Quantcast
FLASH
[08/12/2019] #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  |  Le Premier ministre irakien déclare qu’il remet sa démission au Parlement  |  [28/11/2019] La Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec #Israël, qu’elle avait rompues en 2009 sous la direction du président de gauche Evo Morales, qui estimait qu’Israël n’avait pas le droit de se défendre contre les tirs de roquettes depuis #Gaza  |  La Reine d’Angleterre envisage d’abdiquer du trône d’ici 18 mois  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 juillet 2019

Source : Timesofisrael

Des membres de l’European Network for Mental Health Service Evaluation ont démissionné ; le président affirme avoir voulu anticiper un scandale de la part des partisans du boycott

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une association européenne aurait annulé une conférence prévue en Israël parce qu’elle craignait que le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) ne fasse pression.

Deux semaines après que l’European Network for Mental Health Service Evaluation (ENMESH) a conclu ses conférences de 2019 avec la décision d’organiser sa prochaine conférence biennale à Jérusalem en 2021, le président du la commission exécutive a unilatéralement annulé cette résolution, selon Haaretz dimanche.

Dans une lettre adressée aux membres du conseil d’administration, Mike Slade a déclaré que sa décision fait suite à plusieurs plaintes exprimées par plusieurs de ses membres, et qu’il tentait d’anticiper un scandale de la part des partisans du boycott, indique l’article, qui relaye les propos de sources ayant consulté la lettre.

Si les projets d’organiser la prochaine conférence à Jérusalem avaient abouti, le travail des deux prochaines années de l’ENMESH aurait été dominé par la gestion de la controverse et la pression qu’auraient exercé les militants anti-Israël, a expliqué Slade.

Cette annulation a fait scandale, selon l’article. Deux membres du conseil d’administration qui ont annoncé leur démission : Bernd Puschner, professeur de psychiatrie à l’université d’Ulm en Allemagne, et David Roe, professeur de psychologie à l’université de Haifa.

Sylvia Tessler-Lozowick, présidente de l’Israel Psychiatric Rehabilitation Association, a jugé « étonnante » l’annulation de la conférence, dans une lettre adressée à l’ENMESH, selon l’article. Elle a estimé que les considérations qui ont mené à cette décision étaient « hors propos et déshonorantes pour l’organisation professionnelle ».

« Pour certains d’entre vous, c’est une prise de position idéologique. Pour d’autres, c’est une fuite du malaise généré par les idéologues. Quelles que soient vos raisons personnelles, vous avez compromis vos valeurs professionnelles au nom d’une posture politique », aurait écrit Tessler-Lozowick.

En réponse à Haaretz, Slade a déclaré qu’après cette décision, « plusieurs membres du conseil de l’ensemble de l’Europe ont soulevé des questions sur le choix du lieu et d’autres y étaient favorables. En tant que président, j’ai consulté de nombreux collègues au sein du conseil de l’ENMESH et d’ailleurs, y compris des collègues en Israël, sur la meilleure façon d’avancer au regard des divergences exprimées par les membres du conseil d’administration. »

« Après cette consultation, j’ai conclu qu’il était dans l’intérêt d’ENMESH de changer de plan », a-t-il dit. « si je reconnais que cette décision sera considérée par certains comme idéologique, il s’agit en réalité d’une décision pratique prise dans l’intérêt d’ENMESH. Aucun « harcèlement n’a été impliqué et aucun communiqué n’a été fait sur le soutien ou l’absence de soutien au boycott d’Israël. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz