Quantcast
FLASH
[13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  |  Afghanistan: 7 morts dans l’explosion d’une voiture piégée près du ministère de l’intérieur à Kaboul  |  Après une nuit calme, les terroristes musulmans de Gaza ont tiré plusieurs roquettes sur des civils Israéliens du sud et de la région de Jérusalem #Gaza  |  [12/11/2019] Qui ? Le challenger de Trump, Mark Sanford quitte les primaires présidentielles du GOP  |  Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa revendiquent la responsabilité d’attaques contre plusieurs sites près de la frontière #Gaza  |  Les FDI affirment que 190 roquettes ont été tirées depuis ce matin sur Israël. 50% sont tombées dans des espaces ouverts et le taux d’interception du Iron Dome est de 90%. #Israël #Gaza  |  Israël: Le ministre de la Défense Naftali Bennet a annoncé l’état d’urgence dans toutes les villes israéliennes à moins de 80 km de la frontière #Gaza. Ceci sera en vigueur pour les prochaines 48 heures  |  Journée de combats : Une roquette de Gaza frappe Kerem Shalom – Nouvelle vague d’attaques aériennes israéliennes de représailles sur #Gaza  |  Le Jihad islamique palestinien confirme la mort d’un autre de ses terroristes, Zaki Adnan Mohammed Ghannam. Il a été tué par une attaque aérienne des FDI aujourd’hui. #Gaza #Israël  |  L’armée israélienne affirme avoir attaqué des sites souterrains palestiniens du Djihad islamique pour le stockage et la production d’armes et un camp d’entraînement  |  #Gaza : l’enterrement d’Abu Ata, le chef du Jihad islamique éliminé par Israël ce matin, a lieu à midi. Après, les Israéliens s’attendent à une pluie de missiles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 13 juin 2019

Source : Republicain-lorrain

Les élèves de deux classes de 3e, encadrés par cinq enseignants, ont mené un grand projet sur la déportation à Auschwitz-Birkenau. Ils ont créé un court-métrage, qui retrace le terrible parcours de quatre enfants pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cinq enseignants et deux classes de 3e du collège Vauban de Longwy-Haut ont créé un court-métrage sur l’horreur d’Auschwitz-Birkenau, afin de perpétuer la mémoire de cette sombre période de l’Histoire. Le scénario a été écrit grâce à un partenariat entre les élèves et cinq enseignants : Joëlle Dejean-Desanlis, professeur d’arts plastiques ; Guillaume Jacob, professeur d’histoire-géographie ; Christophe Kotnik, professeur d’allemand ; Micheline Caputo, professeur de français, et Mathilde Delva, professeur-documentaliste.

Marie Jelen, Léo Schreiber, Annette Muller et Hélène Berr

Avec deux classes de 3e , ils ont fait des recherches fouillées, tant pour les textes que pour les images. Puis ils ont choisi de retracer, à travers le regard de trois adolescents, le parcours de quatre enfants déportés : Marie Jelen, Léo Schreiber, Annette Muller et Hélène Berr. « 11 000 enfants ont été déportés », indique Guillaume Jacob. « Ce qui est étonnant, c’est que des documents comme Le Journal d’Hélène Berr, qui est notre Anne Frank française, ne sont pas plus connus », ajoute Micheline Caputo.

Dans ce docu-fiction, Samatha, Kylian et Mariam reçoivent une lettre qui les conduit à Auschwitz-Birkenau. « En fait, on se rend sur place pour devenir les yeux et la voix des enfants qui sont morts dans les camps. On a choisi, en s’aidant de vidéos trouvées sur YouTube , quels endroits aller voir, quels plans tourner, et on a écrit les dialogues ».

« Ça ne doit pas recommencer »

Les jeunes acteurs sont revenus marqués de leur périple : « Ça ne doit pas recommencer. C’est horrible ce que ces gens ont vécu.  »

Joseph Morgese, du Souvenir Français, a trouvé le projet « novateur et intéressant ».

« Le film a été tourné par nos propres moyens, bien qu’on ait reçu un financement du Souvenir français, de la CAL, du Foyer socio-éducatif, de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, du Crédit Mutuel, du ministère des Armées, de la Direction départementale de la cohésion sociale pour les déplacements à Paris et en Pologne », précise Guillaume Jacob.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz