Quantcast
FLASH
[11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 25 juin 2019
Le conseiller national pour la sécurité Américaine John Bolton, et le conseiller national pour la sécurité nationale de Russie, Nikolai Petrushev autour du Premier ministre Netanyahou – Crédit Photo Kobi Gideon / GPO

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a écrit l’Histoire, ce mardi matin 25 juin 2019, en présidant une réunion trilatérale au sommet unique en son genre : il a réunit autour de la même table les conseillers à la sécurité nationale des Etats-Unis, de la Russie et d’Israël.

Cette réunion historique des conseillers à la sécurité s’inscrit dans le prolongement des efforts déployés par le Premier ministre Netanyahou avec les administrations américaine et russe, et dans le prolongement des réunions tenues ces derniers jours par le Premier ministre et conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat avec le conseiller américain pour la sécurité nationale John Bolton, et le secrétaire du Conseil national de sécurité russe, Nikolai Patrushev.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les discussions portent évidemment sur l’Iran, sur la Syrie et d’autres questions régionales.

Le Premier ministre Netanyahou a déclaré, au début de la réunion :

Nous écrivons l’histoire parce que c’est la première fois que les conseillers à la sécurité nationale de nos trois pays se rencontrent dans notre capitale, Jérusalem. Je tiens à remercier les présidents Trump et Poutine d’avoir accepté de tenir ce sommet sur la sécurité et d’avoir envoyé leurs plus hauts conseillers. J’apprécie profondément les relations solides qu’Israël entretient avec les deux dirigeants et les deux pays

Comme je l’ai dit à maintes reprises, les relations d’Israël avec les États-Unis d’Amérique ont atteint de nouveaux sommets sous la direction du président Trump. De même, Israël est reconnaissant que notre amitié avec la Russie soit devenue plus forte – plus forte que jamais ces dernières années.

[Se tournant vers les conseillers] : J’ai eu l’occasion de vous rencontrer tous les deux ces derniers jours, y compris ces dernières minutes, pour discuter de questions bilatérales importantes, mais surtout de la manière d’apporter sécurité et stabilité dans notre région. Sur la base de nos discussions, je pense qu’il existe une base de coopération plus large que beaucoup ne le pensent entre nous trois. Ce sommet représente une réelle opportunité de contribuer à faire progresser cette stabilité dans notre région, et en particulier en Syrie.

Comme vous le savez tous les deux, Israël a agi des centaines de fois pour empêcher l’Iran de s’installer militairement en Syrie, alors qu’il appelle et travaille activement et ouvertement à notre destruction. Nous avons agi des centaines de fois pour empêcher l’Iran de livrer des armes de plus en plus sophistiquées au Hezbollah, ou de former un deuxième front dans le nord contre nous depuis le plateau du Golan.

Israël continuera d’empêcher l’Iran d’utiliser le territoire voisin comme plate-forme pour nous attaquer, et Israël réagira avec force à de telles attaques.

Je tiens à remercier le gouvernement russe et le président Poutine d’avoir travaillé en étroite collaboration avec Israël sur un mécanisme de réduction des conflits qui nous aide à nous assurer qu’en nous défendant, nous ne mettons pas les forces russes en danger.

Je tiens à remercier les États-Unis et le Président Trump d’avoir soutenu sans équivoque le droit d’Israël à se défendre.

Tous les trois, nous aimerions voir une Syrie pacifique, stable et sûre. C’est le but commun.

Nous avons également un objectif commun pour atteindre cet objectif plus large, à savoir qu’aucune force étrangère arrivée en Syrie après 2011 ne reste en Syrie.

Nous pensons qu’il existe des moyens d’atteindre cet objectif commun, qui permettra de créer un Moyen-Orient plus stable, ou au moins, plus stable dans cette partie de la région. Je crois que le but que je viens de décrire – le départ de toutes les forces étrangères de Syrie qui sont entrées en Syrie après 2011 – sera bon pour la Russie, bon pour les États-Unis, bon pour Israël et, si je puis ajouter, bon pour la Syrie.

Nous attendons avec impatience de discuter des moyens concrets d’atteindre cet objectif, qui est essentiel à la mise en œuvre réussie de la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies, et Israël espère que ce sommet nous aidera à nous rapprocher de notre objectif commun de paix, de prospérité et de sécurité – ils vont ensemble – dans cette région.

Encore une fois, je tiens à vous souhaiter à tous les deux la bienvenue à Jérusalem, à John et Nikolaï, ainsi qu’à vos délégations. L’année prochaine à Jérusalem. Peut-être avant. »

Le conseiller à la sécurité nationale et Président du Conseil de sécurité nationale Ben-Shabbat a pris la parole et déclaré :

C’est un honneur pour nous d’accueillir, à Jérusalem, capitale d’Israël, cette importante rencontre des conseillers à la Sécurité nationale des trois pays et leurs équipes.

Cette réunion a été précédée de discussions approfondies et prolongées entre le Premier Ministre et les dirigeants des deux pays, ainsi que de pourparlers qui ont renforcé le sentiment que le moment est maintenant venu de prendre cette mesure diplomatique.

Le fait qu’elle se tienne à Jérusalem témoigne de la position d’Israël, de la confiance que lui accordent les superpuissances, et de l’importance qu’on lui accorde sur les questions inscrites à l’ordre du jour régional et mondial.

La réalisation de la sécurité et de la stabilité dans notre région est notre objectif commun.

D’autres nations et peuples de la région et d’ailleurs y aspirent également.

Elle sera irréalisable sans contenir les aspirations et les ambitions de l’Iran.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz