Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 juin 2019

Ils sont plus de 30 gros bras. Anciens Navy SEAL, SAS britanniques, commandos de la marine et anciens flics. Ils opèrent sur la base du volontariat. Ils ont sauvé 199 mineurs depuis 2014.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Le 21 septembre 2009, je lisais un article du Orange County Register, explique le pasteur Joseph Travers, fondateur de Saved in America (SIA).

L’article parlait d’un groupe de retraités, « Terror hunters » – « chasseurs de terroristes », dont l’objectif était de mettre fin à l’esclavage sexuel des enfants.

Cela me rappela une information que j’avais entendue récemment au sujet d’une jeune fille de 17 ans disparue, qui avait quitté la maison de ses parents à New York. Brittanee Drexel avait été vue pour la dernière fois par les caméras de vidéo surveillance d’un hôtel de Caroline du Sud, à 1000 km de chez elle.

En tant qu’ancien détective de police et enquêteur privé, j’ai été témoin d’innombrables cas de disparition d’enfants. Je savais que beaucoup d’enfants finissaient par être victimes de la traite des êtres humains.

J’ai cherché à rencontrer les « Terror Hunters », pour voir s’il y avait un moyen d’effectuer ces sauvetages ici aux États-Unis.

J’ai rencontré Jeff Bramstedt, un ancien des opérations spéciales de la marine qui, avec Alexandria Phillips, avocate, m’a aidé à créer Saved In America (SIA).

La mission

Saved In America s’efforcerait d’empêcher les gangs, les proxénètes, les prédateurs et les marchands d’esclaves de livrer les filles à la traite humaine, ici, aux États-Unis.

Il nous fallait donc cibler les enfants avant qu’ils ne soient victimes de la traite.

SIA se fixait comme objectif de retrouver les enfants disparus et les fugueurs comme Brittanee.

Au cours de l’été 2014, on m’a présenté Bill Lynch de la Lynch Foundation for Children, qui a gracieusement financé notre première opération.

En décembre 2014, SIA sauvait son premier enfant.

Nos forces

Le modèle de Saved in America repose sur trois piliers :

  1. Nous ne facturons jamais les parents/ tuteurs pour retrouver leurs enfants.
  2. Nous le faisons volontairement, en refusant d’être payés.
  3. Nous n’utilisons que d’anciens commandos et des policiers, à la retraite ou en service, qui deviennent enquêteurs privés titulaires d’un permis, et sont assurés.

Saved in America compte actuellement plus de 30 opérateurs.

  • Tous les enquêteurs privés sont licenciés et assurés.
  • Ce sont d’anciens Navy SEAL (principale force d’opérations spéciales de la marine américaine, et composante du commandement naval spécial de guerre),
  • D’anciens membres des commandos de reconnaissance de la Marine,
  • D’anciens SAS britanniques (forces spéciales de l’armée britannique],
  • Des officiers de police à la retraite.
  • Nous avons un directeur exécutif, un directeur juridique, un gestionnaire de cas, un coordonnateur de sensibilisation communautaire, un directeur de la formation et de la réadaptation des enfants, un enquêteur en réseautage social, un opérateur de drones licencié, et un instructeur en armes à feu autorisé par l’État.

Depuis notre première opération en décembre 2014, Saved in America a sauvé 199 enfants.

J’espère que vous n’aurez jamais besoin d’eux. Dans le cas contraire, voici leur numéro de téléphone : (760) 348-8808. Et leur page Facebook, que je vous encourage à Liker.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz