Publié par Christian Larnet le 19 mai 2019

Pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris, la course est lancée pour que les architectes redessinent la structure iconique.

Alors que les amateurs d’histoire de l’art veulent que la structure retrouve sa beauté d’origine, les cabinets d’architectes du monde entier proposent des concepts novateurs, dont beaucoup pensent à l’environnement et la laïcité et très peu au christianisme.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Depuis l’incendie, le président français Emmanuel Macron a annoncé la tenue d’un concours international pour la reconstruction du toit et de la flèche vieux de 850 ans, invitant les architectes à soumettre des propositions.

Le cabinet parisien Vincent Callebaut Architectures a soumis un projet écologique comprenant un toit solaire en verre et une ferme urbaine.

Le projet s’appelle « Palingenesis », un mot grec qui signifie renaissance ou régénération.

Il est doté d’un toit en verre, en chêne et en fibre de carbone qui peut convertir l’énergie solaire en électricité pour la cathédrale. Le toit abritera une ferme urbaine produisant jusqu’à 21 tonnes de fruits et légumes récoltables par an, qui seraient donnés gratuitement aux habitants de la ville sur les marchés fermiers hebdomadaires.

Selon l’entreprise, l’objectif est de faire entrer la cathédrale dans le XXIe siècle. « Nous cherchons à présenter un projet transcendant, symbole d’un avenir résilient et écologique qui offre à la ville de Paris un ensemble de solutions inspirées du biomimétisme, défini ici comme une éthique commune pour une relation symbiotique plus juste entre l’homme et la nature », ont écrit les architectes dans un communiqué. On reste sans voix…

Le cabinet a également répondu aux préoccupations concernant la modification du style architectural de la cathédrale.

Du gothique primitif du XIIe siècle à sa restauration par Viollet-le-Duc au XIXe siècle, en passant par le gothique rayonnant du XIIIe siècle et le gothique flamboyant du XIVe siècle, la cathédrale Notre-Dame naît sans doute de siècles de travail et d’inspiration multiple », écrit la maison.

En tant que tel, il est encombré de réflexions inutiles sur le chevauchement des styles inhérent à l’immeuble. »

Les socialistes, les progressistes, la gauche, mais aussi l’islam, sont trop pressés de détruire ce symbole persistant, irritant, du passé catholique de la France. Tellement, que cet article a été classé dans la rubrique christianophobie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz