Publié par Dreuz Info le 12 mai 2019

ISIS ne fait rien de différent que Mohammed et ses successeurs.

Hamed Abdel-Samad, politologue d’origine égyptienne qui a émigré en Allemagne, insiste sur le fait qu’il suffit d’examiner les textes sacrés et le fondateur pour comprendre l’Islam.

Je critique un homme qui est mort depuis 1400 ans. Il était marié à 13 femmes. Il a fait 80 guerres au cours des huit dernières années de sa vie. Il a fait des femmes prisonniers de guerre. Pourquoi une personne éclairée du 21ème siècle ne devrait-elle pas critiquer cet homme ?

L’Etat islamique ne fait rien de différent que Mahomet et ses successeurs, a déclaré Abdel-Samad dans une émission-débat sur la chaîne autrichienne ServusTV.

« Ils ont apporté une idéologie au monde en utilisant des armes et en soumettant les peuples. »

Il explique qu’en tant qu’Égyptien, il « ne serait jamais né musulman si les successeurs de Mahomet ne s’étaient pas comportés comme ISIS ».

« Il en va de même pour le Maroc, l’Iran et, en fait, partout où l’Islam s’est répandu.

Toute l’histoire de l’islam est une histoire de conquête, a-t-il dit.

Ses commentaires ont été traduits et rapportés par le Middle East Media Research Institute (1).

L’expert a également abordé l’accusation selon laquelle « l’islamophobie » est la cause du terrorisme.

De nombreux musulmans de tous les pays musulmans ont rejoint l’ISIS, a-t-il souligné. Le premier groupe venait d’Arabie Saoudite. Je ne pense pas que l’islamophobie existe là-bas. Le deuxième groupe venait de la classe moyenne tunisienne. Il n’y a pas beaucoup d’islamophobie non plus.

Le terrorisme est partout présent dans les pays musulmans

Il n’y a pas un seul pays islamique qui soit dépourvu de terrorisme et d’une radicalisation croissante, dit Abdel-Samad. Dire que la raison principale et unique pour le terrorisme est que ces jeunes sont confrontés à l’islamophobie n’est pas la façon de résoudre le problème.

Abdel-Samad explique que pour résoudre le problème, l’enseignement dans les mosquées qui encourage le jihad violent doit être freiné.

Beaucoup de ceux qui se sont battus pour ISIS retournent dans leur pays d’origine en Europe.

Et puis nous nous réveillons et apprenons que l’un d’entre eux a lancé un camion dans une foule, dit-il.

Ces personnes violentes, a-t-il suggéré, devraient être traduites devant un tribunal international, et [la société devrait] les punir sévèrement.

Abdel-Samad a encore averti que la violence est profondément ancrée dans la culture musulmane.

Conclusion

Présenter le fondateur de l’islam comme un homme de paix devrait choquer les pieux musulmans, car c’est rapporter de lui une image mensongère, donc le diffamer. A l’inverse, ce qu’explique le politologue égyptien est factuellement juste, c’est une vérité qui honore.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

  1. Memri

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

22
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz