Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 mai 2019

Des images publiées sur Twitter montrent quelque 500 migrants illégaux hurlant dans le Terminal 2 de l’aéroport Charles de Gaulle sous le regard d’une douzaine de policiers en tenue tactique.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

« La France n’appartient pas aux Français ! Tout le monde a le droit d’être ici ! peut-on entendre une personne crier dans un haut-parleur.

La manifestation a été organisée par le groupe d’extrême gauche de soutien aux migrants « La Chapelle Debout », qui a dit que leurs membres s’appelaient « Gilets noirs ». Le groupe prétend s’inscrire dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes sur les réformes fiscales qui dure depuis des mois dans le pays, alors qu’en réalité, il s’active pour faire avancer la destruction de l’ordre bourgeois.

Dans une déclaration officielle, le groupe a demandé à rencontrer le Premier ministre Edouard Philippe au sujet de la politique d’asile du pays.

Ils ont exigé (de quel droit ?) que la compagnie aérienne « cesse toute participation financière, matérielle, logistique ou politique aux déportations », et ont empêché les passagers de prendre leur vol tant que la compagnie aérienne française ne les recevrait pas.


Plus tard dimanche, une délégation d’Air France a rencontré le groupe, a déclaré un membre au journal local Le Parisien.

Un migrant qui a participé à la manifestation a averti que ce ne serait pas la dernière.

« Nous avons ciblé Air France, et d’autres actions suivront « , a-t-il déclaré au journal.

La manifestation a entraîné la fermeture du terminal, bien que l’opérateur aéroportuaire « Aeroports de Paris » ait déclaré qu’aucun vol n’avait été affecté, ce qui semble difficile à croire.

De cet incident, je retiens que la France fait tout de même quelque chose de correct en renvoyant chez eux des migrants illégaux. La France est une terre d’immigration comme beaucoup de pays occidentaux, mais d’immigration légale, et les activistes et journalistes qui militent pour l’immigration illégale et non contrôlée devraient plutôt se mobiliser pour obtenir démocratiquement, c’est-à-dire par les urnes, un changement de politique, au lieu de recourir à des méthodes totalitaires.

Je pense que la prochaine fois que je prends l’avion, je vais continuer à éviter de faire escale en France. D’autant que l’aéroport Charles de Gaulle fait assez tiers-monde comparé à celui de Londres Heathrow.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz