Quantcast
FLASH
[19:34] Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient et les services de renseignement égyptiens s’entretiennent avec #Israël et les groupes terroristes de #Gaza afin d’essayer de calmer la situation  |  En ce moment: importants barrages de roquettes tirées par des terroristes musulmans à Gaza en direction du sud d’Israël. 2 interceptions d’Iron Dome au-dessus d’Ashkelon. 2 roquettes ont explosé dans des zones ouvertes  |  #Israël: la ville d’Ashkelon a décidé d’annuler l’école dans toute la ville lundi, après la deuxième série de roquettes tirées sur la ville  |  L’Iran vient de signaler 15 nouveaux cas #COVID19 et 3 nouveaux décès. Le total est maintenant de 43 infections à #coronavirus confirmées et 8 décès  |  L’Afghanistan ferme sa frontière avec l’Iran dans un contexte d’épidémie de #coronavirus  |  C’est pas qu’elles aient beaucoup d’importance mais L’Iran annonce dimanche un taux de participation de 42% aux élections, le plus bas depuis la révolution islamique de 1979  |  #Trump se prépare à un voyage en Inde. Son premier événement sera un rassemblement dans un stade pouvant accueillir 110 000 personnes  |  Alerte code rouge : Des roquettes ont été tirées sur #Israël – Cherchez un abri immédiatement  |  Mise à jour #coronavirus Italie : – manifestations publiques en Vénétie et Lombardie interdites. – Toutes les écoles de Lombardie et de Vénétie fermées. – carnaval de Venise fermé. – spectacles annulés à la Scala de Milan  |  La Corée du Sud (+de 600 cas), limite les voyages. L’Iran (8 morts avoués, combien cachés) ferme des écoles. Des villes italiennes sont fermées à clé. Pourquoi? #Coronavirus ? Non: communisme, qui domine la Chine  |  La phrase du jour: Les Français ont arrêté les Arabes en 732, ils sont revenus en 747  |  Toutes les écoles ferment à Téhéran. Le #Coronavirus devient la crise majeure du pays déjà tourmenté par les révoltes et la dictature islamique. La République islamique n’a ni la volonté ni la capacité de gérer cette crise. Qui aidera 1 pays terroriste?  |  Un employé du département d’État au Japon a ignoré les ordres du président #Trump et a permis à des Américains atteints du #coronavirus de rentrer aux États-Unis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 8 juillet 2019

C’est ma chère et si courageuse Zineb El Rhazaoui qui a lancé le mot d’ordre le 23 juin sur Twitter. C’est mon ami Yves Mamou, ancien journaliste du Monde, qui l’a relayé de manière argumentée sur Goldnadel TV : L’heure est grave, Emmanuel Macron souhaite réorganiser l’islam de France à l’aide d’une nouvelle structure dénommée l’AMIF qui serait dotée de pouvoirs puissants et monopolistiques.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le seul problème, ou du moins le plus préoccupant, c’est que cette organisation sera sous la domination de l’organisation terroriste des Frères musulmans !

Officiellement, l’initiative présidentielle présente une face assez lisse et ses préoccupations sont compréhensibles. À sa tête le distingué et policé Hakim El Karaoui responsable du respectable Institut Montaigne. On comprend également les préoccupations de la république qui a vu échouer toutes les tentatives d’organiser et de réglementer l’islam de France. Parmi les raisons de l’échec, la mésentente concurrentielle entre les différentes chapelles nationales (algérienne, marocaine, tunisienne, comorienne sans oublier la turque) n’est pas la moindre.

Mais la réalisation du projet est consternante en ce qu’elle confie largement à l’UOIF frériste (rebaptisée pour cause de tentative de relooking Musulmans de France) la maîtrise d’œuvre du projet. On imagine la réaction non seulement des organisations les plus modérées, notamment celles des musulmans d’Afrique Noire ou des soufis, mais encore des pays arabes où les Frères Musulmans sont interdits pour cause de sécurité, à l’exception notable du Qatar islamiste qui les protège et les finance.

On se rappelle notamment du sheikh Qardawi, prédicateur adulé en terre intégriste, admirateur d’Adolf Hitler, et que Sarkozy et Guéant interdirent in extremis d’entrée sur le territoire, quelques jours après le massacre de Toulouse par Mohamed Merah, alors même qu’il était l’invité vedette du congrès de l’UOIF.

Parmi les projets de ceux qui planchent actuellement en secret à l’Élysée, les monopoles du halal et du hadj (pèlerinages à la Mecque) seraient concédés à l’AMIF, ce qui nous paraît juridiquement très douteux.

Il faut bien comprendre que l’enjeu de ce projet irresponsable n’est ni plus ni moins qu’une manière d’organisation de partition du pays. Il n’est aujourd’hui plus contesté que le risque existe au regard de la démographie, de l’immigration islamique irrésistible et du communautarisme toléré quand il n’est pas encouragé par l’islamo- gauchisme politique et médiatique. Seuls les aveugles idéologiques incurables ne veulent pas le voir. Davet et Lhomme, journalistes au pourtant très myope Monde, ont décrit par le menu peu ragoûtant le phénomène appliqué à la Seine-Saint-Denis dans leur dernier opus. Le magistral « Histoire de l’islamisation française (1979 2019) (éditions L’Artilleur » que j’ai déjà célébré dans ces colonnes, la décrit au plan national. Plus grave encore, l’essayiste Christian de Moliner, pourtant chroniqueur à Boulevard Voltaire, la propose de guerre lasse dans son livre : 

« Islamisme radical comment sortir de l’impasse » (Pierre Guillaume de Roux). Pour l’auteur, un statut particulier et une « enclave » pourraient ensuite autoriser le rapprochement entre deux mondes que tout sépare. Inutile de préciser que nous ne souscrivons certainement pas à cette capitulation morale et intellectuelle, mais formulée par un auteur certainement pas acquis à la cause islamiste, voila où nous en sommes.

Et c’est donc dans ce cadre tragique que nos gouvernants ont l’idée folle de vouloir confier les clés de la maison islamique à des extrémistes communautaristes, antisémites, antichrétiens et décidés à vouloir appliquer la charia en terre de conquête partiellement conquise.

Je ne peux donc que conclure avec Zineb : « Vous voulez agir ? Vous pensez que nos politiques ne vous écoutent pas ? Quand leur avez-vous parlé la dernière fois ? Prenez cinq minutes, saisissez vos élus pour faire barrage aux islamistes en partageant massivement sous le hashtag Pas de vacances pour les Frères musulmans ! »

Et c’est donc dans ce cadre tragique que nos gouvernants ont l’idée folle de vouloir confier les clés de la maison islamique à des extrémistes communautaristes antisémites antichrétiens et décidés à vouloir appliquer la charia en terre de conquête partiellement conquise.

Je ne peux donc que conclure qu’avec Zineb : « voulez agir ? Vous pensez que nos politiques ne vous écoutent pas ? Quand leur avez-vous parlé la dernière fois ? Prenez cinq minutes, saisissez vos élus pour faire barrage aux islamistes en partageant massivement sous le hashtag pas de vacances pour les Frères musulmans ! »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation de Valeurs actuelles.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz