Publié par Albert Bertold le 24 juin 2019

Le professeur de droit constitutionnel Michael McConnel porte un jugement intéressant sur le monde de la presse.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Voici un extrait, tiré de son interview pour Mark Levin dans l’émission Life, Liberty and Levin du 23 juin sur Fox News.

Je pense que d’un point de vue juridique, la liberté de la presse est extrêmement forte. Je pense que la presse en tant qu’institution est en très mauvais état. Il a toutes sortes de problèmes, des problèmes économiques avec l’avènement d’Internet, mais je pense aussi que le politique, c’est que chaque fois qu’une institution devient fortement, massivement d’un côté politique ou de l’autre, elle cesse de faire son travail correctement.

Je suis dans le monde universitaire et les universités sont certainement dans cette voie, et elles en souffrent, mais la presse aussi.

Lorsque vous, les universités ou la presse, êtes majoritairement attachés à une idéologie politique, ils oublient que leur travail consiste en fait à dire la vérité. Ils commencent à penser que leur travail est de la  » résistance  » ou quelque soit la devise du jour.

Ce dont nous avons vraiment besoin, c’est d’une presse qui s’attaque sans crainte à la vérité, qu’elle soit de gauche ou de droite, et qui ne se considère pas comme ayant pour « mission » de soutenir un côté particulier de l’argument.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz