Quantcast
FLASH
[11/11/2019] 9 #terroristes recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens  |  [10/11/2019] Irak : 5 soldats italiens blessés par une explosion  |  [07/11/2019] François Bayrou (il avait fait de la séparation de la politique et de l’argent l’un de ses chevaux de bataille), sera probablement mis en examen pour détournement de fonds publics  |  [06/11/2019] Nouveau sondage: 62% des supporters de #Trump disent qu’ils le soutiennent quoi qu’il arrive  |  Un habitant de Gaza qui devait traverser le point de passage d’Erez pour retourner à Gaza s’est enfui vers un kibboutz. Les habitants ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur pendant que les forces de sécurité balayaient la zone  |  Attentat islamiste en Jordanie : le terroriste est 1 palestinien de Gaza. Bilan 8 personnes poignardées dont 3 Espagnols, 1 Suisse et 1 Mexicain  |  56% des électeurs pensent que #Trump sera réélu, selon un sondage Politico  |  [05/11/2019] Non confirmé : la Turquie aurait capturé la sœur de Baghadi, le leader d’ISIS éliminé par les Etats-Unis  |  [31/10/2019] Les islamistes ne s’arrêtent jamais : Une roquette tombe dans la region d’Echkol en Israël sur un terrain vague  |  La Chambre des représentants approuve une résolution partisane visant à officialiser les procédures de l’enquête sur la destitution du président Trump  |  Très surprenant de voir combien de responsables gouvernementaux, d’universitaires et de journalistes, après toutes ces années, restent confus au sujet des islamistes – qui ils sont, ce qu’ils croient et pourquoi ils se battent  |  [29/10/2019] l’armée israélienne vient d’intercepter un drone non identifié volant au dessus de Gaza  |  Le successeur de Baghdadi pressenti pour diriger ISIS a également été éliminé  |  Violents affrontements en ce moment à Beyrouth entre le Hezbollah, qui frappe les manifestants, et la société civile  |  [27/10/2019] Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique, a été pris pour cible lors d’un raid de l’armée américaine et aurait été tué, a indiqué Newsweek  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 17 mai 2019

Fuir la persécution islamique en Syrie, au cours des années les plus sombres de la guerre civile, pour se retrouver en Suède, persécutés par les réfugiés musulmans.

c’est le triste quotidien des réfugiés chrétiens syriaques, une dramatique réalité qui ne semble guère émouvoir les autorités suédoises, hypnotisées par le charme de cette belle religion d’amour et de paix et de celui de ses pieux fidèles.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les islamistes nous ont suivis en Europe

La tragédie des Chrétiens syriaques débuta en 2012, quand les manifestations contre le Président Assad furent infiltrées par des fondamentalistes, des groupes djihadistes qui monopolisèrent l’opposition au gouvernement syrien et plongèrent le pays dans une guerre civile des plus meurtrières.

En Syrie, la minorité chrétienne représente un poids important ; il s’agit de l’une des premières communautés converties au christianisme, présente dans la région depuis son origine.

Sous le régime laïc de Bachar al-Assad, la communauté chrétienne coexistait plus ou moins normalement avec les musulmans. La situation se détériora dès la conquête des quartiers chrétiens d’Homs, d’Alep et autres villes syriennes par les égorgeurs de l’EI. Afin d’échapper aux atroces exactions des disciples d’Allah, conformément aux injonctions coraniques, de nombreux Chrétiens fuirent l’enfer déclenché par les » pieux musulmans » de l’EI, afin de trouver refuge dans les havres de paix occidentaux. Du moins le croyaient-ils. Nombreux chrétiens syriens choisirent la Suède, réputée pour son accueil, son humanisme, sa générosité. Ainsi, sur 2 millions et demi de Chrétiens présents en Syrie avant la guerre, 120.000 demandèrent l’asile à la Suède, certains d’y trouver la paix et la sécurité.

Hélas pour eux, ils durent vite déchanter, car leur rêve se brisa rapidement. La Suède, qui aspire à devenir la championne de l’humanitaire, a aussi ouvert très généreusement ses portes aux islamistes, ces monstres aux mains tâchées du sang des Chrétiens, qu’ils persécutèrent, torturèrent, crucifièrent, décapitèrent au temps glorieux du califat en marche. Devant l’avancée de l’armée régulière et la chute du califat, ces criminels, pour éviter la prison et la peine de mort, quittèrent aussi le pays et trouvèrent également refuge en Suède, qui s’empressa d’accueillir ces « pauvres réfugiés ».

Ainsi, aujourd’hui, la Suède héberge généreusement non seulement des mercenaires de l’EI, mais aussi des musulmans proches des interprétations les plus rigoristes de l’islam. Conséquence néfaste pour les chrétiens syriens: ils deviennent à nouveau la cible de ces islamistes, cette engeance du diable et ce dans un pays occidental en paix, du moins momentanément, car importer la peste islamique dans son pays , c’est le mettre en danger de mort.

A Stockholm, l’Association « Syriansi Riksförbundet i Sverige » regroupe des réfugiés syriens chrétiens. Sur leur page Facebook, ils relatent la manière dont leurs demandes d’aide et leurs plaintes sont traitées par les autorités locales.

Les Chrétiens syriens sont quotidiennement menacés notamment via les réseaux sociaux ou par téléphone, menaces proférées en suédois mais avec un fort accent arabe.

Un représentant de l’Association a déclaré sans aucune ambiguïté au journal « Samhällsnytt » :

Ils nous ont poursuivis jusqu’ici et les chances qu’ils demeurent impunis sont grandes, car quasiment personne ne nous écoute, ni se soucie de notre calvaire. Tout cela se terminera en une guerre civile entre nous les Chrétiens et les islamiques.

A la suite de menaces répétées, la « Syriansi Riksförbund » a renforcé les mesures de sécurité allant de la vidéosurveillance au recrutement de ses propres gardes de sécurité.

Malgré les intimidations, les insultes, les provocations verbales, la multiplication d’actes violents à l’égard de la communauté chrétienne syrienne par les membres de la « meilleure communauté qui soit » dixit Allah, la police a toutefois décidé ne pas enquêter , le langage « obscène » n’étant pas illégal en Suède !

La police considère donc comme « langage « obscène » des phrases du genre « nous vous ferons subir en Suède ce que vous subissiez au Moyen-orient ». Peut-être attendent-ils que ces réfugiés chrétiens soient égorgés, brûlés vif, crucifiés, pendus aux branches d’un arbre, avant de donner enfin suite aux plaintes des Chrétiens. Cette douce communauté musulmane, modèle de vertu, de tolérance, de fraternité, de douceur, d’amour ne peut proférer de telles menaces. Les Chrétiens syriaques souffrent sans doute de délire paranoïaque…

« Un génocide a été commis au Moyen-Orient contre les Chrétiens. Nous avons fui ces monstres et nous nous sommes réfugiés en Suède, croyant être à l’abri, mais ils nous ont rattrapés ici. » a déclaré le porte parole de l’Association « Syriansi Riksförbund ».

L’Association s’est plusieurs fois tournée vers les autorités, mais ces dernières n’ont fait preuve d’aucune compréhension, à l’exception des Démocrates-chrétiens, dont la dirigeante a récemment déclaré à propos de l’insécurité à laquelle sont confrontées les femmes suédoises, depuis l’accueil par leur pays de musulmans venus d’Afrique et du Moyen-Orient.

Le problème de l’insécurité des femmes est aigu et doit être combattu. La peur est, en grande partie, due au harcèlement par des groupes de jeunes migrants, souvent des nouveaux venus provenant de parties du monde au sein desquelles les femmes ne sont pas censées se déplacer librement.

Je ne veux pas cela, je ne veux pas et ne peux pas l’accepter. Je ne me tairai pas non plus.

Aftonbladet

Elle a ajouté que le service de jeunesse de l’administration de la ville d’Uppsala a recommandé aux jeunes filles de ne pas sortir seules, pas seulement la nuit mais aussi durant la journée : « Cela signifie que la dignité humaine de la femme est subordonnée à celle de l’homme. Elles resteront à la maison ou devront être escortées. »

C’est l’application de la charia en vigueur dans les pays, dont sont originaires tous ces « pauvres » migrants musulmans. C’est aux Suédoises de se plier aux lois et traditions liberticides des envahisseurs musulmans et non l’inverse. Au lieu de réprimer ces barbares, responsables de l’explosion du nombre de viols et d’ agressions sexuelles violentes et de les expulser vers leur pays d’origine, les autorités suédoises demandent aux citoyennes de souche de renoncer à leur liberté. A quand la suggestion de revêtir la tenue hypocrite de la « modestie islamique » pour éviter de provoquer les pieux fidèles d’Allah ? Comme d’habitude, si les pieux musulmans violent les femmes et les petites filles mécréantes, la responsabilité de ce crime odieux en incombe uniquement à ces « chiennes » d’infidèles, qui s’habillent de manière indécente et excitent ainsi ces doux agneaux au coeur malade.


Cheikh Taj el-Din Hilaly, ex-Grand mufti d’Australie avait comparé lors d’un sermon de ramadan en 2016 les femmes habillées de façon immodeste comme de la « viande découverte » justifiant les viols collectifs de Sidney :

Si vous placez de la viande non enveloppée et que vous la laissez dans la rue, dans un jardin sans la couvrir et que les chats viennent la manger, de qui est-ce la faute : des chats ou de la viande non enveloppée ?

Suite à la tempête suscitée par cette comparaison carnassière, le pauvre perdit son titre de « mufti » et écrivit un livre en réplique aux réactions, qu’il qualifia de malveillantes et de diffamatoires. Il expliqua que ses commentaires au sujet de la viande découverte avaient été tirés d’une analogie, utilisée par l’écrivain arabe Al-Rafii, dans l’intention de démontrer que le fait de découvrir la chair publiquement peut être dégradant pour la femme et la rendre vulnérable à ceux qui ont un cœur malade. En fait, il voulait tous simplement protéger les femmes contre les violeurs, ayant perdu leur humanité, leur esprit, leur religion. Encore un musulman qui nous veut que du bien, Mesdames, mais si injustement incompris !

C’est un sentiment de résignation qui semble régner en Suède.

Selon Samhällsnytt, face aux inquiétudes quant à l’avenir de l’Etat de Droit, à sa capacité à protéger les personnes et à engager des poursuites pénales envers les délinquants de confession musulmane, c’est un sentiment de résignation qui semble régner en Suède.

« Nous nous attendons à une « fucking » guerre civile entre les différents groupes, à moins que quelqu’un ne mette le holà ou tape du poing sur la table. Les ignobles individus qui ont commis des actes horribles au Moyen-Orient sont maintenant ici … et personne ne semble s’en inquiéter. » a jouté le porte -parole de l’Association syrienne. Qui se soucie des Chrétiens ? Même le Pape n’hésite pas à manifester sa prédilection pour les fidèles de cette belle « religion » qu’est l’islam à ses yeux.

Les églises syriaques en Suède ont subi plusieurs attaques à la bombe et des incendies criminels, notamment l’église Saint-Afrem à Södertälje et l’église Sainte Marie à Norrköping.

Ces incidents ont suscité de vives réactions chez les Chrétiens syriaques. Pour certains, le moment était venu de quitter ce pays, incapable de protéger tous ses citoyens, d’autres ont suggéré de créer « une force de police syriaque ». Ce sera le début de la balkanisation de la Suède , ce pays si souvent cité en modèle pour sa société multiculturelle si florissante et prometteuse d’un avenir radieux sous la loi d’Allah.

Intolérance et apartheid culturel font désormais partie de la Suède multiculturelle d’aujourd’hui.

Ce pays, mythe de la sociale-démocratie, symbole de l’intégration soit disant réussie, modèle du multiculturalisme heureux encensé depuis des décennies par l’UE, se réveille de sa longue torpeur, étourdi de stupeur face à la dure réalité.

Si l’UE a contribué à la paix entre les nations européennes, elle sème depuis quelques décennies les graines de futures guerres civiles par l’importation massive de migrants de confession musulmane, dont la « grande tolérance » envers les communautés non musulmanes se révèle le plus souvent meurtrière. Là où les musulmans s’incrustent, il n’y a plus de place pour les autres religions. Seul l’islam a le droit d’exister !

Le « vivre ensemble » dans la paix entre les communautés musulmanes et les non musulmanes est une dangereuse illusion. C’est non seulement un déni de la réalité passée et présente, mais également mal connaître la mission de tout pieux musulman, écrite noire sur blanc dans le livre « sacré » de l’islam, le « noble » coran: le djihad par la Hijra ou l’immigration.

Lors d’une interview accordée en 2018 au quotidien italien « Il Giornale » Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan déclara sans ambages :

Le phénomène de la soi-disant « immigration » représente en fait un plan orchestré et préparé depuis longtemps par les puissances internationales afin de changer radicalement l’identité chrétienne et nationale des peuples européens. Ces puissances utilisent l’énorme potentiel moral de l’Eglise et ses structures pour atteindre plus efficacement leur objectif anti-chrétien et anti-européen. A cet effet, on abuse du véritable concept de l’humanisme et même du commandement chrétien de la charité.

Voilà une déclaration qui a dû profondément déplaire à son supérieur, l’Evêque de Rome, devenu l’agent de ces puissances internationales.

A la question « Que pensez-vous du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini ? », il répondit :

Je ne suis pas et je ne connais pas bien la situation politique italienne, dès lors je ne puis me prononcer à ce sujet. Toutefois, si un gouvernement d’une nation européenne tenterait d’accentuer sa propre souveraineté et sa propre identité historique, culturelle et chrétienne, face au totalitarisme d’une sorte de nouvelle Union soviétique, qui aujourd’hui s’appelle Union Européenne avec une idéologie indéniablement maçonnique, cela doit certainement être loué.


Danemark : « Si la Suède cède et devient un état arabe, cela nous affectera tous »

Lors d’une interview accordée au magazine d’information suédois « Fokus », la députée Maria Krarup du « Dansk Folkerparti (DF) (le Parti populaire danois) a exprimé son point de vue à l’égard de la Suède.

« Si la Suède cède et et arrête d’être la Suède, cela nous affectera tous. »

Selon Maria Krarup, la politique migratoire de la Suède est faible et laxiste:

La Suède ne comprend pas l’enorme danger que réprésente l’immigration de masse.

Elle devient un exemple dissuasif pour ses voisins.

Nous sommes proches des Suédois et nous partageons en commun beaucoup de choses, mais si la Suède devient un pays arabe du Moyen-Orient, l’Union nordique des passeports n’existera plus.

Maria Krarup, membre du Parlement danois.

« Fokus » a également rapporté que Krarup et son parti refusent que les migrants apprennent le danois et travaillent, ils devraient au contraire être renvoyés chez eux le plus rapidement possible.

« Si un droit d’asile vous est accordé, vous recevrez un permis de résidence temporaire et vous résiderez au Danemark jusqu’à ce que vous soyez renvoyé chez vous. Et vous devriez être préparé à quitter le pays à tout moment. »

Elle conclut l’interview en racontant au magazine à quel point ses collègues furent choqués quand lors d’une visite à Malmö, ville suédoise à majorité musulmane, ses collègues constatèrent de visu l’existence des ghettos et la criminalité ambiante. »


Interdire l’Islam au Danemark et expulser les musulmans

Les élections parlementaires au Danemark se dérouleront au plus tard de 17 juin. Il semblerait qu’un nouveau parti le « Stram Kurs » – qui veut interdire l’islam et renvoyer des centaines de milliers de musulmans -pourrait gagner des sièges et entrer au Parlement lors des prochaines élections, selon les sondages.


Interdire l’Islam en République Tchèque : les musulmans ne sont pas en Occident pour s’y intégrer mais pour l’islamiser

Interdire l’islam serait aussi l’objectif des députés du parti tchèque « Freedom and Direct Democracy », car une « religion » qui appelle à tuer les Juifs, les Chrétiens et les non musulmans n’est pas une religion de paix, mais une idéologie violente, qui doit être interdite, à l’instar du fascisme et du nazisme. Les musulmans ne sont pas en Occident pour s’y intégrer, mais pour l’islamiser.

Une forte méfiance à l’égard de l’islam existe dans l’ensemble du spectre politique en République tchèque, où seulement 0,5% de la population est musulmane.

« Nous refusons d’accueillir plus de musulmans en République tchèque » avait déclaré le PM social-démocrate Bohuslav Sobotka lors d’une interview l’année dernière.

Même le Président tchèque Milos Zeman, qui est aussi un social-démocrate, avait vivement condamné la « religion » du Moyen-orient.

L’islam n’appartient tout simplement pas à l’Europe.

Se référant au chaos migratoire de 2015, suite à « l’invitation » lancée par Mutti Merkel aux musulmans du Moyen-Orient à rejoindre l’Allemagne, Zeman fit remarquer lors d’une conférence critique de l’islam que les migrants musulmans qui envahirent l’Europe provenaient d’une « culture de meurtriers et de haine religieuse. »

Si vous voulez entendre une vérité non dite, la migration islamique est inintégrable et elle ne peut être assimilée à la culture européenne.

Ce pays est le nôtre. Et ce pays n’est pas et ne peut pas être pour tous.

A mon avis, une grande partie de la culpabilité repose sur le leadership actuel de l’UE, totalement incompétent, bureaucratique et cela engendre une frustration des citoyens européens à l’égard des institutions européennes… Nous n’avons pas besoin d’un nouveau bureau de presse et d’information pour continuer à vivre dans une société libre et démocratique.

Un musulman peut être défini comme un coraniste, tout comme un nazi de partisan de la supériorité raciale et de l’antisémitisme et un communiste d’ adepte de la lutte des classes et de la dictature du prolétariat. »

Je pense que nous pouvons coexister avec le bouddhisme, l’hindouisme, le shintoïsme, le confucianisme, mais non avec l’islam. L’islam doit dominer le monde et soumettre les infidèles de gré ou de force, car telle est la volonté d’Allah gravée dans les « textes sacrés. »

L’ennemi, c’est l’idéologie anti-civilisation qui se propage de l’Afrique du Nord à l’Indonésie. Elle est financée en partie par la vente du pétrole et en partie par le trafic de drogue.

Miloš Zeman, président de la République tchèque.

Il se défend d’être raciste ou xénophobe.

La République tchèque a accueilli environ 80.000 Vietnamiens et ils se sont merveilleusement adaptés. Ils ont surmonté la barrière de la langue, leurs enfants étudient à l’université et parlent parfaitement le tchèque. Ils sont plus industrieux que le Tchèque moyen.

Environ 110.000 Ukrainiens vivent ici. Ce sont des bosseurs, parlent très bien notre langue et se sont intégrés à notre société sans problème.

Les étrangers représentent 5% de la population tchèque, ils font partie de notre société. Quand on parle de « migration » on oublie un adjectif, « islamique ». Le politiquement correct, mes amis, est synonyme de mensonge. La migration islamique ne peut être ni intégrée, ni assimilée à la culture européenne.

L’attitude de Zeman est proche de celle du « père de Singapour », Lee Kuan Yew (1923-2015), grand homme d’État et fondateur de la Singapour moderne, qui déclara :

Je dirais aujourd’hui que nous pouvons intégrer toutes les religions et toutes les races à l’exception de l’Islam (…) Après 40 ans de développement économique irrégulier, de nombreux Arabes ressentent de la colère et de l’humiliation devant le fait que leur civilisation autrefois glorieuse (le mythe de l’Age d’or Al-Andalus) ait été diminuée par l’Occident, en particulier par les USA, et corrompue par sa culture licencieuse, dépravée,obscène…

Les musulmans veulent nous assimiler. C’est une voie à sens unique et ils ne nous laisseront pas le choix, car ils ne nous font aucune confiance.

Quand le Vatican au nom du Pape souhaite un joyeux ramadan à « ses frères et soeurs » , il encourage « ses frères et soeurs » à subjuguer l’Occident, à le coloniser, à l’islamiser. Est-ce là son rôle?

Nous musulmans et chrétiens sommes appelés à nous ouvrir aux autres, à les connaître et reconnaître comme frères et soeurs… Ainsi, nous pouvons faire tomber les murs, érigés par la peur et l’ignorance et essayer ensemble de construire des ponts de l’amitié, qui sont fondamentaux pour le bien de l’humanité.

Qualifier les musulmans de « frères et soeurs », c’est invoquer une vision d’harmonie et de paix entre musulmans et Chrétiens, ce qui est loin d’être la réalité. Trop de Chrétiens vivent dans de terribles souffrances en terre d’islam, quotidiennement soumis à une persécution barbare sous la charia. Et les « frères et soeurs » réfugiés en Occident veulent y perpétuer ces « belles traditions » conformes à la charia.

Le pape de l’islam, comme l’appelle désormais Robert Spencer de Jihad Watch , non seulement se ment à lui-même, mais ferme aussi les yeux sur les attaques djihadistes et les agressions des suprématistes islamiques commises dans les pays occidentaux , conséquences dramatiques de la politique migratoire de la « porte ouverte » pour laquelle il ne cesse de plaider.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Sources :

  • « Sweden: Christian migrants repeatedly attacked by Muslim migrants fear civil well will break out in the country » (Voice of Europe)
  • « I cristiani siriani in Svezia ora preferiscono tornare in patria » (Gli Occhi della Guerra)
  • Danish politician: « When Sweden fails and becomes an arab State, we won’t have much in common- and we will end the Nordic Passport Union. » (Voice of Europe)
  • https://samnytt.se/dansk-politiker-nar-sverige-blir-arabiskt-har-vi-inte-langre-mycket-gemensamt/
  • « Dietro i migranti, c’è un piano per cambiare i popoli europei » (Il Giornale.it) (Extraits)
  • « Czech politicians want to ban islam completely as it colonises society » (Voice of Europe)
  • « Cezch President Milos Zeman: Warrior for Truth » Gatestone Institute (extraits)
Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz