Quantcast
FLASH
[06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  |  [27/11/2019] Effet #Trump: Le PIB américain a augmenté de 2,1% au 3ème trimestre, plus que prévu  |  [26/11/2019] Le Hamas, le Fatah, l’OLP ont organisé une « journée de rage » en réponse à la décision américaine de soutenir les communautés juives en Judée et en Samarie. Entre 200 et 500 terroristes ont assisté à chaque émeute  |  L’Etat d’urgence de la Maison-Blanche a été décrété, puis rapidement levé, à la suite d’une « violation de l’espace aérien »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 mai 2019

Source : Christianophobie

En pleine nuit, le village chrétien de Gossi, au nord du Cameroun, a été attaqué par des islamistes : deux églises vandalisées ; grâce à Dieu, pas de morts…

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Aucune vie n’a été perdue, mais les assaillants ont réussi à causer de grands dommages matériels. Des hommes armés ont attaqué le village de Gossi au Nord du Cameroun. Les attaques se sont déroulées dans la nuit de samedi 11 mai jusqu’au dimanche 12 mai au petit matin. On soupçonne les islamistes du groupe terroriste Boko Haram. Tard samedi soir, les attaquants s’en sont d’abord pris aux militaires qui s’y trouvaient. Un témoin raconte : « Ils ont ensuite commencé à tirer au hasard sur la population. Les gens couraient à toute allure. Alors que les villageois quittaient leurs maisons, les attaquants y ont mis le feu. Ils ont également mis le feu à des granges et à d’autres biens. » Ce n’est qu’à 3 heures du matin que les attaquants sont partis, chassés par des renforts militaires. Ils ont pillé et incendié 60 maisons (dont au moins 50 appartenant à des chrétiens). Ils ont également saccagé 11 magasins et volé 2 motos. Les attaquants s’en sont aussi pris à deux églises : l’église de la Mission du Plein Évangile : ils ont mis le feu au bâtiment, endommageant les murs, le toit, les bancs et détruisant les instruments de musique ; l’église du Christ dans les Nations : ils n’ont pas réussi à y mettre le feu, mais se sont acharnés sur les instruments de musique et sur des objets. Un responsable d’église locale témoigne sous couvert d’anonymat : « Je suis heureux et reconnaissant à Dieu qu’aucune vie humaine n’ait été perdue. Ils ont essayé de forcer la porte du presbytère. Ils ont pillé beaucoup de nourriture stockée dans les granges… Les fidèles sont démoralisés et ont envisagé de partir. Au cours des six dernières années, cela a été difficile pour eux et beaucoup ont même demandé à l’officier divisionnaire de leur montrer une parcelle de terrain où ils pourraient s’établir jusqu’à ce que tout cela soit terminé. Mais on les a encouragés à rester et on leur a dit que la sécurité serait renforcée. Ils sont fatigués… nous sommes fatigués. » Un autre responsable d’église explique : « Les attaquants ont pillé beaucoup de biens. Avant de battre en retraite, ils ont menacé de revenir. Ils parlaient des langues locales, le gossi et le haoussa. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous à notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz