Quantcast
FLASH
[04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  |  [27/11/2019] Effet #Trump: Le PIB américain a augmenté de 2,1% au 3ème trimestre, plus que prévu  |  [26/11/2019] Le Hamas, le Fatah, l’OLP ont organisé une « journée de rage » en réponse à la décision américaine de soutenir les communautés juives en Judée et en Samarie. Entre 200 et 500 terroristes ont assisté à chaque émeute  |  L’Etat d’urgence de la Maison-Blanche a été décrété, puis rapidement levé, à la suite d’une « violation de l’espace aérien »  |  13 militaires français morts au #Mali, dans un accident d’hélicoptère lors d’une opération antiterroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 25 mai 2019
Mjornir, marteau du dieu Thor

Fier d’avoir par son grand «humanisme» transformé la Suède, autrefois petit paradis nordique, en un enfer islamique, le gouvernement suédois s’attaque aujourd’hui à son héritage culturel dans le but d’effacer l’histoire de ce pays, afin de l’offrir, exempt de toute souillure païenne, aux futurs maîtres de la Suède.

Pour ce faire, le gouvernement suédois veut interdire certaines lettres (runes) de l’alphabet runique, ainsi que des vieux symboles scandinaves, appartenant à la culture nordique.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous à notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

La raison officielle invoquée pour justifier cette interdiction serait l’utilisation par les nazis de certaines runes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour les Vikings, le mot «rune» signifiait «secret murmuré». Après de longs siècles d’oubli, les runes réapparaissent finalement comme l’un des outils magiques les plus puissants hérités de leurs ancêtres. Elles sont étroitement liées à la nature et aux anciens dieux nordiques manifestant à la fois leurs désirs et symbolisant la puissance du vent, du soleil, de la glace et de la pluie. Les runes peuvent servir de talismans qui sont encore utilisés dans certaines régions du nord de l’Europe.

L’auteur de cette initiative visant à effacer une partie de l’héritage culturel nordique est le social-démocrate, Morgan Johansson, ministre de la Justice.

Mais les runes ne sont pas les seules concernées par ce projet inique : les vieux symboles nordiques et les bijoux pourraient aussi être interdits pour incitation à la haine ! Cela inclut le «Mjornir» (le marteau du dieu nordique Thor) le Valknut, (le nœud des guerriers tombés au combat) et le Vegvisir, symbole du dieu Odin. (Le Vegvisir est l’un des symboles scandinaves les plus anciens et sacrés et il est originaire d’Islande. «Vegur» signifie –route ou sentier et «Vísir» signifie– Guide.)

Valknut
Vegvisir

Or les runes n’ont rien à voir avec les nazis, leur origine remonte à plus de 1 200 ans. Pour de nombreux Suédois, les runes font partie de leur ancienne religion Asatru et ont une signification historique importante.

En Suède, toute oppression à l’encontre d’une religion est raciste. Dès lors, interdire les runes c’est du racisme et contraire à la loi. A l’instar de tous les gouvernements socialistes occidentaux, le dhimmi gouvernement suédois abhorre l’histoire de son pays, son passé, sa civilisation, ses traditions. Il n’a aucun scrupule à effacer tout héritage religieux, culturel, artistique pré-chrétien. Le folklore du pays l’indispose, par contre, les traditions importées d’ailleurs le fascinent.

Les membres de la «Nordic Asa Community» le plus grand groupe «religieux» païen de Suède, se sont prononcés contre cette interdiction, considérée comme une atteinte à la liberté de religion, garantie par la Constitution suédoise. L’interdiction des runes nordiques en Suède «effacerait une partie de son histoire, de sa culture, de ses croyances et la liberté d’expression. »

«Notre gouvernement prône le multiculturalisme, mais veut interdire aux Suédois leur propre culture. Ce que le gouvernement fait actuellement, c’est essayer de censurer notre propre patrimoine culturel et d’effacer nos racines, au profit de la Cinquième colonne», a tweeté Jeff Ahl, ex-parlementaire et membre du Parti des Démocrates suédois de droite.

Une pétition a été lancée contre ce projet liberticide scandaleux et une manifestation de protestation aura lieu ce 24 mai devant le parlement à Stockholm.

Le regain de l’intérêt pour la culture nordique pré-chrétienne s’est manifesté ces derniers temps non seulement en Suède, mais aussi à l’étranger source d’inspiration de séries télévisées telles que «Vikings» «The last Kingdom» et «The Game of Thrones».

Depuis de nombreuses années, la Suède a encouragé une politique d’immigration de masse des plus folles, favorisant l’éclosion de l’un des germes les plus virulents, qui tue démographiquement la race blanche européenne dans une extase suicidaire sans précédent : l’accueil illimité sur le sol suédois d’immigrés du monde musulman en faillite.

Sans surprise, la Suède est devenue à son tour un état en déconfiture, victime du suicide programmé par «humanisme» par ses propres dirigeants.

En 2016, le journaliste danois Jeppe Huhl (SpeakNews) expliquait dans une brève vidéo comment la folie humaniste des différents gouvernements socialistes suédois, soutenus par les médias, avait conduit le pays au bord du gouffre.

» La soi-disant superpuissance humaniste ressemblera, d’ici quelques années, à une république bananière, où le monopole de l’Etat contre la violence n’existera pratiquement plus et où une situation de quasi-guerre civile sera à l’ordre du jour, entre les groupes de migrants et radicaux de gauche d’un côté et un mouvement d’extrême-droite violent de l’autre.

Aujourd’hui, la Suède est un pays à la dérive et il continuera dans les années à venir à s’enfoncer de plus en plus dans un bourbier de désobéissance civile et d’auto-défense.

C’est ce qui arrive, quand le monopole de l’Etat contre la violence recule ou quand toute critique de la politique du gouvernement est réduite au silence et taxée, comme une chose aussi ignoble que le nazisme.

Il y a peu, la police suédoise a publiquement admis qu’elle doit partout faire face à un effondrement du système. Oui, il y a actuellement, selon la police, 53 zones de non-droit, où elle reconnaît avoir perdu le contrôle, où elle ne peut plus pénétrer qu’en groupes, revêtus de gilets pare-balles, et ce, dans leur propre pays !

La situation est identique pour les ambulanciers et les pompiers.

Autrefois un petit paradis, la Suède a été détruite en l’espace d’une génération, non seulement par ses propres politiciens, mais également par une presse totalement incompétente et lâche.

Cette dernière, soutenue par les médias audiovisuels, a, par sa pratique ridicule et humiliante du «politiquement correct» trahi son rôle, en étant la porte-parole aveugle des gens au pouvoir, au lieu de pointer la folie évidente de cette expérimentation utopique, prônée par la caste dirigeante, totalement déconnectée de la réalité.

Mais la presse commence à se réveiller tout doucement et le génie est sorti de sa bouteille. Hélas, il est trop tard, beaucoup trop tard. Le mal est fait et il est pratiquement irréparable.

Et je dis bien : irréparable ! Réfléchissez un peu : toute tentative de réparation de ce désastre impliquerait des larmes et du sang, car je doute qu’elle puisse se faire dans des conditions démocratiques.

Le futur de la Suède se jouera-t-il dans un coup d’état, ce qui n’est pas inconcevable, ou son effondrement se poursuivra-t-il jusqu’à sa chute finale ?»

L’ancien Premier ministre s’adresse à son fils : «Alphonse, j’ai invité un petit groupe d’Arabes à vivre dans notre appartement. A l’avenir, tu devras dormir dans la cuisine et nous ne pourrons plus t’offrir de jouets, aller au cinéma, ni acheter de la nourriture pour le chat. Es-tu d’accord ?» Alphonse : «je pense que tu es un grand humaniste papa…».


La même question pourrait se poser à propos d’autres pays européens, notamment l’Allemagne, la Belgique l’Espagne, la Grande-Bretagne, la Hollande, bref quasiment tous les pays occidentaux, victimes de l’aveuglement de leurs dirigeants soumis à Bruxelles. Tous parlent de lutter contre la haine et la peur, mais ils oublient un détail important : par leur politique migratoire insensée, qu’ils imposent aux peuples européens et leur mépris affiché à l’égard de quiconque ose s’opposer à leur dessein funeste, ils sont les tristes vecteurs de la haine et de la peur, qu’ils prétendent combattre. Et ils ne se privent pas d’insulter ceux qui aiment leur pays. Ainsi, notre «Cher ami J. C. Juncker», n’a pas hésité à fustiger «ces stupides politiciens patriotes, amoureux de leur pays» lors d’une interview sur CNN.

«Ces populistes, nationalistes stupides… ils sont amoureux de leur propre pays». «Ils n’aiment pas les gens qui viennent de loin, j’aime les gens qui viennent de loin… nous devons agir en solidarité avec ceux qui sont dans une situation pire que la nôtre.»

Il aime les djihadistes ce grand humaniste, ces gens venus de loin, qui manifestent tout leur amour à notre égard à coups de couteaux, de kalachnikovs, d’explosifs, de voiture –ou de camion– bélier, afin de distiller la peur dans nos cœurs d’infidèles et ainsi nous forcer à nous soumettre à Allah akbar.

Et avec un Frans Timmermans ou un Manfred Weber à la tête de la Commission européenne en digne successeur de l’adorateur de la Dive Bouteille, l’immigration, la haine et le mépris des politiciens patriotes et des peuples lépreux ne feront que s’accroître au sein de la toute puissante commission.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : «Swedish Governement wants to ban ancient Viking symbols, claiming «they constitute incitement to hatred.» (Voice of Europe – Regering wil förbjuda ruskrift -asatroende och kulturarvsintesserade rassar – Samhällsnytt)

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz