Quantcast
FLASH
[20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  |  Un juge californien retoque une loi qui voulait obliger #Trump à présenter ses déclarations d’impôts pour entrer en lice aux élections primaires de Californie en 2020  |  [19/09/2019] USA : le nombre de maladies et accidents dus aux cigarettes électroniques atteint maintenant 530 cas  |  Des explosions ont été signalées à Damas, et la Syrie affirme avoir abattu un drone  |  [18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 21 juillet 2019

Les “informations” circulant dans la presse française sur l’administration Trump et sur Donald Trump lui-même relèvent toutes du délire diffamatoire et sortent toutes des poubelles du gauchisme américain, seuls ceux qui sont eux-mêmes imprégnés de délire gauchiste ou qui sont heureux de se faire essorer le cerveau peuvent l’ignorer. Je ne relève même plus les titres débiles, ils se ramassent à la pelle.

Il est plusieurs domaines concernant lesquels le délire gauchiste anti-Trump de la presse française m’irrite particulièrement. L’ensemble de ce qui concerne l’Iran est l’un d’entre eux. Et là, le délire gauchiste anti-Trump atteint des sommets, et se double d’une malhonnêteté servile vis-à-vis des positions du gouvernement français et vis-à-vis de celles de l’Europe.

La malhonnêteté servile fait écrire à propos de Trump (L’Express), je cite, “personne ne comprend où il veut en venir”. Elle fait aussi (Le Nouvel Observateur, Le Monde) comparer Trump au “docteur Folamour” décrit dans un film inepte de Stanley Kubrick. Les dirigeants iraniens sont présentés, eux, (Libération) comme des “gens qui respectent leur parole” face à un président américain “belliciste”, guidé par des gens “méchants” et qui (Le Figaro) “ne respecte aucun de ses engagements”. Les dirigeants allemands et français, sont dépeints (Le Point) comme des gens “éclairés”, “lucides”, “intelligents”, voulant sauver la paix mondiale et (Marianne) “désamorcer une crise”. Des titres tels que (Le Figaro encore) “Washington et Téhéran ferraillent” renvoient dos à dos la démocratie américaine et un régime antisémite aux buts génocidaires.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Après avoir renouvelé l’expression de mon profond dégoût vis-à-vis de gens qui prétendent informer et qui désinforment phrase après phrase (j’ai choisi de faire un travail intellectuel par respect pour la vérité et la connaissance, et voir des gens prétendre faire ce travail sans aucun respect pour la vérité et la connaissance me révulse), je rétablis les faits, une fois encore.

  • Donald Trump sait parfaitement et très exactement où il veut en venir. Il veut l’endiguement et, si possible, la chute du régime des mollahs en Iran.  Ceux qui veulent savoir ce qu’est la doctrine Trump peuvent lire mon livre Ce que veut Trump.
  • Il n’a jamais eu en quoi que ce soit un comportement qui permettrait de l’identifier à un “docteur Folamour”, et il faut être d’une malhonnêteté crapuleuse pour affirmer le contraire. Il n’a lancé aucune opération guerrière, à l’exception de la destruction de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak, et encore : la destruction de l’Etat Islamique a été menée par des forces spéciales encadrant des combattants locaux et par des bombardements ciblés. Il a menace la Corée du Nord et l’Iran : à de strictes fins de dissuasion.  Il n’a pas cédé aux provocations iraniennes visant à provoquer un conflit armé majeur. Il ne frappera l’Iran que si des Américains sont directement visés, et en ce cas frappera vite et fort, sans déclencher de guerre.
  • Il sait que les dirigeants iraniens ne sont pas des “gens”, mais des crapules fanatiques et criminelles en guerre avec les Etats-Unis et avec le monde occidental depuis quarante ans. Il sait aussi que les crapules fanatiques et criminelles ne respectent jamais leur parole, et il sait que les dirigeants iraniens n’ont pas respecté leur parole une seule seconde depuis juillet 2015, comme l’ont montré les documents saisis à Téhéran par le Mossad il y a un peu plus d’un an, et que les journalistes français et les dirigeants allemands et français n’ont pas voulu voir et dont ils ont délibérément oublié l’existence. (Il sait, en supplément, qu’il n’y a pas un “modéré” appelé Hassan Rouhani et des mollahs radicaux, mais un dictateur haineux, Ali Khamenei, qui a tous les pouvoirs et un pantin appelé Hassan Rouhani, censé endormir les idiots utiles.
  • Comme tous les grands dirigeants, Donald Trump sait s’entourer. Il a fait une erreur, une seule, choisir Jeff Sessions comme Ministre de la justice, mais il ne pouvait pas savoir que Jeff Sessions, qui avait un passé politique et juridique remarquable pourrait se conduire de manière aussi piètre une fois devenu ministre. Il a changé plusieurs fois la composition de son cabinet, mais c’était pour s’adapter aux différents moments de son mandat. Il n’est pas guidé car il n’a pas besoin de guides et ceux qui l’entourent sont non pas des gens “méchants”, mais des gens brillants et lucides. John Bolton, que je connais bien puisqu’il a été à la tête de l’un des deux centres de recherche américains dont je suis membre, est un stratège remarquable. Mike Pompeo a la stature d’un grand homme d’Etat. Ils conseillent. Donald Trump décide.
  • Donald Trump n’est tenu par aucun engagement pris par Barack Obama, et il n’était en particulier aucunement tenu par l’accord passé par ce dernier avec les dirigeants iraniens : Barack Obama s’était contenté de signer l’accord, sans le faire ratifier par le Congrès, comme l’exige la Constitution, car il savait que le Congrès refuserait de le ratifier. C’était un accord néfaste et léonin qui permettait à terme à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire et de se sanctuariser. C’était aussi un accord qui permettait à l’Iran de continuer à financer des organisations terroristes islamiques. Donald Trump avait énoncé dès la campagne électorale de 2016 qu’il en ferait sortir les Etats-Unis : il a été élu sur un programme qui comprenait ce point. Il respecte ce programme. Les sanctions décidées par Donald Trump ont quasiment condamné à mort cet accord néfaste et léonin. Au vu de ce qu’était cet accord, il est bel et bon qu’il ait été condamné à mort.
  • Les dirigeants allemands et français (et je peux leur ajouter Theresa May) ne sont ni éclairés, ni lucides, ni intelligents. Ils ont l’esprit aussi brillant qu’une ampoule grillée, autant de lucidité qu’un cadavre en putréfaction, et autant d’intelligence qu’un débile profond. Ils sont surtout très lâches et sans scrupules, principes ni honneur. Ils se couchent en tremblant devant un régime antisémite qui finance le terrorisme islamique et qui menace de détruire Israël et de tuer des millions de Juifs. Ils sont vénaux et prêts à se vendre pourvu qu’il y ait pour eux de l’argent à gagner. Ils ne sauvent aucune paix, et, bien sûr, pas la paix mondiale. Ils ne tentent pas non plus de “désamorcer une crise”. Ils se conduisent comme les dirigeants dont Winston Churchill disait qu’ils avaient choisi le déshonneur pour ne pas avoir la guerre, et qui avaient eu le déshonneur, puis la guerre. S’il n’y a pas de guerre, ce ne sera pas grâce à eux, mais grâce aux deux seuls hommes d’Etat dignes de ce nom en activité aujourd’hui : Binyamin Netanyahou, et Donald Trump.
  • Les Etats-Unis, pays démocratique, première puissance du monde et, surtout, première puissance du monde libre, ne peuvent être placés en équivalence avec un régime antisémite qui se donne pour objectif prioritaire une action génocidaire que par des gens qui ne savent plus ce que c’est qu’est la liberté, et qui sont prêts à se courber devant l’antisémitisme et à accepter un projet génocidaire. Vomitif !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Des navires britanniques ont été capturés par l’Iran. C’est “inacceptable” dit le gouvernement britannique. La France appelle l’Iran à “libérer les navires britanniques dans les meilleurs délais”. Khamenei doit trembler sous son turban.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz