Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 juillet 2019

Source : Timesofisrael

Des membres de l’European Network for Mental Health Service Evaluation ont démissionné ; le président affirme avoir voulu anticiper un scandale de la part des partisans du boycott

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une association européenne aurait annulé une conférence prévue en Israël parce qu’elle craignait que le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) ne fasse pression.

Deux semaines après que l’European Network for Mental Health Service Evaluation (ENMESH) a conclu ses conférences de 2019 avec la décision d’organiser sa prochaine conférence biennale à Jérusalem en 2021, le président du la commission exécutive a unilatéralement annulé cette résolution, selon Haaretz dimanche.

Dans une lettre adressée aux membres du conseil d’administration, Mike Slade a déclaré que sa décision fait suite à plusieurs plaintes exprimées par plusieurs de ses membres, et qu’il tentait d’anticiper un scandale de la part des partisans du boycott, indique l’article, qui relaye les propos de sources ayant consulté la lettre.

Si les projets d’organiser la prochaine conférence à Jérusalem avaient abouti, le travail des deux prochaines années de l’ENMESH aurait été dominé par la gestion de la controverse et la pression qu’auraient exercé les militants anti-Israël, a expliqué Slade.

Cette annulation a fait scandale, selon l’article. Deux membres du conseil d’administration qui ont annoncé leur démission : Bernd Puschner, professeur de psychiatrie à l’université d’Ulm en Allemagne, et David Roe, professeur de psychologie à l’université de Haifa.

Sylvia Tessler-Lozowick, présidente de l’Israel Psychiatric Rehabilitation Association, a jugé « étonnante » l’annulation de la conférence, dans une lettre adressée à l’ENMESH, selon l’article. Elle a estimé que les considérations qui ont mené à cette décision étaient « hors propos et déshonorantes pour l’organisation professionnelle ».

« Pour certains d’entre vous, c’est une prise de position idéologique. Pour d’autres, c’est une fuite du malaise généré par les idéologues. Quelles que soient vos raisons personnelles, vous avez compromis vos valeurs professionnelles au nom d’une posture politique », aurait écrit Tessler-Lozowick.

En réponse à Haaretz, Slade a déclaré qu’après cette décision, « plusieurs membres du conseil de l’ensemble de l’Europe ont soulevé des questions sur le choix du lieu et d’autres y étaient favorables. En tant que président, j’ai consulté de nombreux collègues au sein du conseil de l’ENMESH et d’ailleurs, y compris des collègues en Israël, sur la meilleure façon d’avancer au regard des divergences exprimées par les membres du conseil d’administration. »

« Après cette consultation, j’ai conclu qu’il était dans l’intérêt d’ENMESH de changer de plan », a-t-il dit. « si je reconnais que cette décision sera considérée par certains comme idéologique, il s’agit en réalité d’une décision pratique prise dans l’intérêt d’ENMESH. Aucun « harcèlement n’a été impliqué et aucun communiqué n’a été fait sur le soutien ou l’absence de soutien au boycott d’Israël. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous. C’est entièrement gratuit.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz