Quantcast
FLASH
[16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 24 mai 2019

Dans le paysage criminel allemand, il existe trois mafias musulmanes chiites dont on entend très peu parler. La mafia irakienne, la syrienne et la libanaise. Ces trois entités issues de l’Orient fonctionnent un peu de la même façon et visent les mêmes créneaux.

En fait, les trois mafias lorgnent l’argent rapide, le pouvoir et le territoire. Leurs membres, ayant pour beaucoup participé à la guerre au Liban, en Syrie ou Irak, n’ont surtout pas froid aux yeux.

Les forces de sécurité allemandes ont lancé, ce mercredi 22 mai 2019, une campagne de sécurité visant à perquisitionner les maisons de 50 personnes vivant dans 11 villes allemandes et appartenant potentiellement à un gang de mafieux chiites Irakiens portant le nom de « Al Salam 313 » (en arabe : la paix 313), arrêtant certains de leurs membres et confisquant leurs armes et leurs documents.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Al Salam 313 » est un groupe connu pour être un rassemblement de motards musulmans chiites.

Il développe ensuite ses activités et ses intérêts pour manifester ouvertement et violemment la violence et revendiquer l’appartenance à l’une des factions armées irakiennes, ce qui est une ligne rouge au regard du droit allemand qui interdit l’appartenance à un groupe armé situé en dehors de l’Allemagne et la formation de tout groupe armé sur le territoire allemand.

Les suspects font face à diverses accusations, notamment d’intimidation de civils, d’appartenance à une faction armée, de trafic de drogue et d’êtres humains, de falsification de documents et d’identités personnelles.

Le procureur allemand a ajouté que toutes ces accusations nécessitaient des preuves suffisantes pour déterminer le cas des accusés.

De telles activités devraient toucher de nombreux demandeurs d’asile irakiens en Allemagne en particulier et en Europe en général.

« Nous menons depuis longtemps des enquêtes sur des groupes armées « , a déclaré le porte-parole de la police d’Essen, une ville située dans l’ouest de l’Allemagne, ajoutant que ces enquêtes étaient concentrées autour de la ville de Cologne et de la région de la Ruhr, dans l’ouest du pays. La campagne comprenait également les villes de Duisburg, Bonn, Honecke, Ziegburg, Dortmund, Krefeld et d’autres villes.

Des centaines de membres des forces de sécurité, des unités spéciales et des enquêteurs ont participé à la campagne. Selon les données, l’objectif est de trouver des preuves.

Selon le rapport du journal allemand « Bild », la campagne vise une organisation de gangs de motards chiites. Le chef du groupe est connu comme « Abu Mahdi ». Mais son vrai nom « Mohamet Bania » .

Ce chef mafieux irakien est apparu dans une vidéo, le 23 mai 2019, en Allemagne. Il menace de tuer et d’enterrer tout blogueur – ainsi que sa famille- qui osera dénoncer son groupe, utilisant un langage violent et vulgaire.

À ce jour, personne n’a osé parler de la question , craignant que les menaces du groupe de motards irakiens ne se transforment en actes meurtriers.

Même si la chaîne allemande DW a adressé une question écrite à la Constitution Protection Agency (NSA) en Rhénanie du Nord-Westphalie, pour avoir des informations disponibles sur le groupe  » Al Salam 313″, elle n’a pas obtenu des détails.

La réponse téléphonique a indiqué que l’information ne pourrait pas être divulguée publiquement sur le groupe alors que plus de 500 policiers étaient entrés en action pour le démanteler.

Des militants anti mafia irakiens, résidents aux USA, ont publié le 23 mai 2019 une vidéo pour remercier les autorités allemandes « qui ont enfin décidé de réagir contre ce dangereux groupe criminel chiite« .

(De gauche à droite ) Fohad Yayia, Mhaned Khaled,et Mohamet Bania
les principaux chefs de la mafia irakienne chiite en Europe Al Salam 313

Cette mafia, fondé début 2016, s’est imposée dans l’exportation de voitures de luxe, la vente d’héroïne, le kidnapping, l’extorsion et le vol à grande échelle.

Très associés aux motards, beaucoup de membres sont issus des milices chiites irakiens et possèdent des compétences non négligeables comme : tuer au couteau, fabriquer des bombes, fabriquer des faux papiers, faire passer les frontières …

Plus de 600 importateurs, facilitateurs et tueurs à gages liés au puissant cartel chiite de la drogue « Al Salam 313 » se baladent en toute liberté en Europe. Plusieurs sont entrés avec de faux passeports depuis l’assouplissement des règles à la frontière décrété par le gouvernement allemand.

Le chef du groupe mafieux de narcotrafiquants irakiens, Mohamet Bania, explique dans une vidéo que les activités du groupe ne se limitent pas à l’Allemagne, mais également à d’autres pays européens tels que la Suède, le Danemark et les Pays-Bas.

Le chef de gang admet sur une la bande vidéo que le groupe « traite sans conscience ceux qui ne respectent pas les valeurs chiites et que quiconque vient en Europe doit respecter la moralité islamique« . Il parle principalement des réfugiés Irakiens en Allemagne fuyants leurs pays, où il se présente comme un policier de la morale islamique.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un groupe de musulmans chiites extrémistes

Le chef du groupe Mohamet Bania n’a pas choisi arbitrairement le surnom « Abu Mahdi ».

Le Mahdi parmi les musulmans chiites est considéré comme l’un des descendants du prophète Mahomet et apparaîtra à la fin des temps pour éliminer l’injustice et la corruption sur le terrain, selon la foi chiite.

Le nombre 313 n’est pas aussi arbitraire, il fait référence au nombre d’hommes qui accompagneront le Mahdi lorsqu’il apparaîtra sur terre à la fin des temps, toujours selon la foi chiite.

À Essen, ville de la zone industrielle de la Ruhr en Rhénanie du Nord-Westphalie en Allemagne de l’Ouest, où habite et vit le chef du gang chiite « Abu Mahdi », un journal local a publié un premier article sur le gang « Al Salam 313 » en décembre 2017. À cette époque, le café du leader Abu Mahdi avait été attaqué par un groupe libanais rival, en raison de la lutte pour l’influence et de la récolte de « redevances » de propriétaires de magasins et de personnes.

Le dernier rapport de la commission d’enquête criminelle dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie sur le crime organisé et le statut des gangs chiites ne mentionne pas le groupe  » Al Salam 313″ par son nom, mais note en particulier l’existence d’une vive concurrence entre certains groupes criminels chiites irakiens, Libanais et des Syriens sur le sol allemand.

Le rapport décrit le style de ces groupes chiites, dont les membres proviennent de deux pays déchirés par la guerre comme la Syrie et Irak et qu’ils ont donné lieu à un grand pouvoir de domination sur le territoire allemand et pratiquent la plus grande violence dans les quartiers islamisés.

La mafia chiite est bien implantée en Allemagne mais faute de moyens, la police tarde à la contrer. Plusieurs meurtres reliés au crime organisé chiite passent inaperçus dans les médias occidentaux.

Pour « Al Salam 313 », les commandes viennent de la ville de Essen, la maison mère de la mafia irakienne en Allemagne qui, elle-même prend ses ordres de Nadjaf ou Sadr City, vaste faubourg du Nord-est de Bagdad.

Possible lien avec l’armée du Mahdi en Irak

Qui sont les membres ? 

Plusieurs viennent des groupes de milices chiites, venus en Allemagne pour alimenter en argent les combattants de la cause islamiste chiite.

Ces malfrats obéissent à Moqtada al-Sadr, un homme religieux et politique chiite irakien. Al-Sadr est qualifié par ses partisans de sayyid (descendant du Prophète). Il réside à Koufa, près de Nadjaf.

Considéré, en 2018, comme le principal représentant du chiisme irakien, sa popularité inquiète les experts américains. Le bastion de son mouvement est situé à Sadr City dans la capitale irakienne. Il jouit aussi d’une large popularité dans le Sud irakien. Il tient un discours religieux extrémiste et anti-occidental.

Allemagne, deux membres de la mafia irakienne Al Salam 313 devant les portraits du chef chiite irakien Moqtada al-Sadr

Moqtada al-Sadr dirige sa propre force confessionnelle, l’armée du Mahdi, depuis 2004. Cette milice affronta les forces américaine en avril et août 2004, puis début 2008 (1).

Ces chiites mafieux, qui prospèrent en Allemagne, sont donc des combattants rompus aux armes de toutes sortes. Il ne faut pas oublier qu’ils sont en guerre depuis la chute de Saddam Hussein en 2003 (2).

C’est donc quelques générations d’hommes décidés qui viennent s’installer sur le sol allemand, connaissant les risques et les aléas du métier de mafieux.

Plusieurs sources arabes bien informées ont confirmé que 300 mercenaires chiites du Proche-Orient sont entrés en Europe, en 2018, pour y trafiquer la drogue et pour renforcer les chaînes de contrebande des cartels chiites ou en établir de nouvelles. La moitié aurait choisi l’Allemagne comme terre d’accueil. 

Les douaniers allemands avaient d’ailleurs prévu que cette politique du gouvernement d’Angela Merkel aurait des conséquences dévastatrices. 

Les membres des cartels irakiens sont loin d’être les seuls à profiter de cette politique. Parmi ces gens liés à une violence inouïe se trouvent aussi des suspects originaires du Liban et de la Syrie, entre autres.

Ils se sont pour la plupart procuré de faux passeports, un document facile à contrefaire compte tenu de la corruption qui ronge les différents paliers gouvernementaux de ces pays musulmans. 

Après la politique d’ouverture des frontières de la chancelière fédérale, il y’ a vu une recrudescence de faux passeports. On peut s’en procurer un pour à peu près 1,000$ à Beyrouth ou à Baghdad.

Berlin ne semble pas prendre ses responsabilités très au sérieux en ce qui concerne la protection des frontières et la sécurité nationale. Ce qui risque de compromettre les efforts de la lutte contre le terrorisme dans le futur.

Des dizaines de personnes qui sont entrées en Allemagne et qui sont soupçonnées d’être liées aux cartels de la drogue irakiens sont aujourd’hui introuvables.Certaines sont activement recherchées par la police notamment des tueurs à gages chiites.

De nationalité irakienne, Fohad Yayia est soupçonné de travailler avec le cartel chiite
Al Salam 313 comme tueur à gages aux Pays-Bas.
Il a réussi à entrer en Europe l’an dernier avec un faux passeport. Il est introuvable.  


Originaire de Irak, Awas Abu Salem est soupçonné de travailler pour le cartel
Al Salam 313 . Il a un dossier criminel dans son pays pour des crimes graves. Il est entré en Allemagne avec un faux passeport syrien. Il est introuvable.  

Ce qui est triste à constater, est l’ignorance de la majorité des citoyens européens du danger de ces groupes arabes mafieux actifs en Europe.

Ces organisations mafieuses musulmanes du Proche-Orient jouent dur entres elles et des frictions plus violentes sont à prévoir dans les prochaines années.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

(1) Elle fut accusée par l’armée américaine de constituer la plupart des « escadrons de la mort » qui commirent des exactions contre les  populations sunnites en Irak. À ce titre,  Sadr est considéré par les États-Unis comme l’un de leurs principaux ennemis en Irak, au même titre que la guérilla sunnite.

(2) L’armée du Mahdi se compose de dizaines de milliers de combattants, principalement des Irakiens chiites. De nombreux groupes chiites en Irak sont soutenus par l’Iran avec de l’argent, des armes et un entraînement militaire.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz