Quantcast
FLASH
[11/11/2019] 9 #terroristes recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée Samarie illégalement occupée par les #Palestiniens  |  [10/11/2019] Irak : 5 soldats italiens blessés par une explosion  |  [07/11/2019] François Bayrou (il avait fait de la séparation de la politique et de l’argent l’un de ses chevaux de bataille), sera probablement mis en examen pour détournement de fonds publics  |  [06/11/2019] Nouveau sondage: 62% des supporters de #Trump disent qu’ils le soutiennent quoi qu’il arrive  |  Un habitant de Gaza qui devait traverser le point de passage d’Erez pour retourner à Gaza s’est enfui vers un kibboutz. Les habitants ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur pendant que les forces de sécurité balayaient la zone  |  Attentat islamiste en Jordanie : le terroriste est 1 palestinien de Gaza. Bilan 8 personnes poignardées dont 3 Espagnols, 1 Suisse et 1 Mexicain  |  56% des électeurs pensent que #Trump sera réélu, selon un sondage Politico  |  [05/11/2019] Non confirmé : la Turquie aurait capturé la sœur de Baghadi, le leader d’ISIS éliminé par les Etats-Unis  |  [31/10/2019] Les islamistes ne s’arrêtent jamais : Une roquette tombe dans la region d’Echkol en Israël sur un terrain vague  |  La Chambre des représentants approuve une résolution partisane visant à officialiser les procédures de l’enquête sur la destitution du président Trump  |  Très surprenant de voir combien de responsables gouvernementaux, d’universitaires et de journalistes, après toutes ces années, restent confus au sujet des islamistes – qui ils sont, ce qu’ils croient et pourquoi ils se battent  |  [29/10/2019] l’armée israélienne vient d’intercepter un drone non identifié volant au dessus de Gaza  |  Le successeur de Baghdadi pressenti pour diriger ISIS a également été éliminé  |  Violents affrontements en ce moment à Beyrouth entre le Hezbollah, qui frappe les manifestants, et la société civile  |  [27/10/2019] Abu Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique, a été pris pour cible lors d’un raid de l’armée américaine et aurait été tué, a indiqué Newsweek  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 mai 2019

Source : Christianophobie

En pleine nuit, le village chrétien de Gossi, au nord du Cameroun, a été attaqué par des islamistes : deux églises vandalisées ; grâce à Dieu, pas de morts…

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Aucune vie n’a été perdue, mais les assaillants ont réussi à causer de grands dommages matériels. Des hommes armés ont attaqué le village de Gossi au Nord du Cameroun. Les attaques se sont déroulées dans la nuit de samedi 11 mai jusqu’au dimanche 12 mai au petit matin. On soupçonne les islamistes du groupe terroriste Boko Haram. Tard samedi soir, les attaquants s’en sont d’abord pris aux militaires qui s’y trouvaient. Un témoin raconte : « Ils ont ensuite commencé à tirer au hasard sur la population. Les gens couraient à toute allure. Alors que les villageois quittaient leurs maisons, les attaquants y ont mis le feu. Ils ont également mis le feu à des granges et à d’autres biens. » Ce n’est qu’à 3 heures du matin que les attaquants sont partis, chassés par des renforts militaires. Ils ont pillé et incendié 60 maisons (dont au moins 50 appartenant à des chrétiens). Ils ont également saccagé 11 magasins et volé 2 motos. Les attaquants s’en sont aussi pris à deux églises : l’église de la Mission du Plein Évangile : ils ont mis le feu au bâtiment, endommageant les murs, le toit, les bancs et détruisant les instruments de musique ; l’église du Christ dans les Nations : ils n’ont pas réussi à y mettre le feu, mais se sont acharnés sur les instruments de musique et sur des objets. Un responsable d’église locale témoigne sous couvert d’anonymat : « Je suis heureux et reconnaissant à Dieu qu’aucune vie humaine n’ait été perdue. Ils ont essayé de forcer la porte du presbytère. Ils ont pillé beaucoup de nourriture stockée dans les granges… Les fidèles sont démoralisés et ont envisagé de partir. Au cours des six dernières années, cela a été difficile pour eux et beaucoup ont même demandé à l’officier divisionnaire de leur montrer une parcelle de terrain où ils pourraient s’établir jusqu’à ce que tout cela soit terminé. Mais on les a encouragés à rester et on leur a dit que la sécurité serait renforcée. Ils sont fatigués… nous sommes fatigués. » Un autre responsable d’église explique : « Les attaquants ont pillé beaucoup de biens. Avant de battre en retraite, ils ont menacé de revenir. Ils parlaient des langues locales, le gossi et le haoussa. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz