Quantcast
FLASH
[20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  |  #Israël : une roquette terroriste a percuté une maison d’Ashkélon, au sud du pays, lors du dernier tir de roquettes de #Gaza  |  L’armée de l’air israélienne vient de « BOUM » une escouade de terroristes du Jihad islamique qui tentaient de tirer des roquettes sur #Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 14 juin 2019

Quand finira-t-on par comprendre qu’il est impossible de contrôler des criminels condamnés à de très lourdes peines de prisons ?

Ils n’ont plus rien à perdre, et assassiner une ou plusieurs personnes, surveillants de prison, détenus comme eux, n’aggravera en rien leur condamnation, puisqu’ils savent qu’ils ne sortiront jamais et qu’ils ne risquent rien d’autres que ce qu’ils subissent déjà.

Nous venons d’en voir un exemple tout récent, avec cette prise d’otages de deux surveillants au centre ultra sécurisé de Condé-sur-Sarthe.

Tout s’est finalement bien termine, soit, mais il aurait tué les deux surveillants cela changeait quoi, pour lui ? Absolument rien.

Françis Dorffer a 35 ans et derrière lui déjà 16 années de prison et, avant son nouveau forfait, il n’était libérable qu’en 2060.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A présent il sait qu’il ne sortira de prison que les pieds devant, ou à l’approche de sa mort.

Il était déjà catalogué comme très dangereux, mais dès à présent, il peut tuer en toute liberté sans encourir la moindre peine supplémentaire.

Il a déjà participé à cinq autres prises d’otages, et il n’y a aucune raison pour que cela cesse subitement.

Tant que notre société ne comprendra qu’il y a des individus irrécupérables, des individus qu’il est absolument nécessaire d’éliminer définitivement, même, j’ose le dire, dans leur propre intérêt, car ne pas leur appliquer la peine capitale c’est leur donner la possibilité, presque malgré eux, de commettre d’autres meurtres.

Est-ce que c’est cela l’objectif recherché par notre société ?

Est-ce que c’est cela que décide « les droits de l’homme » ?

On peut être contre la peine de mort, cela part sans doute d’un bon sentiment humain, mais ce n’est pas rendre service ni à nos concitoyens, ni à l’individu, que de lui laisser la vie, malgré lui et jusqu’à ce que mort s’ensuive, enfermé derrière les quatre murs d’une prison !

Pas question, bien sûr, de revenir à la guillotine ou à la pendaison haut et court, mais plus médicalement à l’application d’une injection létale, sans mise en scène particulière, ni médiatisation excessive.

La peine capitale doit être réservée uniquement dans des cas d’irréversibilité, de récidives multiples.

Comment peut-on rendre la liberté et laisser le droit de vivre à un pédophile qui récidive pour la énième fois, au violeur qui viole et assassine de nouveau, à l’assassin qui frappe dès sa remise en liberté, et cela après qu’ils aient passé plusieurs années en prison ?

Est-ce faire preuve d’humanité que de laisser enfermer jusqu’à sa dernière heure un individu, aussi monstrueux soit-il ?

Est-ce faire preuve de monstruosité que d’éliminer un être qui n’a plus rien d’humain, qui n’est qu’une bête malfaisante et sanguinaire ?

De la même façon que nous subissons, nous citoyens, des injections, des anesthésies, des opérations chirurgicales, où notre vie est mise en danger, que nous risquons la mort, alors que nous ne la méritons pas, alors que nous sommes totalement innocents ?

Comme il est facile de s’écrier « Il est interdit de tuer » quand on est tranquillement chez soi, les pieds dans les charentaises, alors que chaque jour, chaque heure, des milliers d’innocents sont massacrés dans toutes les parties du monde.

Des innocents qui n’ont commis aucun crime, qui n’ont attenté à la vie de personne et cela le plus souvent dans l’indifférence générale des bonnes consciences, toujours les mêmes !

Surtout mobilisons-nous pour laisser en vie des monstres sanguinaires, ne les laissons pas tuer par d’autres justiciers, par d’autres justices plus expéditives que la notre.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous. C’est entièrement gratuit.

Montrons-nous horrifiés quand un pays menace d’exécuter des assassin, des tueurs, parce qu’ils sont « soi-disant Français » !

Mais fermons les yeux quand des enfants, des femmes, des êtres humains, tombent tous les jours sous le feu de quelques armées, au nom d’une religion ou pour la conquête d’un territoire et de son pétrole, avec des armes que nous leur fournissons, ou qui leurs seront fournies par d’autres que nous !

Quelle naïveté (je veux bien croire, qu’il s’agit de naïveté), quelle hypocrisie, quelle honte, quelle envie de dégueuler vous me donnez, quand vous prétendez défendre les droits de l’homme avec vos grands principes, vos bons sentiments, en sauvant des assassins, des meurtriers, et en laissant assassiner des enfants, des femmes, des innocents, tout en buvant votre tasse de thé, installés dans vos salons !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz