Publié par Magali Marc le 28 juin 2019

Les Démocrates et leurs amis gauchistes s’attaquent régulièrement aux entreprises pour toutes sortes de raisons idéologiques qui n’ont rien à voir avec le bien-être des travailleurs ou des sans-emplois.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit cet article de Chris Stigall, paru le 27 juin sur le site de Townhall.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

***************

Tandis que Trump s’en prend aux puissants, les Démocrates portent des coups bas

«Indigne de son poste » est un terme utilisé par beaucoup de critiques du Président Trump. Quoi qu’il dise ou tweete est considérée par les médias ou les «experts» de l’élite washingtonienne comme un «coup bas» et ne mérite pas l’attention qu’on lui accorde.

J’avais tendance à leur donner raison. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Surtout parce que je sais qu’en dépit de ce que Mme Obama a dit sur le fait de viser haut quand les autres [Républicains] visent bas – je pense que la gauche vise bas.

Combien y-a-t-il d’exemples ? D’innombrables. Ce n’est pas toujours une question de coups en dessous de la ceinture non plus. Parfois, elle s’en prend à des gens qui ne le méritent pas et qui ne s’y attendaient pas.

Les employés de Chick-Fil-A [NDLR chaine de restauration rapide ciblée par les LGBT] méritaient-ils le traitement hostile de la gauche, simplement parce qu’ils travaillent dans une entreprise dont le propriétaire pense que le mariage devrait être entre un homme et une femme ? Je pose honnêtement la question aux gauchistes.

Les gens qui gagnent un salaire sont des membres de la «classe ouvrière» que vous prétendez défendre. Qu’est-ce qu’ils vous ont fait ?

  • Organiser un boycott pour faire dérailler l’activité commerciale d’une entreprise afin de nuire à son propriétaire déjà riche ? Cela n’a aucun sens. Pourtant, vous ne considérez pas cela comme un coup bas. Vous appelez ça « se battre pour l’égalité », ou une autre ineptie du même genre.
  • Quand Occupy Wall Street a bloqué la circulation sur les ponts il y a quelques années pour entraver la circulation, ou quand ils ont bloqué l’accès aux banques, qui étaient les perdants ? Les patrons des banques ? Non. C’était vos voisins et vos concitoyens qui essayaient simplement de vaquer à leurs occupations et de joindre les deux bouts pour leur famille.

Quand le «Fight For Fifteen» (NdT: le combat pour un salaire minimum à $15 de l’heure) de la gauche a lieu dans les fast-foods du pays, les actionnaires et les dirigeants de McDonald’s se sont-il levés et ont-ils dit : « Bon sang, on devrait donner une augmentation à tous ceux qui travaillent pour nous aujourd’hui !»

Non, faire la grève signifie que leurs amis et voisins n’auront pas droit à un repas rapide sur le chemin du travail ou de la maison parce que le magasin sera à court de personnel. Cela signifie des inconvénients pour le client qui achète les produits, pas pour les grosses légumes auxquelles ils pensent faire mal.

Ces groupes militants ne causent pas d’augmentation de salaire.
Savez-vous ce qu’ils causent ?

L’usage accru de l’intelligence artificielle et de la robotique pour remplacer les humains qui ne quittent pas leur travail pour marquer des points politiques.

Au lieu d’un «combat pour quinze (dollars de l’heure)», c’est maintenant un combat pour éviter que votre travail ne soit automatisé. C’est une trahison.

Cette semaine, le magasin de meubles en ligne Wayfair est devenu la dernière grande cause défendue par les Croisés gauchistes.

Une grève de plus de 500 personnes, inspirée par des employés, a eu lieu à leur quartier général pour protester contre le traitement des immigrants illégaux détenus à la frontière sud.

Alors tenez-vous bien : ils ne veulent pas que leur direction conclue des accords pour vendre des meubles à des entreprises qui construisent et meublent des centres de détention au Texas.

Oui, c’est bien ça. Ils détestent le traitement des immigrés dans nos centres de détention «façon holocauste» ; alors ils veulent empêcher leur entreprise d’améliorer les centres de détention. Ça ne s’invente pas.

Encore une fois, je vous le demande, à qui cela nuit-il ? Est-ce qu’ils sont en train de marquer des points? Non, ils nuisent à la productivité de leurs propres collègues et à l’entreprise même qui les paie. Ils ne font pas de mal au PDG. En même temps, ils empêchent l’amélioration de ce qu’ils disent vouloir désespérément améliorer.

Lorsque la petite nouvelle du Parti Démocrate – Alexandria Ocasio-Cortez – a chassé le nouveau siège social d’Amazon de son district de New York, elle l’a fait pour faire comprendre que l’entreprise ne méritait pas d’allègements fiscaux de l’État, car elle est déjà trop riche.

Bien sûr, on peut toujours discuter de qui paye trop ou pas assez d’impôts. Mais AOC a mené une attaque si agressive et si virulente contre l’absence d’«emplois bien rémunérés» chez Amazon et elle a tellement harcelé le gouvernement de l’État de New York pour avoir discuté avec eux d’allègements fiscaux que Amazon a dit « on laisse tomber » et a déménagé en Virginie.

Bien sûr, AOC a applaudi le déménagement comme si elle avait abattu un gros, méchant dragon.

Est-ce ce qu’elle a fait ? Non. Elle a empêché la création de dizaines de milliers d’emplois de qualité que les New-Yorkais de son district auraient pu obtenir. Des emplois dont ils avaient besoin. Elle ne s’est pas battue pour les plus vulnérables. Elle a écrasé les plus vulnérables.

C’était un coup bas pour ses électeurs.

Qu’en est-il du terme favori adopté par la gauche américaine ? «Intersectionalité». Si vous ne savez pas ce que signifie ce mot, ce n’est pas grave. Vous êtes probablement une personne bien équilibrée et heureuse. Fondamentalement, c’est un terme utilisé pour identifier tous les différents groupes démographiques qui souffrent de discrimination et se recoupent les uns les autres.

C’est une façon sophistiquée de faire référence à beaucoup de gens rancuniers qui ne sont pas des hommes blancs, hétéros, chrétiens et qui ont le sentiment qu’on leur doit quelque chose. Généralement de l’argent.

Vous appelez ça lutter ou porter un coup bas?

Ce genre d’idée ne vient pas de Martin Luther King, ni de John F. Kennedy.
En fait, l’argument de MLK concernant sur l’idée que chacun soit jugé sur sa «personnalité» (pas sur la couleur de sa peau) serait-elle bien accueillie dans le Parti Démocrate d’aujourd’hui ?

JFK a réduit les impôts quand il était président. Il disait aussi : « Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi. Demande ce que tu peux faire pour ton pays ». JFK détestait les communistes et le communisme.
Les leaders tant admirés des Démocrates ont aujourd’hui l’air de Républicains.

Les Démocrates sont maintenant le parti de l’intersectionnalité, un parti politique qui célèbre les victimes, le socialisme et favorise la génétique plutôt que le caractère. C’est régressif, n’est-ce pas ? C’est un coup bas.
Il ne s’agit certainement pas d’une lutte honorable visant l’élévation du peuple. C’est un combat déprimant, défaitiste et sans intérêt.

Les critiques du Président Trump peuvent toujours décréter qu’il «porte des coups bas» lorsqu’il affronte Hollywood ou des sportifs sur la place publique ou sur Twitter. Je vois cela comme une riposte pour le pays. Pour la fierté de son peuple. Pour la fierté de son histoire.

Si vous voulez voir des coups bas, regardez qui les Démocrates ont le plus fait souffrir.

Ce sont les villes envahies par l’itinérance et la pauvreté. C’est la violence, le meurtre, les impôts élevés et la saleté dans les rues. Je ne dis pas qu’ils se trompent. Je dis qu’ils font de fausses promesses qu’ils n’ont pas l’intention de tenir.

Donald Trump a besoin d’une victoire par KO en 2020 pour empêcher les gauchistes d’abrutir leurs électeurs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.


Source:
https://townhall.com/columnists/chrisstigall/2019/06/27/trump-punches-down-democrats-mastered-the-sucker-punch-n2549092

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz