Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 juin 2019

La Cour suprême a statué jeudi qu’une grande croix dans le Maryland, connue sous le nom de « Croix de la Paix », n’est pas en violation de la clause de séparation de l’Eglise et de l’Etat prévue par la Constitution, et peut rester en place.

La Légion américaine avait construit une croix de 12 m de haut dans un parc commémoratif pour les anciens combattants de la Première Guerre mondiale, dans le Maryland, et une commission d’État avait plus tard considéré qu’elle était de la responsabilité de l’Etat, y compris son entretien.

Mais des laïcards ont soutenu que le fait que le gouvernement s’occupe de la croix est une violation de la séparation de l’Église et de l’État prévue par la Constitution.

Un tribunal avait confirmé cette vision, considérant que le symbole avalisait la chrétienté par l’Etat de la religion, et donc que la Croix, inconstitutionnelle, devait être détruite.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les juges de la Cour suprême étaient divisés, mais l’effet Trump a joué, et par « effet Trump » j’entends la conséquence de la nomination de deux juges conservateurs à la Cour suprême – conséquence qui existera plusieurs décennies après la fin du second mandat de Donald Trump.

La croix est sans aucun doute un symbole chrétien, mais ce fait ne doit pas nous faire oublier tout ce que la croix de Bladensburg a fini par représenter », a écrit le juge Samuel A. Alito Jr.

Pour certains, ce monument est un lieu de repos symbolique pour des ancêtres qui ne sont jamais rentrés chez eux. Pour d’autres, il s’agit d’un lieu où la collectivité peut se rassembler et honorer tous les anciens combattants et les sacrifices qu’ils ont consentis pour notre nation. Pour d’autres encore, c’est un repère historique.

Pour beaucoup d’entre eux, détruire ou défigurer la Croix, qui est restée intacte pendant près d’un siècle, ne serait pas neutre et ne servirait pas les idéaux de respect et de tolérance consacrés par le Premier Amendement. »


Sans surprise, les deux juges démocrates les plus à gauche, Ruth Bader Ginsburg et Sonia Sotomayor, nommée par Obama, ont voté contre la religion chrétienne, contre la Croix.

Le pire cauchemar des activistes les plus à gauche a commencé à se concrétiser. Vous vous souvenez sans doute comment ils n’ont pas hésité à chercher à détruire Brett Kavanaugh et sa famille avec des calomnies sur une histoire d’abus sexuel dont il se serait rendu coupable il y a près de 40 ans, puis comment, par la suite, ils ont cherché à lancer une mesure d’impeachment contre lui pour des faits qui n’existent pas. C’était pour tenter d’éviter l’inévitable, à savoir la protection de la Constitution.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz