Quantcast
FLASH
[11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 20 juin 2019

Christine Tasin, RR : « Excellent ! Julien Odoul (RN) a remis en place Brossat qui, comme d’habitude, voulait jouer le donneur de leçons. Julien Odoul a mille fois raison, Brossat « pèse comme un épagneul breton » et pas qu’électoralement ! Brossat était en train de dire qu’il ne fallait pas écouter les Français s’ils étaient contre l’immigration (être contre l’immigration c’est être raciste pour le suffisant Brossat). Pour Brossat, faire de la politique c’est imposer SES idées au peuple. L’est susceptible l’épagneul breton qui a fait 2,49% aux européennes, alors qu’il écume tous les plateaux télé depuis des lustres ! Tout ça pour ça !!! Alors qu’il se met en avant à Paris pour imposer la mixité sociale et l’immigration, même les bobos parisiens n’ont pas voté pour Brossat ! Seulement 3,18% ! Peut-être que les bobos parisiens n’ont pas envie d’immigration non plus…

Martin Moisan, RL : « Il est des grands moments de télévision, et cet échange qui dure à peine deux minutes entre Ian Brossat, mon communiste préféré, surnommé Brossette, et Julien Odoul, député européen du RN. Brossat explique qu’à 200 mètres de chez lui, dans le XVIII ème, il y a un centre d’accueil de migrants, et que tout se passe bien. Il oublie de préciser (à supposer que la distance soit la bonne) qu’il habite une des rues les plus friquées de Paris, et qu’il y a une grande différence entre son niveau de vie et celui des plus pauvres des Français, confrontés aux réalités des délires immigrationnistes de Brossat.

« Brossat amalgame le discours des Français à du racisme et à l’extrême droite, eux qui, submergés par l’invasion, ne veulent plus entendre parler de l’accueil des envahisseurs, que trop d’immigrationnistes leur imposent. Brossette affirme son mépris pour les Français, s’ils refusaient l’accueil, et affirme que faire de la politique, c’est défendre ses valeurs (les siennes contre les autres). Pas celles que veulent les Français, celles qu’il a décidées, lui ! Il confirme son rejet de la démocratie, digne du stalinien qu’il est, et son refus de voir la volonté populaire s’appliquer, si elle le dérange. Brossat, méprisant, condescendant et tête à claques, est de l’espèce des rééducateurs du (stalinisme contre le) peuple, il aurait fait merveille à d’autres époques… »

Christine Tasin, RR : « Le Parti animaliste et son épagneul breton ont fait presque autant que Brossat, 2,16%… Ça le vexe, le petit épagneul communiste… Les amis des animaux apprécieront. Il se vexe, le petit chéri, comme il avait été vexé lorsque Daniel Riolo l’avait ridiculisé en public aux grandes Gueules, alors que le communiste Brossat énumérait les états de service des communistes historiques (histoire de faire contre-poids à la pâle figure qu’il est et à sa propre impéritie, à sa propre haine de la nation française).

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Il aurait dû reconnaître que Daniel Riolo avait raison, le parti communiste français a collaboré avec les nazis, tant que le pacte germano-soviétique a perduré… Et le PCF n’a rejoint la Résistance que quand Hitler a attaqué l’URSS. Le chiffre de 75 000 communistes français beuglé par Brossat est grotesque. Il y a eu près de 5000 fusillés en France, Résistants, otages, gaullistes, communistes, Résistants sans étiquette…

« Brossat est odieux. Et l’on ne peut qu’applaudir au jeu de massacre, quand il se fait ridiculiser sur les plateaux et repris sur les réseaux sociaux… Ce sinistre personnage ne vaut pas grand-chose. Il vaut moins qu’un épagneul breton, dont on dit qu’il est inoffensif et aimable (étymologiquement : digne d’être aimé !) »

Libération à propos des européennes : Jérôme Lefilliâtre : « Autour de Brossat, « il est en train de se passer quelque chose ». Depuis sa prestation au débat télévisé de France 2, Brossat fait frémir les sondages !

« Les militants croient atteignable la barre des 5%. Les communistes ont la banane. Une quinzaine patientent à l’entrée du centre humanitaire d’Emmaüs Solidarité d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) qui accueille 400 migrants et leurs familles. Brossat se fait attendre pour cette visite de terrain. La veille, lors d’un meeting à Jarny (Meurthe-et-Moselle), Brossat a fait salle comble, attirant plusieurs centaines de personnes.

« Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne, n’a pas de mots assez doux pour son jeune collègue : dynamisme, disponibilité,empathie, aisance… Dans le Val-de-Marne, le Parti communiste (PCF) est chez lui.

« La petite troupe s’enfonce dans le centre d’accueil des migrants, venus pour la plupart d’Afrique et d’Afghanistan. « Quand on organise l’accueil, les choses se passent très bien », constate Brossat, qui veut « multiplier » les initiatives de ce type sur « le parcours migratoire ». Quelques échanges avec les 74 salariés du centre, deux ou trois mots face à la caméra pour les réseaux sociaux… Tout passage télé est bon à prendre.

« Au débat de France 2 début avril, Ian Brossat s’est fait remarquer avec ses paroles claires et percutantes, son assurance, son refus de polémiquer avec les concurrents de gauche. Les sondages restent bas (2-3% d’intentions de vote en sa faveur) mais frémissent dans le bon sens. Les sollicitations médiatiques augmentent, au point que Brossat se permet de refuser, devant nous, un duel avec Florian Philippot sur LCI.

 « Je veux pas parler avec Philippot, je veux parler tout seul« . Et les communistes ne se cachent plus de viser 5%, le seuil permettant d’envoyer des députés au Parlement européen… » (Jérôme Lefilliâtre)

Florian Guadalupe : « Comparé à « un épagneul breton », Brossat quitte le plateau de LCI avec pertes et fracas. La tension est montée d’un cran lors d’un débat sur l’immigration pendant lequel Julien Odoul (RN) s’est moqué du faible score réalisé par la liste du PCF aux européennes.

« Les Français souhaitent que vous fassiez autre chose. Je vous ai traité d’épagneul breton, ce n’est pas une insulte. Étant donné votre score aux européennes, vous pesez autant qu’un épagneul breton du parti animaliste », lui a asséné Julien Odoul. Au cours du débat, Julien Odoul a estimé que son interlocuteur refusait « d’entendre les souffrances des Français ». Fondé en 2016, le Parti animaliste a créé la surprise obtenant 2,2 % des voix à l’issue des élections européennes quand le PCF de Ian Brossat atteignait péniblement 2,5 % !

Brossat : « Si on fait de la politique en regardant les sondages et en se disant : Aujourd’hui, à l’instant même, les Français ne sont pas favorables à l’accueil (des migrants, ndlr), donc on va nourrir le discours raciste et xénophobe, alors je préfère faire autre chose« … Julien Odoul : « Les Français veulent que vous fassiez autre chose quand on voit votre score aux européennes« . Agacé, Brossat  a recadré Julien Odoul : « D’abord, vous allez me parler autrement ! Je vous ai connu, vous étiez centriste. Vous étiez candidat à Ivry, une ville communiste, et vous aviez fait 2%… Vous êtes un biftekard de la politique ! », a lâché Ian Brossat, qui s’est estimé « insulté » par les propos de l’élu RN. « Je vous ai traité d’épagneul breton, ce n’est pas une insulte », Julien Odoul. « Si, c’est une insulte ! Vous arrêtez de parler comme ça ? C’est fini, oui ? » (puremedias.com)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

« Après la désastreuse soirée électorale de TF1, où une joute verbale entre Gilbert Collard (RN) et Cohn-Bendit a donné lieu à de fleuries expressions (« connard », « ignoble ordure », « Faux-cul », Sale traître »…), c’est au tour de LCI de laisser son plateau côtoyer insultes et impuissance des présentateurs.

« Gorafi, le site parodique avait publié au vu des résultats des élections européennes un article contre Philippot : « Devancés par le parti animaliste, Les Patriotes remplacent Philippot par un épagneul breton« .

« Ce n’est pas la première fois qu’Ian Brossat se fait violemment écharper dans l’actualité. La plus récente, c’était quand Daniel Riolo lui riait à la face, accusant le PCF de « collaboration avec les nazis » !

Avis de décès du PCF ! Julia Hamlaoui, L’Humanité : « Le PCF trop faible dans les classes populaires. Avec un résultat de 2,49 %, Brossat n’a pas réussi à convaincre un monde du travail. La déception était de mise place du Colonel-Fabien, mais le discours reste combatif à l’heure d’analyser les résultats. « C’est un sentiment très contrasté : le résultat est éloigné des objectifs fixés et qu’on croyait avoir atteints. En même temps, la campagne a permis de nous faire entrer dans le paysage politique à gauche« . La liste de Brossat n’a pas franchi les seuils fatidiques des 3 % et 5 %, elle sera privée de remboursement et d’élus au Parlement européen. Selon les résultats définitifs du ministère de l’Intérieur, son score s’élève à 2,49 %, soit 564 739 voix, le plus faible de son histoire en nombre de voix, toutes élections confondues.

« C’est la première étape d’un regain d’influence plus fort », selon un sondeur. En pourcentage des voix, c’est en Seine-Saint-Denis, avec 5,83 %, que le résultat est le plus élevé. Et c’est dans le Nord que le nombre de voix, 26 040, est le plus important. Le Val-de-Marne, les Bouches-du-Rhône ou le Pas-de-Calais enregistrent des scores supérieurs à la moyenne nationale (de 3,05 % à 4,59 %). Au total, selon Ipsos, son score s’élèverait à 4 % chez les professions intermédiaires, les retraités ou les salariés de la fonction publique mais seulement à 1 % parmi les employés et les ouvriers (contre 40 % pour le RN dans cette catégorie) ! »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz