Publié par Dreuz Info le 2 juillet 2019

“Dreuz n’a pas été en mesure de vérifier de façon indépendante la réalité des faits évoqués dans ce témoignage”.

J’habite dans une résidence sénior .


Enedis a posé un compteur Linky le 26/03/2019 dans mon appartement de 41m2, à un mètre de mon canapé. Je subis les ondes du CPL de ce compteur et les ondes du compteur de ma voisine en mitoyenneté à 1 mètre de mon lit, soit les effets de 2 compteurs dans 41m2.

A la suite de cette pose, j’ai développé céphalées, vertiges, nausées, insomnies, palpitations, mal-être, engourdissement des membres….

Le 1er avril , mon médecin a établi un certificat médical relatant ces symptômes.

Du 2 au 8 avril, j’ai logé chez un ami qui n’a pas le compteur Linky. Je n’ai eu aucun problème de santé .

Je suis retournée chez moi le 8 avril au soir. Je n’ai pas fermé l’oeil (crises d’angoisse, chocs électriques dans le corps) et j’ai fini aux urgences où le médecin a constaté les mêmes symptômes que mon généraliste.

Depuis le 9 avril, je n’habite plus chez moi, mais rembourse un prêt, paie des charges, des impôts locaux et fonciers, abonnements EDF et internet….et suis sans domicile.

J’ai envoyé les certificats médicaux et courriers recommandés à Enedis.

Le 11 juin, une journaliste du républicain lorrain, accompagné d’un photographe est venue constater le problème . J’espérais un article qui n’est jamais paru à ce jour (date du 1er juillet)

Le 27 juin, 2 représentantes d’Enedis sont venues chez moi. Elles ont affirmé que mes appareils électroménagers (machine à coudre, cafetière, four micro-ondes), téléphone, ordinateur étaient la cause de tous mes maux. J’avais tous ces appareils bien avant la pose du compteur Linky et n’ai jamais eu de problème de santé.

Enedis refuse de remettre l’ancien compteur en place.

Je suis hypersensible aux ondes électromagnétiques et victime comme des milliers de personnes de la pose de ces compteurs .

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.


En espérant votre soutien et la diffusion de cet article, veuillez agréer, avec mes remerciements anticipés, mes cordiales salutations.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz