Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 juillet 2019

L’administration de Trump a suspendu les très coûteuses « pénalités d’efficacité énergétique » sur l’automobile de l’ère Obama.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’administration Trump a annoncé vendredi soir la bonne nouvelle : elle suspend officiellement une règlementation stupide et pernicieuse — qui punissait les automobilistes — imposée par Obama, qui pénalisait les constructeurs automobiles qui ne respectaient pas les exigences en matière d’efficacité énergétique.

Après que le Congrès eut ordonné aux agences fédérales d’ajuster les sanctions existantes en 2015, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a publié des règles qui ont plus que doublé les amendes — de 5,50 $ par 160 mètres (0,1 mile) parcourus à 14 $ pour la même distance — pour les constructeurs automobiles qui consomment plus de carburant que les normes restrictives des écolos-totalitaires.

  • Les règles édictées sous l’ancien président Obama prévoyaient une consommation moyenne de carburant de 5 litres/100 km d’ici 2026,
  • Les règles de l’administration Trump prévoient 6,3 litres/100.

Après que les constructeurs automobiles eurent dénoncé la mise en œuvre de la règlementation Obama, affirmant qu’elle pourrait augmenter les coûts de conformité de 1 milliard de dollars par an — lesquels seraient évidemment payés par les consommateurs — l’Administration Trump a commencé à démanteler pièce par pièce cette règlementation à partir 2018.

Malgré l’annonce de l’administration Trump, la NHTSA a déclaré dans un communiqué qu’elle avait l’intention de désobéir aux ordres du président et de respecter la décision du Congrès, et s’assurer que le taux de pénalité pour de consommation d’essence soit maintenu.

L’État de New York et la Californie — les plus à gauche des Etats-Unis — font partie des États qui se sont joints aux groupes environnementaux pour poursuivre la NHTSA en justice, soutenant que les constructeurs automobiles ont besoin d’un incitatif pour fabriquer des véhicules économes en carburant.

Une porte-parole de l’Alliance des constructeurs automobiles, un groupe professionnel qui représente des constructeurs automobiles tels que General Motors, Volkswagen et Toyota, a salué la décision de Trump, vendredi.

Gloria Bergquist, la vice-président de l’Alliance des constructeurs automobiles, a déclaré à Reuters

La NHTSA a clairement démontré l’importance du préjudice économique qu’une augmentation aussi dramatique et injustifiée des sanctions aurait pour les constructeurs automobiles, les travailleurs et, finalement, les consommateurs.

Une fois encore, alors que la gauche prétend défendre les petites gens et la classe moyenne — les plus touchés par des sanctions économiques sur l’automobile et les taxes écologiques qui plaisent à l’élite gauchiste — c’est le président Trump qui prend les décisions dans l’intérêt des citoyens.

Et vive le populisme : il s’intéresse au bien être des gens, et les rend plus heureux !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz