Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 13 juillet 2019

Slimane Chenine, 54 ans, marié et père de trois enfants, il est le premier opposant au FLN à occuper ce poste depuis l’indépendance de l’Algérie, en 1962.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Né à Ouargla, dans le sud algérien, il fut l’un des membres fondateurs de l’UGEL (Union Générale des Etudiants Libres), très proche des courants islamistes.

Journaliste, il dirige le quotidien arabophone « Al Ra’id ».

Bras droit de Mahfoud Nahnah, chef historique de l’ex Hamas, il participe à la création du mouvement « La Construction Nationale », un parti de tendance islamo-nationaliste, très proche des Frères Musulmans.

Slimane Chenine a toujours fait partie de l’opposition au FLN mais en tant que membre du conseil national d’El Bina, groupe parlementaire islamiste.

Dès le début des manifestations pacifiques des vendredis algériens, il a appelé à agir efficacement et réellement contre la corruption et avait dénoncé « les forces anticonstitutionnelles, la mafia et ceux qui volent les richesses du peuple ».

Comment cet islamiste, très proche des Frères Musulmans, est-il arrivé au pouvoir ? Le FLN a fait de la résistance durant de longues heures et souhaité confier cette présidence de l’ANP à Saïd Bouhadja, ex président qui avait été éloigné de ce poste et qui a refusé de participer à ce vote, estimant qu’il était toujours le président légitime de l’ANP.

Après de longs et vigoureux débats, un consensus s’est formé sur la candidature de Slimane Chenine, qui se présentait comme un « patriote soucieux des intérêts du pays » et qui avait fait « un discours rassurant », selon des proches du FLN.

Ce fut, selon les responsables au pouvoir, l’un des pires jours de l’histoire du FLN depuis l’indépendance.

Chenine a poussé le bouchon un peu plus loin en déclarant que « rien ne pouvait se faire sans le FLN et l’APN » alors que, jusqu’à ce jour, il faisait partie du même groupe parlementaire que Lakhdar Benkhellaf, leader des trois partis très islamistes radicaux El Adala, Ennahda et El Bina !

Slimane Chenine remplace donc Bouchareb et « veut redonner l’espoir aux algériens de construire un Etat démocratique et une justice indépendante. »

Analysons objectivement cette élection inattendue : Ou Slimane Chenine s’est éloigné progressivement des Frères Musulmans, ce qui tout de même serait étonnant, d’autant plus que Lakhdar Benkhellaf, leur leader, a déclaré « n’avoir en aucun cas soutenu la candidature de son bras droit », ce qui est encore bien plus étonnant.

Ou Slimane Chenine a prononcé des paroles apaisantes, afin de rallier les suffrages du FLN, pour imposer à l’Algérie un régime qui rappellera la période terrifiante et sanglante des années 90.

L’avenir nous le dira mais nous ne pouvons que nous montrer sceptiques et regretter profondément qu’après tant de mois d’une ferveur populaire exemplaire, ce soit cette solution qui soit proposée aux Algériens.

Reste à savoir justement si le peuple l’acceptera car « s’être battu tant de mois pour aboutir à ce résultat, qui ne sera ni démocratique ni laïque, serait très décevant ! »

Rien à voir avec le sujet ci-dessus mais une simple constatation : la victoire de l’équipe de foot de l’Algérie, qui accède aux demi-finales de la CAN, a permis à des millions d’Algériens de manifester leur joie…en Algérie, alors qu’en France, des centaines de milliers de ces mêmes algériens ont manifesté avec agressivité, cassant, vandalisant, insultant…et même tuant (Voir Montpellier).

Cela prouve, si nécessaire, que ce ne sont pas les mêmes algériens qui peuplent l’Algérie et la France, nous avons recueilli les pires et nous ne pouvons que souhaiter que l’Algérie ne remporte pas cette CAN car alors « bonjour les dégâts ! ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz