Quantcast
FLASH
[18/07/2019] On nous prendrait pas pour des cons des fois ? L’ensemble des résultats de datation met en évidence pas moins de dix périodes pendant lesquelles les glaciers étaient moins étendus que maintenant  |  Indécrottables médias ! 8 000 personnes en Caroline du Nord hier pour #Trump, 400 pour Biden dans l’Iowa, et il va « écraser Trump à la présidentielle » !  |  [17/07/2019] Sondage @YouGov: 90 % des Républicains approuvent les tweets de @realDonaldTrump disant aux 4 Démocrates qui n’aiment pas l’Amérique d’aller réparer leur pays de naissance  |  En plein délire TDS (#Trump derangement syndrome) Whoopi Goldberg compare les Démocrates qui attaquent Trump à des « patriotes debout face à la tyrannie » comme dans la guerre d’indépendance  |  Selon l’OMS, le virus Ebola du Congo est maintenant un problème mondial après qu’il ait été détecté dans une ville de 2 millions d’habitants  |  Le GoFundMe d’Andy Ngo (journaliste tabassé par des Antifas) atteint 200 000 dollars  |  [16/07/2019] 10 marins turcs ont été pris en otage au large des côtes du Nigeria  |  [14/07/2019] L’aviation militaire aérienne israélienne serait en opération entre le Liban et la frontière avec la Syrie  |  Paris: violences sur les Champs-Élysées. Les forces de l’ordre semblent en difficulté face aux casseurs – qui sont toujours les mêmes genre de racailles  |  #Trump dépasse Reagan ! 94 % de popularité au sein du Parti républicain, un record historique. Ronald Reagan était de 87 %  |  [13/07/2019] Médias : « Alex Acosta doit démissionner! ». Acosta a démissionné. Médias : « il n’y a pas de Latinos dans l’Administration #Trump! »  |  [12/07/2019] Nihiliste. Miley Cyrus dit qu’elle n’aura pas d’enfants parce que « la terre est en colère »  |  Les Démocrates ont mis sur Twitter une photo d’enfants migrants en cage pour tenter de blâmer Trump sur la crise frontalière. Problème : la photo a été prise sous l’administration Obama-Biden !  |  [08/07/2019] Alerte danger Iran: Les forces navales de la coalition ont déjoué une tentative d’attaque contre un navire commercial en mer Rouge par un groupe Houthi financé par l’Iran  |  [07/07/2019] Le premier candidat gay à la présidence tunisienne, Mounir Baatour, a déclaré: «Je vous ai dit que la normalisation [avec Israël] n’était pas une trahison. La normalisation est dans l’intérêt de la Tunisie en termes d’économie et de relations internationales  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 juillet 2019

La nouvelle constitution nord-coréenne nomme Kim « chef d’État », ce qui est considéré par la diplomatie internationale comme un pas vers un traité de paix avec les États-Unis.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Kim Jong Un a été officiellement nommé chef d’État de la Corée du Nord et commandant en chef des forces armées, dans une nouvelle constitution dont les observateurs ont déclaré qu’elle semble viser à préparer un traité de paix avec les États-Unis.

La Corée du Nord réclame depuis longtemps un accord de paix avec les États-Unis pour normaliser les relations et mettre fin à l’état de guerre technique qui existe depuis la guerre de Corée de 1950-1953 conclue par un armistice plutôt que par un traité de paix.

La nouvelle constitution, dévoilée jeudi sur le site du portail de l’Etat de Naenara, stipule que Kim, en sa qualité de président de la Commission des affaires d’Etat (CAS), un organe suprême créé en 2016, est « le représentant suprême de tout le peuple coréen », c’est-à-dire le chef de l’Etat, et « commandant en chef ».

Une constitution antérieure appelait simplement Kim « leader suprême » qui commande la « force militaire globale » du pays.

Auparavant, le chef d’Etat officiel de la Corée du Nord était le président du parlement titulaire, connu sous le nom de Présidium de l’Assemblée populaire suprême.

Kim avait rêvé de devenir le président de la Corée du Nord et il l’a effectivement réalisé », a déclaré Kim Dong-yup, professeur à l’Institut de l’Extrême-Orient de l’Université Kyungnam à Séoul.

Il a longtemps cherché à se débarrasser de la politique militaire anormale à laquelle le pays est attaché depuis longtemps. »

L’an dernier, Kim s’est concentré sur l’économie, a entamé des pourparlers nucléaires avec les États-Unis et a entrepris de redorer son blason en tant que chef de file mondial en organisant des sommets avec la Corée du Sud, la Chine et la Russie.

Hong Min, chercheur principal de l’Institut coréen pour l’unification nationale à Séoul, a déclaré que le changement de titre visait également à préparer un éventuel traité de paix avec les États-Unis.

L’amendement pourrait bien être l’occasion d’établir le statut de Kim en tant que signataire d’un traité de paix lorsqu’il sera signé, tout en projetant l’image d’un pays comme un État normal », a dit Hong.

Washington s’était opposé à la signature d’un traité de paix global avant que la Corée du Nord ne prenne des mesures substantielles en vue de la dénucléarisation, mais les responsables américains ont indiqué qu’ils seraient peut-être disposés à conclure un accord plus limité pour réduire les tensions, ouvrir des bureaux de liaison et normaliser les relations.

Les pourparlers de dénucléarisation entre les États-Unis et la Corée du Nord sont au point mort, bien que de nouveaux pourparlers avec Pyongyang soient censés avoir lieu ce mois-ci.

La Corée du Nord a gelé ses essais de bombes nucléaires et de missiles à longue portée depuis 2017. Elle a testé de nouveaux missiles à courte portée après l’échec d’un deuxième sommet avec les États-Unis en février, et les responsables américains pensent qu’il a élargi son arsenal en continuant à produire du carburant pour des bombes et des missiles.

La nouvelle constitution continue de décrire la Corée du Nord comme un État doté d’armes nucléaires.

En réalité, Kim, un chef héréditaire de troisième génération, dirige la Corée du Nord d’une main de fer et le changement de titre ne changera pas grand-chose à la façon dont il dirige le pouvoir.

Mais si la nouvelle constitution confirme les intentions prêtées au leader communiste, ce sera une immense victoire pour la diplomatie atypique, c’est le moins qu’on puisse dire, du président Trump, surtout comparé à son prédécesseur Obama qui reçut un prix Nobel de la paix et n’a rien accompli.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz