Quantcast
FLASH
[11/12/2019] #Netanyahou songe à recruter l’ancien directeur de campagne de #Trump, Corey Lewandowski, pour sa prochaine campagne électorale  |  Sondage : #Trump devant tous les candidats Démocrates dans le Michigan  |  #Obama a refusé de donner une aide militaire à l’#Ukraine, mais @CBSNews prétend que #Trump met l’Ukraine en danger face à la #Russie  |  Un Islamiste a fait encore un attentat-suicide, à l’extérieur de la principale base américaine en #Afghanistan  |  [10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 juillet 2019

Joe Biden, le candidat en tête des sondages pour battre Donald Trump, a toujours été qualifié avec indulgence de « monsieur la gaffe ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Sous les projecteurs, c’est un homme corrompu et menteur qui est dénoncé jusque dans les médias de gauche – mais les médias francophones ne le rapportent pas car ils ont un objectif : rendre au yeux du public les Démocrates sympathiques et les Républicains détestables.

L’ancien vice-président et candidat Démocrate pour 2020 a été unanimement critiqué après avoir affirmé que « l’ingérence russe dans les élections américaines ne s’était pas produite sous sa surveillance » lors d’une récente interview diffusée sur CNN.

Lors de son entretien télévisé avec Chris Cuomo, de CNN, diffusé le 5 juillet dernier, Biden a – comme c’est surprenant (!) – exprimé son désaccord sur la politique étrangère actuelle, et a accusé le président Donald Trump d’avoir des alliés « dissidents » et d’ « embrasser des voyous », ignorant totalement, au passage, les accolades et embrassades de Barack Obama avec le dictateur communiste cubain Castro, lesquelles n’étaient pourtant motivées par aucun objectif sécuritaire ou géopolitique, et offraient une détente des relations avec Cuba sans rien exiger en retour en terme de respect des droits de l’homme envers les Cubains.

Regardez ce qui s’est passé avec Poutine. Alors qu’il tente de défaire nos élections, Poutine défait les élections en Europe, a dit M. Biden.

Regardez ce qui s’est passé en Hongrie. Regardez ce qui s’est passé en Pologne. Regardez ce qui s’est passé, regardez ce qui se passe.

Vous pensez que ça serait arrivé sous mes yeux ou sous ceux de Barack ? demanda alors l’ancien vice-président.

Vous [Trump] ne pouvez pas répondre à ça, mais je vous promets que ça ne se serait pas passé, et ça ne l’a pas été. »

Le rapport de l’ancien conseiller spécial Robert Mueller sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016 – alors qu’Obama était président et Biden vice-président, a décrit comment le gouvernement russe a tenté de s’immiscer dans les résultats de l’élection présidentielle de 2016.

Le New York Times a également cité l’ancien secrétaire à la sécurité intérieure Jeh Johnson, qui a reconnu en 2017 que l’administration Obama était au courant de l’ingérence russe et qu’elle était « inquiète qu’en faisant cette déclaration, nous puissions, en soi, remettre en question l’intégrité du processus électoral lui-même », a-t-il déclaré à l’époque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz