Quantcast
FLASH
[08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 22 mai 2019

Comment ne pas être révolté, comment retenir cette envie de cracher au visage de cette France qui ose affirmer de tels mensonges.

Entre la fin de l’année 1954 et le 31 décembre 1962, 2023 Français ont disparus en Algérie, abandonnés par la France.

1643 civils et 380 militaires, et cela s’est poursuivi jusqu’en 1964.

Parmi ces 2023 disparus de nombreux mineurs et de jeunes civils et militaires (appelés).

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Est-ce que la France a tenté seulement d’en récupérer quelques uns ? Est-ce que depuis plus d’un demi-siècle la France a tenté d’en récupérer au moins un seul ? Non, jamais.

Dans le numéro 700 de « Paris-Match » : « Des otages sont détenus dans des camps militaires abandonnés, en Algérie : le camp de Bois Sacré, ceux de Sidi Simiane, Marceau, Bousemane, Dupleix, au douar Ridane, dans la région de Tizi-Ouzou, etc. Les européens et les musulmans sont internés dans des conditions ignobles. Les femmes et les jeunes filles européennes servent au plaisir des soldats de l’ALN, avant d’être achevées, quand elles sont rendues à l’état de loques humaines.

Au mois de mai 1964, une mission de parlementaires de l’UNR, en voyage en Algérie, découvre des camps de détention et demande à l’Ambassadeur de France, à Alger, pourquoi la France ne réagit pas ? L’ambassadeur leur répond : « Les prisonniers sont sérieusement isolés, donc rien à faire ».

Le 26 janvier 1971, le président algérien Boumediène insulte ouvertement la France. Il s’étonne ironiquement de cette amnésie des gouvernements français : « A Paris on semble ignorer que nous détenons un grand nombre d’otages français. Quand il faudra, nous en communiquerons la liste à la presse, d’où une émotion considérable en France. Alors pour obtenir la libération de ces otages, il faudra y mettre le prix. »

Comme vous connaissez mal les Français, Boumediène, quel prix vous imaginiez-vous que la France allait payer pour libérer ces otages ? La France s’en moque totalement, elle n’en a rien à foutre de ces otages !

Jacques Chirac, alors premier ministre, en 1971 : « Aucun élément ne permet d’affirmer qu’aujourd’hui certains de nos compatriotes sont encore en vie ou, à fortiori, seraient détenus en Algérie ! »

Pas un seul gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, n’a donné l’ordre d’en retrouver un seul de ces otages, de 1962 à 2019.

« La France n’abandonne jamais ses otages » : la France en a abandonné lâchement 2023 en dix années (chiffres officiels de la Mission Interministérielle des Rapatriés).

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Afin que vous ne les oubliez pas, en voici la liste :

1954 – 18 civils – 2 militaires

1955 – 17 16

1956 – 61 94

1957 – 88 56

1958 – 65 63

1959 – 37 31

1960 – 20 18

1961 – 35 13

1962 – 40 11 (jusqu’au 18 mars inclus)

Du 19 mars au 31 décembre 1962 : 1262 civils et 76 militaires.

Si la France vous a abandonné nous ne vous avons pas oubliés et nous nous souviendrons de vous jusqu’à notre dernière heure !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz