Quantcast
FLASH
[08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 22 mai 2019

Au cours des dernières années, le Canada a dû faire face à des vagues de ressortissants qui n’ont pas hésité à profiter d’une « faille » dans le système afin de court-circuiter le processus conventionnel d’immigration.

Le chemin Roxham à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie, est devenu la porte d’entrée des demandeurs d’asile, invités par Trudeau, qui fuient les États-Unis. Depuis le début de 2017, plus de 41 000 demandeurs d’asile sont entrés au Canada par ce chemin.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Jerry Agar, publié le 20 mai dans le Toronto Sun.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.


Trudeau refuse de protéger notre frontière contre les réfugiés illégaux

Essayez de repérer le nombre d’affirmations fausses dans la phrase suivante.

Nicholas Keung, du Toronto Star, a écrit: « Le gouvernement libéral a mis fin à une initiative controversée de l’ère Harper qui n’accordait pas les mêmes droits à tous les réfugiés et pénalisait plutôt ceux qui venaient de pays dits « sécuritaires » comme les États-Unis » (Toronto star 17 mai).

Avant d’énumérer les inepties contenues dans cette phrase, voici la phrase suivante : « Dès maintenant, le Canada supprimera le délai serré pour que leurs demandes soient entendues et leur permettra d’interjeter appel d’éventuels rejets, tout en leur accordant le droit de travailler immédiatement et de recevoir des soins de santé – des avantages auparavant accordés uniquement aux demandeurs d’asile qui fuient des pays ravagés par la guerre et des régimes corrompus ».

D’où vient l’idée que la politique de Harper était controversée ?

En octobre dernier, un sondage de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) pour Postmedia a révélé que « 68 % des personnes interrogées estiment que le gouvernement gère mal la question des demandeurs d’asile en situation irrégulière ».

Qui prétend que les États-Unis sont un « pays soi-disant sûr » ? Sûrement pas les Canadiens.

Il y a eu plus de 20 millions de visiteurs canadiens aux États-Unis en 2017, il est donc évident que les Canadiens ne considèrent pas les États-Unis comme dangereux.

Les accords internationaux considèrent également les États-Unis comme un endroit sûr pour les réfugiés, c’est pourquoi il est illégitime que des personnes viennent de ce pays et cherchent à obtenir le statut de réfugié.

En tant que tel, il n’est pas légitime de prétendre que les personnes qui se trouvent déjà aux États-Unis doivent se voir accorder les « mêmes droits » que les réfugiés venant directement de pays ravagés par la guerre.

Le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, a déclaré au Toronto Star lors d’une entrevue téléphonique : « Le système (canadien) est injuste car on traite les gens différemment en fonction de leur nationalité. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source: Toronto Sun

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz