Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juin 2019

Ca se passe près de chez moi, et je n’en suis pas particulièrement fier…

Les Californiens sont de plus en plus à gauche. Beaucoup voudraient même tenter l’expérience socialiste. En tous cas, ils veulent des frontières ouvertes, et ils veulent que l’État, c’est à dire nous, fassions comme en Europe : des distributions gratuites aux immigrants, légaux et illégaux.

Mais contrairement à l’Europe, chez nous, ils ne veulent surtout pas qu’un immeuble les abrite près de leur chères (et chères) maison, et qu’ils viennent polluer les quartiers chics et les écoles filtrées où ils envoient leur progéniture.

Voilà encore un exemple parfait de l’hypocrisie de la gauche. Des gestes et des gesticulations venant de donneurs de leçons qui militent pour la tolérance et l’ouverture, mais pas dans leur jardin, pas dans leurs quartiers.

Chez nous, le prix des maisons (les immeubles d’habitation sont rares mais l’histoire est la même) est plus de deux fois supérieurs à la moyenne nationale. Et la Californie a le deuxième ratio le plus bas du pays pour le nombre de logements sociaux par rapport au nombre de résidents.

Les législateurs de Sacramento, la capitale administrative de la Californie, ont examiné le projet de loi 50 du Sénat, qui devait obliger les administrations locales à autoriser la construction de logements à haute densité dans certaines zones. Donc des logements genre « HLM » si je peux emprunter cette comparaison.

Croyez-vous que ces gauchistes ont applaudi et voté cette loi pour accueillir ces nouveaux venus ? Pas du tout ! Les démocrates californiens ont, à la place, adopté le projet de loi sénatorial 451, c’est à dire un crédit d’impôt pour les riches qui restaurent des bâtiments historiques.

  • Le projet de loi 451 accordera un crédit d’impôt de 20 % pour la restauration des bâtiments admissibles comme monuments historiques.
  • Des structures coloniales espagnoles et géorgiennes à travers le comté de Los Angeles et le Victorien, aux beaux-arts de la région de la Baie de San Francisco, la Californie possède de nombreux joyaux architecturaux dignes d’être préservés. J’en ai visité quelques-uns, de pures merveilles.

La Californie veut des migrants, alors qu’elle a besoin de développer des logements sociaux à haute densité, afin de réduire les prix et soutenir l’afflux de migrants qui traversent illégalement la frontière sud.

Le nombre de ces sans-abri a monté en flèche de 17 % à San Francisco et de 43 % dans le comté voisin d’Alameda au cours des deux dernières années.

Les habitants de Pasadena et de Palm Springs, deux villes prospères, ont appuyé le projet de loi pour les monuments historiques. Pourquoi ne le feraient-ils pas ? C’est de l’argent gratuit qui va leur tomber dans les bras.

Et il n’y aura rien pour les migrants – ce qui ne les empêchera pas de continuer à donner des leçons de morale aux racistes qui, comme moi, sont favorables à l’immigration, mais dans le cadre des lois.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz