Publié par Christian Larnet le 20 mai 2019

Après avoir ruiné la France en devenant président de la République, Jean-Luc Mélenchon a été expulsé vers le Venezuela.

Déprimé et suicidaire, il saute d’un pont, meurt et va en enfer. Arrivé là-bas, il voit deux portes avec chacune une pancarte.

Sur le premier est écrit « enfer capitaliste ». Sur l’autre « enfer socialiste ». Devant l’enfer socialiste, il y a une queue incroyablement longue, mais il n’y a personne devant l’entrée de l’enfer capitaliste.

Mélenchon demande au gardien : « Pourquoi font-ils tous la queue pour l’enfer socialiste, qu’est-ce qui s’y passe ? »

« Dans l’enfer socialiste, on te fait bouillir dans l’huile, on te fouette, puis on te met sur un grill », répondit le garde.

« Et l’enfer capitaliste ? »

« Dans l’enfer capitaliste, on te fait bouillir dans l’huile, on te fouette, puis on te met sur un grill ».

« Ben c’est la même chose, pourquoi tout le monde fait la queue pour l’enfer socialiste ? »

« Parce qu’en enfer socialiste, ils sont régulièrement à court d’huile, il y a pénurie de fouets, les grills sont souvent éteints pour réduire la consommation électrique, les employés travaillent 35 heures payés au SMIC, donc leur rendement est très faible, et les syndicats se plaignent que les cadences sont infernales. »

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz