Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 juillet 2019

Michelle Malkin est journaliste syndiquée. Son travail est distribué aux médias par le Creators Syndicate* depuis 1999. Elle a commencé sa carrière de journaliste au Los Angeles Daily News en 1992 et est passée au Seattle Times en 1996. Elle a publié 6 livres.

Malkin publie son blog conservateur, largement fréquenté — michellemalkin.com — et a fondé hotair.com, un site de nouvelles et d’opinion de premier plan positionné à droite.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Elle travaille comme collaboratrice de Fox News Channel depuis 2001, où elle apparaît fréquemment sur « The Sean Hannity Show », « Fox & Friends » et autres émissions.

Oui mais voilà, le 6 juin dernier, elle a eu le tort de faire une enquête journalistique sur l’icône intouchable de la gauche, Ilhan Omar.

Malkin a publié, sur son blog, le rapport du Comité électoral du Minnesota qui a infligé une amende à Ilhan Omar pour fraude électorale et usage de fonds électoraux à des fins personnelles.

Ce qui est plus grave, c’est que durant son enquête, Malkin a relevé des anomalies dans le statut marital d’Omar, qui laisse planer des soupçons de bigamie, fraude fiscale et fraude à l’immigration.

Salir la droite pour détourner l’attention du public

Les médias ont tout fait pour étouffer le scandale qui se prépare contre Ilham Omar. Ils ont ignoré la controverse et refusé de faire leur travail d’investigation. Mais la situation n’est plus tenable, car le président Trump leur a coupé l’herbe sous le pied en évoquant les casseroles d’Omar lors de son dernier meeting politique en Caroline du Nord.

Puisque l’occultation n’a pas permis de protéger Omar, les journalistes sont maintenant passés à la phase diffamation pour tenter de contenir la situation dont ils ont perdu le contrôle.

AP écrit :

… les allégations selon lesquelles Omar … a commis une fraude en matière d’immigration se sont répandues dans les salons de discussion…

Les rumeurs à son sujet ont été diffusées par des dizaines de figures conservatrices, des médias sociaux et de blogueurs, dont Michelle Malkin et Laura Loomer, cette dernière étant maintenant bannie de Facebook.

Michelle Malkin n’a pas diffusé des rumeurs, c’est de la diffamation, mais des faits, avec les preuves.

Et il semble bien que la collusion entre les médias de gauche et Facebook fonctionne bien, puisque le fait d’être banni de Facebook est un argument que vous n’êtes pas digne d’exister et d’avoir une opinion. Sauf que c’est un cercle vicieux dans lequel les médias et les associations d’extrême gauche dénoncent les conservateurs auprès de Facebook, Facebook les fait interdire, et les médias disent : « vous voyez, cette personne ou ce média est un déchet immonde, même Facebook le dit.

Ne vous y trompez-pas : nous assistons en direct live à la descente aux enfers de la presse qui dans la panique, ne sait plus quoi faire pour amortir leur chute.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

*Le Creators Syndicate est l’un des trois plus importants distributeurs d’articles politiques aux journaux, sites internet et autres médias digitaux. Il ne publie que les journalistes syndiqués – un titre extrêmement difficile à obtenir.

Malkin a écrit plusieurs livres à succès : « Invasion : How America Still Welcomes Terrorists, Criminals, and other Foreign Menaces to Our Shares (Regnery 2002), « In Defense of Internment : The Case for’Racial Profiling’ in World War II War and the War on Terror » (Regnery 2004), « Unhinged : Exposing Liberals Gone Wild » (Regnery 2005), « Culture of Corruption » (Regnery 2009).

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz