Quantcast
FLASH
[15/09/2019] Officiel : les Parisiens sont masochistes. Hidalgo est en tête au 1er tour, malgré les rats, la saleté, les embouteillages et les rues bloquées  |  [14/09/2019] Des installations pétrolières de l’Arabie saoudite bombardées par des frappes de drones d’une organisation terroriste affiliée à l’Iran au Yémen  |  Trump confirme la mort du fils de Ben Laden  |  [11/09/2019] Elizabeth Warren devant Biden auprès des Démocrates  |  Une femme poignardée à Jaffa au sud Tel Aviv lors d’un attentat terroriste. La police mène une chasse à l’homme à la recherche de l’agresseur, qui ne ressemble pas à un nazi blanc suprémaciste  |  Vers 12:00, les sirènes d’alarme ont retenti dans le sud d’Israël, près de la frontière avec Gaza, un certain nombre de bruits d’explosions ont été entendues  |  Le régime iranien prie pour la défaite de @netanyahu, qui lui a fait plus de mal que quiconque. Ce faisant, il montre aux israéliens que Bibi est le meilleur candidat pour la sécurité  |  [10/09/2019] #Israël : Le dôme de fer a fait son travail, plusieurs interceptions entendues  |  #Israël : Alerte missile a retentit ce soir sur les villes d’Ashkelon et d’Ashdod  |  La toute 1ère cérémonie en dehors des USA commémorant les attentats du 11 septembre aura lieu dans le pays qui a apporté à l’Occident les droits de l’homme – non, pas la France – Jérusalem #September11  |  [07/09/2019] Un gang terroriste de Gaza a lancé un drone sur Israël qui a largué un explosif ; un véhicule de l’armée a été légèrement endommagé. En réponse, Tsahal a ciblé les terroristes  |  [06/09/2019] Rafraîchissant : seuls 6% des électeurs américains croient au risque d’un réchauffement climatique  |  [04/09/2019] #Brexit: Le parlement a forcé le Premier ministre Boris Johnson à demander une extension pour sortir de l’UE – totalement contre le choix du peuple  |  La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, affirme que le projet de loi communiste controversé sur l’extradition a été entièrement retiré par la Chine  |  #Israël remporte toutes les médailles du championnat du monde de planche à voile  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 juillet 2019

Certains prétendaient, avec la candeur des guérisseurs qui soignent le cancer et réparent les ordinateurs par télépathie, que Barack Obama était un ami d’Israël.

Jason Greenblatt est l’envoyé spécial américain de l’Administration Trump, avec Jared Kushner, le gendre juif orthodoxe du président, en charge d’une nouvelle tentative de paix avec les Arabes palestiniens. Aucun des deux, et c’est heureux, ne parle d’une « solution à deux États ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les États-Unis n’envisagent pas de résoudre le conflit israélo-palestinien avec une solution à un seul État, a déclaré l’envoyé spécial à la radio PBS lors d’une interview diffusée ce jeudi.

Notre plan n’envisage pas un seul État, a-t-il dit. Je pense que si c’était le cas, nous l’aurions publié il y a plus de deux ans. Je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup de gens qui pensent qu’un seul État soit bon pour les deux parties.

Cependant, le plan économique de l’administration Trump pour les Palestiniens, qui a été publié en juin, ne fait pas non plus mention de la création d’un État palestinien. Mon petit doigt me dit qu’une solution dans l’esprit du statut de Porto Rico est dans l’air.

Greenblatt et Jared Kushner se sont tous deux constamment abstenus de parler d’une « solution à deux États »

La raison pour laquelle nous n’utilisons pas ce terme [de solution à deux Etats] est que vous ne pouvez pas prendre un conflit aussi complexe que celui-ci et le résumer à ces trois mots, a dit M. Greenblatt à PBS.

Nous avons donc évité le slogan, si vous voulez, a poursuivi M. Greenblatt, ajoutant que le plan traitait de la question de l’autodétermination palestinienne.

Nous avons soigneusement conçu ce plan pour donner à chacun autant de liberté que possible, mais sans compromettre la sécurité de tous.

Accusé d’offrir aux Palestiniens une solution seulement économique, et non politique, Greenblatt a répondu :

Il n’y a pas de paix économique sans une solution politique acceptable pour les deux parties, et ajouté, peu importe la façon dont nous disons cela, les manipulateurs, les gens qui veulent saper nos efforts, continuent d’utiliser ce point de discussion…..

Notre espoir est de donner aux Palestiniens une vie aussi belle que celle des Israéliens, tout le monde dans la région étant aussi en sécurité que possible. »

Concernant le soutien américain au projet d’annexion israélien de la Cisjordanie, Greenblatt a répondu :

Je n’aime même pas le mot « colonies », c’est un terme péjoratif.

L’envoyé américain a également insisté sur le fait qu’il rejette l’utilisation du mot « occupé » pour décrire la Cisjordanie ou la Judée et la Samarie, préférant le terme de « territoires contestés » qui correspond à la définition précise du droit international qui définit cette région du monde objet disproportionné de toutes les attentions.

Je dirais que c’et une terre contestée, a-t-il poursuivi.

Elle doit être résolue dans le cadre de négociations directes entre les parties, l’appeler territoire occupé n’aide pas à résoudre le conflit. »

Ce que dit là Greenblatt est strictement le reflet de la réalité des Accords internationaux, et celui de la résolution de l’ONU qui a réglé le sort de la région.

En ce qui concerne le conflit lui-même, M. Greenblatt a déclaré qu’il ne pensait pas qu’Israël en est responsable.

Je pense qu’Israël est plus la victime que la partie responsable, dès le moment de sa formation, ils ont été attaqués plusieurs fois, ils continuent d’être attaqués par le terrorisme », a affirmé Greenblatt.

Là encore, je lui donne raison : Israël n’est pas l’agresseur, mais la victime. Personne n’oserait me contredire lorsque je rappelle que l’Etat juif est entouré des pires clans islamistes terroristes au monde : le Hamas et le Jihad islamique à Gaza au sud, le Hezbollah au nord, l’Iran au nord Est qui tente de s’implanter sur les ruines fumantes de la Syrie décomposée, et l’Etat islamique, installé dans le désert du Sinaï et le nord de la Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz