Quantcast
FLASH
[19/06/2019] Les médias disent que les électeurs Républicains ont perdu leur enthousiasme, alors ils cachent que Trump a reçu 24,8 millions $ de dons en 24 h!  |  Les islamistes ne se reposent jamais : nouvelle tuerie dans des villages du centre du Mali, 38 morts et de nombreux blessés  |  [18/06/2019] Guerre de propagande. La Russie met en garde les Etats-Unis contre une tentative de « provoquer la guerre » avec l’Iran  |  Les partisans de Trump font la queue depuis 40 heures pour assister au lancement de sa campagne de réélection – contre 2000 personnes pour le meeting de Joe Biden  |  #Allemagne (Prenzlauer Berg), encore un incident antisémite : un homme non identifié par les médias a insulté et craché sur un #juif portant une kippa  |  Le Bureau de la sécurité diplomatique a cité 15 fonctionnaires pour avoir mal manipulé des informations classifiées concernant le scandale des emails d’Hillary Clinton. L’examen interne est en cours  |  [17/06/2019] Les partisans de #Trump commencent à faire la queue près de deux jours avant le coup d’envoi de la campagne de réélection massive d’Orlando, mardi soir  |  [16/06/2019] Dr Michael Evans (conférence Jerusalem Post – New-York): « Le président Trump est plus sioniste que beaucoup de juifs américains de gauche »  |  Dr Michael Evans : « la gauche tue l’âme, les terroristes tuent le corps »  |  [12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 12 juin 2019

Les médias de masse ne se lassent pas de publier des canulars destinés à faire croire au public américain que les supporters de Trump sont des imbéciles, racistes et bas du front et que Trump lui-même est à la fois un fou, un idiot et un menteur dont la réussite est un mystère.

Les Démocrates persistent à accuser Trump d’obstruction, de tricherie, voire de trahison et à vouloir le destituer en dépit des avertissements de certains dans leur propre camp que le public américain ne les suit pas.

Pour les lecteurs de Dreux, j’ai traduit l’article de Paul Curry, publié sur le site Townhall.com le 11 juin.


Brève histoire des canulars

Depuis ce froid vendredi de mars, lorsque le Procureur spécial, Robert Mueller, a présenté son rapport concernant l’enquête sur la soi disant collusion de Trump avec la Russie et a anéanti instantanément les espoirs d’innombrables Américains qui haïssent Trump, un nouveau cri a jailli des cendres du canular russe.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le mot «Obstruction !» a été hurlé dans tous les coins du DNC (NdT: Le Comité national démocrate, l’instance qui dirige le parti ), ainsi que des 23 candidats à l’investiture démocrate.

Oubliant un instant que le fait d’accuser Trump d’entraver l’enquête sur la Russie fait penser à un marchand de bonneteau accusant le fabricant des cartes de tricherie, les candidats à la présidence feraient bien de se demander : « Quand un canular a-t-il jamais bien marché pour son ou ses propagateur(s) ? » Ce n’est pas récent, c’est certain.

Jetons un bref coup d’œil sur les plus récents canulars.

1. L’Affaire Kavanaugh

Lorsque le président Trump a nommé Brett Kavanaugh pour remplacer le juge adjoint Anthony Kennedy à la Cour suprême, Washington a été le théâtre d’un calme bref au milieu de la tempête culturelle toujours présente. Depuis sa nomination le 9 juillet jusqu’à deux longs mois d’été exceptionnellement calmes, Brett Kavanaugh a reçu des éloges de toutes parts. Même le magazine The Atlantic a trouvé de la place pour publier des articles d’anciens collègues de Kavanaugh vantant les mérites et le caractère du juge.

Puis, le 12 septembre, cinq jours après la fin des audiences de confirmation sans incident de Kavanaugh au Sénat, des accusations douteuses d’agression 35 ans auparavant lors d’une fête dans une école secondaire ont fait surface. Les sénateurs Diane Feinstein et Kamala Harris, deux Démocrates californiens, tous deux membres de la Commission judiciaire du Sénat, ayant tous deux rencontré Kavanaugh au cours de l’été, tous deux directement au courant des allégations depuis au moins le 10 juillet, ont décidé de prendre en main cette accusation et d’en tirer parti.

Peu importe que les deux sénateurs susmentionnés aient gardé le silence sur cette information pendant deux mois, et ce que cela implique. Quel a été le résultat final du fiasco de l’enquête complémentaire sur Kavanaugh ? La gauche a-t-elle réussi à garder une autre voix conservatrice hors de la plus haute cour du pays ? Non. Les Américains moyens ont-ils pu regarder notre expérience américaine se dérouler sans vivre un drame à la sauce Jerry Springer ? Non. Y aura-t-il d’autres nominations à la Cour suprême sans qu’il y ait encore de telles manifestations partisanes vicieuses de salissage juvénile? C’est peu probable.

À qui a profité le canular concernant Kavanaugh ? À personne.

2. La malchance de Nick Sandmann

En janvier, un garçon de 16 ans a eu la malchance d’être agressé verbalement et de manière raciste par plusieurs adultes lors d’un voyage scolaire dans la capitale de son pays. Nick Sandmann a aussi la malchance d’être un blanc, mâle, un catholique, un pro-vie et un partisan de Donald Trump. Un concentré de malédictions trop graves pour être ignorées des médias.

Nick Sandmann a été violemment critiqué, publiquement et nationalement, sans arrêt. Sandmann a reçu des menaces de mort et son école, la Covington Catholic School, a dû fermer temporairement ses portes en raison d’alertes à la bombe. Les médias de masse ont fait des reportages sur lui, tout en sachant que les accusations contre lui étaient complètement et manifestement fausses.

Les garçons catholiques de Covington étaient, en fait, les victimes, comme en témoignent les vidéos complètes que les médias possédaient mais refusaient de diffuser en entier.

En fin de compte, Sandmann et la Covington Catholic School ont obtenu gain de cause, mais à quel prix ? Les médias, instruments volontaires de cette supercherie sont-ils plus ou moins respectés en conséquence ?

La défense de NBC News contre la poursuite en diffamation de Sandmann était risible : des professionnels dans les médias ne savaient pas que toute l’information qu’ils diffusaient dans un cycle de nouvelles de 24 heures était fausse.

Qui a profité de cette supercherie ?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

3- La supercherie de Jussie Smollett

Moins d’un mois après la débâcle de Covington, un acteur de troisième ordre à Chicago a mis en scène l’une des farces les plus évidentes des cent dernières années.

Jussie Smollett, la star afro-américaine gay de l’émission de télévision « Empire », a affirmé sans rire qu’il avait été agressé, à deux heures du matin, à Chicago, par -10 degrés, lors d’une tempête polaire, par des supporters racistes, homophobes de Trump qui se trouvaient comme par hasard dans un restaurant Subway. Les médias, et le sénateur Kamala Harris, ont pris ça très au sérieux.

Évidemment, la vérité à l’effet que Smollett avait manigancé cette « attaque » a fini par sortir. Il a réussi à attirer l’attention de tout le pays pendant une courte période. Il a lancé des insultes considérables à ceux avec qui il n’est pas d’accord sur le plan politique. Et il a réussi à faire en sorte que des millions de personnes qui n’avaient jamais entendu parler de lui auparavant connaissent maintenant son nom.

Mais à quel prix ?

Smollett a été viré de l’émission « Empire », laquelle a été annulé. Le bureau du procureur gauchiste de l’État dirigé par le Démocrate Kim Foxx est en pagaille. Le canular en valait-il la peine ?

4 – Le Rapport Mueller

Finalement, il y a le canular de la collusion avec la Russie. On estime à 40 millions de dollars le montant dépensé. Des milliers d’heures de couverture de MSNBC et de CNN sans relâche et avec condescendance. Tout simplement pour apprendre que non, le président Trump n’a pas, tout compte fait, conspiré avec la Russie tout en réussissant à échapper à la surveillance du FBI, de la CIA, de la NSA, de la DIA (Defense Intelligence Agency) et aux médias du monde entier.

Quelle énorme bombe !

À la fin de tout cela, les appuis dans les sondages pour Donald Trump ont augmenté. Le canular en valait-il la peine ?

À présent que Mueller a fait sa dernière et unique déclaration publique sur la collusion russe et l’obstruction possible, les Démocrates doivent faire une pause et se demander sérieusement si s’engager sur la voie de la destitution est vraiment la meilleure chose qu’ils puissent faire.

Veulent-ils réellement créer un autre faux narratif alors qu’ils n’ont aucune idée de comment cette partie va finir ?

S’ils choisissent la tentative d’impeachment du président parce qu’il aurait supposément fait obstruction à une enquête sur un canular, en quoi le résultat sera-t-il différent des quatre canulars mentionnés précédemment ? Ils diviseront davantage le pays. Le Sénat va certainement acquitter Trump. Et ils auront fait en sorte d’assurer la réélection du Président Trump en 2020.

Eh bien, allez-y, s’il le faut.

La définition de la folie n’est-elle pas de refaire toujours la même chose et de s’attendre à des résultats différents ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : https://townhall.com/columnists/paulcurry/2019/06/11/a-brief-history-of-hoaxes-n2547937

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz