Quantcast
FLASH
[18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  |  [08/07/2019] Alerte danger Iran: Les forces navales de la coalition ont déjoué une tentative d’attaque contre un navire commercial en mer Rouge par un groupe Houthi financé par l’Iran  |  [07/07/2019] Le premier candidat gay à la présidence tunisienne, Mounir Baatour, a déclaré: «Je vous ai dit que la normalisation [avec Israël] n’était pas une trahison. La normalisation est dans l’intérêt de la Tunisie en termes d’économie et de relations internationales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 15 juin 2019

Tout régime autoritaire a les « députés » qu’il mérite ! Il n’y a pas que dans les régimes totalitaires que les députés LREM en sont réduits à ce point de mélange de grossièreté, de bêtise et de soumission à Macron gay-friendly. À l’heure où les élus sont si impopulaires, il est bon de rappeler que les parlementaires LREM n’ont pas été particulièrement touchés par la grâce de l’intelligence, de la culture, de la morale et de la civilisation. C’est pourquoi ils ont liberté de dire n’importe quoi comme ils le souhaitent sans être inquiétés.

Aurélien Taché (LREM) : « Je suis frappé de voir à quel point nous les (ir-)responsables politiques, on donne une ampleur à ce sujet de l’immigration qui n’en est pas un pour nos concitoyens. Les français n’ont pas parlé de l’immigration dans le #GrandDébat. » Assurément, il y aura tôt ou tard de la dérouillée dans l’air !

Anne-Christine Poujoulat, L’Obs avec AFP : « Après avoir insulté ses collègues (à l’instar de Macron qui insulte tout le monde), Loiseau renonce à briguer la tête du groupe centriste à Bruxelles. L’eurodéputée était en position délicate après des révélations sur les propos qu’elle avait tenus sur ses collègues.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loiseau, chef « des eurodéputés macronistes, a renoncé à briguer la présidence du groupe politique qui réunira les forces politiques « centristes » au sein du Parlement européen. La Loiseau, contestée après des propos (insultants) à l’égard de ses alliés européens, a fait un choix en (toute ir-)responsabilité pour s’assurer que la délégation Renaissance aura les postes qui permettront d’avoir la plus grande influence » à Bruxelles…

« Le groupe centriste, ex-ALDE (Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe), a été rebaptisé en « Renew Europe », un nom (américanisé) qui ne contient plus, à la demande des eurodéputés LREM français, le mot « libéral », jugé trop connoté en France. Selon le quotidien belge « le Soir », (Loiseau) a vivement critiqué (insulté) plusieurs de ses collègues, alliés et adversaires, lors d’une réunion avec des journalistes. »

Comme quoi la Loiseau LREM a toute liberté de dire n’importe quoi avec des journalistes !

Serge Raffy, L’OBS : « Nathalie Loiseau n’a plus qu’une mission : se faire oublier ! Comment la faire taire ? L’ex tête de liste LREM accumule les bourdes. Au risque de fragiliser Macron (comme si besoin était).

« Son crash restera mémorable, et indélébile, comme un tatouage sur le front. Quelle mouche l’a piquée de croire que les journalistes allaient tenir parole ? Stupéfaits par la bordée d’injures adressée à ses collègues du Parlement européen, ils ont fait leur devoir : informer le public sur la personnalité de Loiseau qui briguait la présidence du groupe centriste. À l’Élysée, la sanction est tombée. Loiseau est priée de rester à sa place, dans l’ombre. Se faire oublier. Piètre oratrice, discours pâteux, Loiseau s’est révélée un danger public pour la Macronie. Sans Loiseau tête (à claques ?) de liste, Macron aurait sans doute emporté la mise… » (???)

Charlotte Cieslinski, L’OBS : « Aurélien Taché, député LREM, Portrait : Gauche Nanterre. Après « quelques bêtises et quelques galères », il découvre qu’il peut passer une capacité en droit. « Une fac de droit public, ça ne vous emmène pas dans un cabinet ministériel puis dans une Assemblée de députés ». À cette époque, c’est Cambadélis qui tient le Parti socialiste. « Sans l’engagement militant et politique, je ne serai pas là ». Aurélien Taché s’engage au sein de l’Unef (il en devient président), puis dans la section locale du PS.

« De ces années, il revendique une formation idéologique « sociodémocrate ». « L’aventure Unef fait qu’on est attaché au mouvement social, à la rue… » Récemment, Aurélien Taché a pris la défense de Maryam Pougetoux, la responsable de l’Unef à Paris-IV, critiquée pour son port du voile. « Je considère qu’on peut porter un voile sans qu’on vous y ait contraint. Et qu’on peut être voilée et accéder à des responsabilités« …

« Avant de basculer dans le camp Macron, Aurélien Taché a fait ses armes au conseil général d’Ile-de-France, puis au secrétariat fédéral parisien du PS, en charge des questions de la lutte contre l’exclusion… 

« Traître à la gauche ? De cette expérience est né un rapport sur la « refonte » de la politique d’accueil et d’accompagnement des étrangers en France, remis au Premier ministre, alors que le gouvernement finalise son projet de loi asile-immigration. Lui qui s’est construit au PS, qui a des oncles socialistes, un grand-père communiste… ne serait-il pas finalement un traître à la gauche ? Il se définit comme « progressiste »…

« En 2014 pour les municipales, le PS m’a donné une place non éligible à Paris. Donc forcément entre une place non-éligible et la possibilité de pouvoir être éligible, ça fait une différence ! Mais ça n’est pas la principale raison de mon ralliement à Macron »… » Ben voyons ! Takaycroire ! (Charlotte Cieslinski, L’OBS)

Maryline Baumard, Le Monde de gauche : « Aurélien Taché, député LRM, a remis au premier ministre ses « 72 propositions pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers en France ». Légalement ou illégalement, le rapport ne le dit pas… « Les 131 pages du parlementaire, un ex-socialiste sensible aux valeurs d’accueil, font entendre une autre voix que la dissuasion migratoire et la facilitation des expulsions, les deux lignes directrices du projet de loi du ministre de l’intérieur. Et son rapport a été guidé par l’obsession de faire mentir la statistique (OCDE) qui veut qu’au bout de cinq ans de séjour en France un tiers seulement des étrangers soit en emploi. Aurélien Taché veut construire des « parcours » pour les 130 000 personnes (???) qui s’installent chaque année en France et qui ont vocation à y rester, qu’ils soient ou non réfugiés.

« En 2017, Paris a délivré 262 000 premiers titres de séjour. Si les étudiants (88 100) et les travailleurs saisonniers (11 000) n’ont pas vocation à rester (???), les 91 070 arrivants de l’immigration familiale, les 36 000 réfugiés et ceux qui obtiennent un visa de travail (27 700), eux, s’installent pour longtemps et doivent bénéficier de programmes de langue. Et, pour gagner un temps précieux, les demandeurs d’asile pourront commencer l’apprentissage dès le dépôt de leur demande…

« Aurélien Taché propose de supprimer l’interdiction de travailler qui pourrait être ramenée de neuf à six mois après le dépôt de demande d’asile. Pour gagner du temps, tout nouveau venu expliquera son projet en France, dès son premier contact avec l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).

« Les équivalences de diplôme seront lancées « pour éviter d’ajouter le déclassement à l’exil »…afin que les réfugiés soient engagés dans les secteurs en tension, du bâtiment à la grande distribution où les patrons peinent à recruter… Taché propose « une contractualisation entre l’État et les branches professionnelles » et avec les primo-arrivants entrant « dans un parcours intégré qui les conduit vers un emploi et un logement »…

Au total : « 600 millions d’euros sont nécessaires pour financer le programme d’Aurélien Taché ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Aurélien Taché veut « voir supprimée la condition de nationalité pour les fonctions non régaliennes de la fonction publique » et que soient « simplifiées les procédures administratives d’octroi d’autorisations de travail aux étrangers ainsi que la suppression de la taxe versée par les employeurs pour l’embauche de réfugiés ».

« Pour financer son programme, Aurélien Taché estime que 600 millions d’euros sont nécessaires : un investissement sur l’avenir ! (600 millions d’euros pour) changer le regard de la population sur les immigrés !

« Taché plaide pour un engagement citoyen afin que les Français soient acteurs de cette intégration ».

« Taché souhaite que les Français puissent parrainer un nouveau venu qui trouverait un hébergement chez les particuliers… car l’intégration se fait aussi par le contact, le partage, la rencontre… Les communes pourraient participer, soutenues par une prime de 1 000 euros par logement proposé pour un réfugié, et les entreprises seraient incitées à faciliter ce soutien et un « crédit impôt solidarité pour les gens qui hébergent »…

« J’ai vu beaucoup de gens modestes pour qui les fins de mois sont trop justes qui souhaitent accueillir (sans demander pourquoi avec Macron les fins de mois sont trop justes pour devoir héberger des migrants) !

Aurélien Taché (imagine pouvoir faire) « apprendre la France » tout au long du processus d’intégration.

« Un collège d’historiens, pédagogues, artistes doit être l’occasion d’aborder la vie en France de façon concrète, en laissant place à la discussion et aux interventions des Français à travers la réserve citoyenne, le

service civique ou des associations ». Taché fait le pari que cette France accueillante inciterait le nouveau venu à signer pour du bénévolat voire un contrat de service civique. « Et c’est à mes yeux une si belle preuve d’intégration qu’elle mérite la nationalité ! » Et, afin que tout cela devienne possible, il appelle de ses vœux la création « d’un établissement public dédié ». C’est le sujet qui risque de fâcher le ministère de l’intérieur, dont la direction des étrangers se croyait spécialiste du sujet, et l’OFII qui pensait rafler la mise, forte de la gestion des CIR… Pour l’heure, un comité interministériel se profile et décidera des 72 propositions. » (Le Monde)

Au total : Aurélien Taché : « Je suis frappé de voir à quel point nous les responsables politiques, on donne une ampleur à ce sujet de l’immigration qui n’en est pas un pour nos concitoyens. Les français n’ont pas parlé de l’immigration dans le #GrandDébat. » Et pour cause, Macron l’avait empêché ! Assurément, Aurélien Taché a toute liberté de dire n’importe quoi. Et il y aura tôt ou tard de la dérouillée dans l’air !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz