jeter les bases d’une mission envoyant des humains sur Mars.

Trump veut renvoyer les astronautes sur la Lune d’ici 2024

Lundi, l’administration Trump a publié une demande de budget modifié qui demandait 1,6 milliard de dollars supplémentaires pour faciliter cette nouvelle cible.

Ces fonds supplémentaires porteraient à 22,6 milliards de dollars le montant total des crédits demandés pour le programme de la NASA.

La compétition spatiale américano-chinoise ne se termine pas avec la Lune. La Chine a également déclaré qu’elle se battait pour être la première nation spatiale à atteindre Mars. Car en ligne de mire, il y a le contrôle du cyber-terrorisme et des prochains conflits déclenchés depuis des satellites.

Partenariats avec des entreprises privées

La clé de la mission lunaire de Trump est la mise au point d’un atterrisseur qui peut transporter les humains à la surface de la Lune. Plutôt que de développer l’atterrisseur lui-même, la NASA compte sur les entreprises spatiales commerciales pour y parvenir. Les propositions pour l’atterrisseur devaient être soumises au plus tard le 25 mars. La NASA exige qu’il soit réutilisable et intégré dans deux installations en cours d’élaboration :

  1. un avant-poste de surface,
  2. et ce qu’on appelle la porte lunaire – un bureau, un laboratoire et un espace de vie proposés pour orbiter autour de la Lune.

La semaine dernière, un candidat possible, le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a dévoilé Blue Moon, une maquette d’un atterrisseur développé par son entreprise spatiale privée, Blue Origin.

Lors d’une réunion du personnel de la NASA, William Gerstenmaier, administrateur associé de la NASA pour l’exploration et les opérations humaines, a déclaré que si le Congrès approuve, il envisage de signer des contrats en octobre et d’intégrer les ingénieurs de la NASA avec des partenaires commerciaux pendant la phase de développement.

Les bons vieux jours avec Obama

M. Bolden (administrateur de la NASA) avait déclaré en juillet 2010 dans une interview pour al Jazeera :

Quand je suis devenu administrateur de la NASA, Obama m’a chargé de trois missions.

  • « Premièrement, il voulait que j’aide à réinspirer les enfants à vouloir se lancer dans les sciences et les mathématiques ;
  • Deuxièmement, il voulait que j’élargisse nos relations internationales ;
  • Et troisièmement, et peut-être surtout, il voulait que je trouve un moyen d’entrer en contact avec le monde musulman et de collaborer beaucoup plus avec les nations dominées par les musulmans pour les aider à mieux apprécier leur propre contribution historique en sciences, mathématiques et ingénierie.

A la demande du président Obama, Bolden avait annulé le programme Constellation, qui consistait à construire de nouvelles fusées et de nouveaux vaisseaux spatiaux capables de ramener les astronautes sur la Lune.

Il avait dit que les États-Unis n’iraient pas au-delà de l’orbite terrestre par leurs propres moyens, et qu’aucun pays ne pourrait se rendre sur Mars sans aide internationale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz