Publié par Christian Larnet le 19 mai 2019

« Les personnes ne maîtrisant pas la langue locale ne seront pas autorisées à travailler en Assam », a déclaré l’organisation littéraire Assam Sahitya Sabha.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Le 16 mai dernier, Assam Sahitya Sabha, une organisation littéraire de l’Assam, a déclaré que les personnes qui ne connaissent pas l’assamais ou toute autre langue indigène ne seraient pas autorisés à travailler dans l’État, rapporte The Hindu.

Le Président de l’Assam Sahitya Sabha, Sabha Paramananda Rajbongshi a déclaré :

Nous avons signifié la notification conformément aux dispositions de l’Accord de l’Assam (de 1985 qui a mis fin à une agitation de six ans pour l’expulsion de migrants illégaux).

Le Centre aurait dû s’efforcer de protéger l’identité culturelle et linguistique des peuples autochtones. Nous devons protéger notre identité ».

Le Sabha a été à l’avant-garde d’un mouvement de résistance à la menace que représentent les langues dominantes pour l’assamais et les autres langues locales.

L’Assam Sahitya Sabha, fondée en 1917, a donné un mois au gouvernement Sarbananda Sonowal pour que les écoles affiliées au Conseil central de l’enseignement secondaire introduisent toute langue autochtone reconnue comme troisième langue jusqu’en terminale.

Les Français défendent-ils leur identité culturelle, leur âme, contre les migrants venus d’Afrique ?

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz