Quantcast
FLASH
[18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  |  [08/07/2019] Alerte danger Iran: Les forces navales de la coalition ont déjoué une tentative d’attaque contre un navire commercial en mer Rouge par un groupe Houthi financé par l’Iran  |  [07/07/2019] Le premier candidat gay à la présidence tunisienne, Mounir Baatour, a déclaré: «Je vous ai dit que la normalisation [avec Israël] n’était pas une trahison. La normalisation est dans l’intérêt de la Tunisie en termes d’économie et de relations internationales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Mireille Vallette le 13 juin 2019

Des dizaines de milliers de «féministes» sont dans la rue ce vendredi 14 juin à l’occasion de la «grève des femmes». Pas moi !

La totalité de la presse, toutes les autorités, les administrations et même parfois le patronat portent aux nues cette manifestation. Partout, la mobilisation est décrétée pour donner la place qu’elles méritent aux femmes dans les entreprises et institutions. Nous avons connu un déluge de soutiens médiatiques proche de l’asphyxie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Au sommet du hit parade de cette deuxième «grève», la revendication de l’égalité des salaires. L’inégalité existe encore un peu, mais jamais un exemple concret ne nous est donné.

Et je ne connais pas de journaliste qui aurait eu l’idée, ma foi assez saugrenue par les temps qui courent, d’interviewer des réfugiées de pays patriarcaux qui se féliciteraient de l’égalité découverte en Suisse. Non, mais une chercheuse a trouvé chez nos « migrantes » d’antan un nouveau motif de vomir sur notre pays en les valorisant. La mère italienne de la chercheuse le lui a confirmé: venir en Suisse, c’était comme revenir 50 ans en arrière! Ce qui explique que «…les flux migratoires ont contribué à améliorer la condition des femmes en Suisse, aussi bien dans le monde du travail, de la formation qu’en termes de droits politiques.» Une Suisse en pleine arriération comparée à une Italie modèle d’émancipation!

Dans notre pays où jamais l’égalité n’a été aussi grande, un vaste groupe de femmes et ceux qui les cornaquent sont ignorés: pas un mot sur ce qui se trame dans notre société par l’une des idéologies les plus patriarcales du monde. Ces féministes assoiffées d’égalité, ces hommes qui s’autoflagellent se fichent éperdument de ce sexisme qui progresse.

Le féminisme d’aujourd’hui ne court que pour lui. Ses revendications s’arrêtent aux portes des mosquées. L’obsession du corps des musulmanes, les foulards et ses infinies variantes, elles les soutiennent avec ardeur. Elles veulent ignorer cette tentative de conquête culturelle, cette affirmation de la supériorité de ces femmes, ce rejet de la mixité, cette volonté de se différencier d’elles, femmes occidentales si impudiques, si indécentes, partisanes de plus de l’amour libre, des droits des homosexuels et de l’avortement.

Ces féministes regardent avec attendrissement le retour à l’obscurantisme et à la soumission qu’elles combattent pour elles-mêmes. La position officielle de la Conférence suisse des déléguées à l’égalité entre femmes et hommes sur l’initiative contre le niqab en donne une illustration éloquente: d’une part l’argument habituel qu’il y a si peu de niqabs en Suisse, et encore: « …on ne peut pas invoquer l’égalité entre les sexes pour interdire une pratique que des femmes revendiquent dans le cadre de l’exercice de leurs droits fondamentaux… » (en gras dans le texte!)

Pourquoi, quand il s’agit d’islam, les féministes ne défendent-elles plus leur valeur-phare, contrairement à tant de musulmanes et ex-musulmanes qui combattent cet islam sexiste et se rejoignent sur une condamnation absolue du foulard?

Les discours féministes victimaires et belliqueux ressemblent à d’autres dans la violence du propos et dans les dangers d’excommunication que prennent les si rares personnalités à les contredire. Les hommes sont traités souvent en criminels du sexe; la haine et la paranoïa s’invitent parfois dans les discours. Les femmes, elles, sont admirables par le simple fait qu’elles sont femmes.

Résumé de leurs revendications par un slogan de la première grève: «On veut tout!»

Oui, on veut tout… mais seulement pour nous!

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mireille Vallette pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz