Publié par Dreuz Info le 26 juin 2019

Question au gouvernement sur la crise irano-américaine dans le Golfe persique.

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Jeudi dernier, à dix minutes près, les Etats-Unis lançaient des frappes contre l’Iran.

A chaque instant, nous pouvons basculer dans une guerre aux conséquences imprévisibles.

La France œuvre à une désescalade. Dont acte.

[…]

Vous le savez, depuis des années, la République islamique déstabilise le Moyen-Orient.

Ces dernières semaines se sont succédé menaces et agressions.

Au cœur de la crise : la question nucléaire.

Jamais les Mollahs n’ont renoncé à l’arme atomique, ni cessé de développer leurs capacités balistiques.

Dans deux jours, leurs stocks d’uranium enrichi auront dépassé le plafond de 300kg.

Ils atteignent un taux de 20% d’enrichissement, au lieu des 3% permis.

Si rien n’est fait, demain, l’Iran aura des ogives nucléaires pouvant atteindre l’Europe.

L’accord de 2015 est caduc. La preuve !

Certains, y compris sur ces bancs, renvoient dos-à-dos Iraniens et Américains.

C’est une faute morale et politique.

Entre nos alliés américains, qui partagent nos valeurs et dont on célébrait il y a quinze jour le Débarquement en Normandie – et un régime islamiste et sanguinaire, le choix est fait.

(hurlements et quolibets du groupe La France insoumise)

La France doit choisir le camp de la liberté !

Depuis 40 ans, la République islamique est la matrice du djihâd mondial.

Elle applique la charia, lapide des femmes, pend ses homosexuels, emprisonne des journalistes et sponsorise le terrorisme.

Sans revenir à l’attentat du Drakkar ou de la rue de Rennes, il y a un an a été déjoué un méga-attentat à Villepinte dans un silence troublant.

Enfin, et vous savez mon attachement à ces questions : chaque année, ce régime négationniste organise des concours de caricatures sur la Shoah et déclare ouvertement vouloir anéantir l’Etat d’Israël.

[…]

Aujourd’hui, les Iraniens profitent de nos divisions.

Certes nous essayons d’éviter la guerre, mais pour paraphraser Churchill « Nous risquons d’avoir la bombe, la guerre et le déshonneur ».

Un seul objectif : l’Iran ne doit pas être atomique.

[…]

Pourquoi aujourd’hui est-ce l’Iran qui fait pression sur l’Europe, et non l’inverse … ?!

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz