Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 juillet 2019

Source : Tribune de Genève

Depuis l’acceptation de l’initiative des Alpes, il y a 25 ans, le trafic de marchandises à travers la Suisse sur les axes alpins doit s’effectuer par le rail. Un objectif pas tout à fait atteint.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La politique de transfert de la route vers le rail fête 25 ans. L’Association suisse des transports routiers (ASTAG) a souligné la contribution «cruciale» de la branche aux progrès obtenus. Et de rejeter toute charge supplémentaire pour le transport routier.

Avec des montants se chiffrant en milliards, le milieu des transports routiers a «notablement contribué aux progrès obtenus (…) C’est un succès et nous allons garder ce cap», a affirmé vendredi à Berne le conseiller national et président de l’ASTAG Adrian Amstutz (UDC/BE). «La politique de transfert doit continuer à se limiter au trafic de frontière à frontière à travers les Alpes», a plusieurs fois martelé le politicien.

La branche verse notamment près de 1,6 milliard de francs chaque année via la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP). Mais le président de l’ASTAG et son directeur, Reto Jaussi, ont insisté sur «les plus de 25 milliards de francs» qui ont été accumulés depuis 2001 et dont deux tiers ont servi à financer l’infrastructure ferroviaire. «Les mesures appliquées jusqu’ici en Suisse ont produit leurs effets positifs », a dit M. Amstutz, vantant « des solutions concrètes et pratiques».

En Suisse, avec 71%, la position concurrentielle du rail est plus élevée que partout ailleurs, souligne le Bernois. La politique de transfert est donc «sur le bon chemin», estime-t-il. A titre de comparaison, l’Allemagne affiche un pourcentage de 27,9 et la France de 14,9.

Allemagne et Italie critiquées

«C’est le transport routier qui réalise le transfert alors que la polémique permanente des soi-disant ‘protecteurs des Alpes’ n’apporte strictement rien!», a pour sa part lancé Reto Jaussi. La branche a également investi «d’autres milliards» dans du matériel de chargements adaptés, comme par exemple des semi-remorques ou des conteneurs interchangeables, et dans la modernisation des flottes de véhicules.

Le problème récurrent du manque de capacité ferroviaire en Allemagne et en Italie ne peut pas être résolu par des charges supplémentaires pour le transport routier, avertissent encore les deux responsables de l’ASTAG. Le lobby du transport routier rejette donc une hausse de la RPLP, un système de dosage ou une bourse de transit alpin. «Cela serait sans effet», selon ses responsables.

L’ASTAG exhorte ainsi le Conseil fédéral à « accentuer la pression » pour que les pays voisins comblent leur retard au niveau des aménagements nécessaires, ce afin de réaliser en priorité les raccordements de l’Italie et surtout de l’Allemagne à la NLFA. «Ce n’est que de cette manière que le transfert du trafic de transit pourra avancer», a relevé M. Amstutz. 

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz