Publié par Manuel Gomez le 18 juin 2019

Après Mattéo Salvini et l’Italie, notre seigneur est maître, le président de notre République, Emmanuel Macron, qui se voit déjà en dictateur de l’Europe, en prend plein la gueule de la part de Santiago Abascal et de l’Espagne.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le président du parti VOX le remet proprement à sa place en lui demandant de s’occuper de ses propres affaires et surtout de ne pas s’ingérer, ni d’intervenir, dans la politique d’un pays européens dont il n’est pas encore le Maître d’œuvre : « Vous devriez plutôt vous préoccuper de votre France islamique »,lui a répondu le leader charismatique du parti d’extrême droite VOX Espagne.

Macron s’était permis de conseiller au parti centriste « Ciudadanos » de ne pas pactiser avec le parti d’extrême droite VOX.

Il supposait que ce parti centriste était à sa botte comme l’est, en France, le parti MODEM, dirigé par, paraît-il, François Bayrou.

Ce que Macron n’a pas encore compris c’est que ce parti d’extrême droite espagnol n’est pas « diabolisé » par la marque indélébile « Le Pen ».
Qu’il était pratiquement invisible encore en 2017 et qu’aujourd’hui il permet à la droite espagnole, celle du Parti Popular, d’occuper la Mairie de la capitale Madrid, en lieu et place de l’extrême gauche.

De remplacer la « Podemos » Manuela Carmena par le populaire José-Luis Martinez-Almeida et cela grâce au pacte réussi entre le Parti Popular, Ciudadanos et Vox et cela s’est également produit dans d’autres mairies.

« Monsieur Macron devrait apprendre à ne pas mettre son nez dans la politique espagnole. Il devrait plutôt se préoccuper de toutes ces églises incendiées et cimetières vandalisés en France, de ramener la paix les samedis dans son pays et de rendre à ses compatriotes leur identité nationale étranglée par une France islamisée.

Et il devrait également s’intéresser de plus près au parti qui a gagné les dernières élections européennes et a démontré que la France en a « plein le dos » d’un président globaliste et ennemi de la souveraineté de sa Nation. »

Une Nation qui a malheureusement la malchance de posséder la droite la plus bête du monde… »qui avait » car actuellement elle n’existe même plus !

Cela est fort bien envoyé, Monsieur Abascal, et vous ajoutez qu’à partir de ce prochain samedi, pour en finir avec la politique de l’extrême gauche, la mafia des vendeurs africains, « Los Manteros » qui sèment le trouble à Madrid, n’auront plus droit de se propager à volonté.

On peut être assuré qu’il ne s’agit pas d’une promesse électorale, comme celle du ministre de l’intérieur, Castaner, qui « envisage de réfléchir sur la question des quotas de l’immigration ». De qui se moque-t-il ? A moins qu’il envisage de les « stabiliser » à 400.000 par an, ou un peu plus ? L’été arrive et la saison de la pêche (aux voix) est ouverte, qu’on se le dise !

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz