Quantcast
FLASH
[10/12/2019] La Finlande inaugurera la plus jeune Premier ministre du monde, Sanna Marin, 34 ans  |  Les Américains soupçonnent l’#Iran d’être à l’origine des attaques à la roquette contre des bases irakiennes accueillant des forces américaines près de l’aéroport international de Bagdad  |  [08/12/2019] Les autorités saoudiennes enquêtent pour savoir si le terroriste de #Pensacola s’est radicalisé lors d’une visite dans le royaume l’année dernière, selon deux responsables saoudiens  |  #Pensacola. Le FBI détient 10 Saoudiens après l’attaque, et en recherche d’autres qui ont participé avec le terroriste à une fête pour regarder des vidéos de tueries de masse  |  Les avions à réaction de l’armée de l’air israélienne ont frappé un camp terroriste de #Hamas, des entrepôts d’armes, des bureaux et des postes de sécurité à #Gaza  |  [07/12/2019] A 20h54 heure locale, 3 roquettes ont été tirées depuis #Gaza sur #Israël, 2 interceptées. Ni @Reuters, @AFP n’en parlent  |  [06/12/2019] En raison d’une aggravation des menaces de l’#Iran, #Israël a testé avec succès des tirs de missile capable de porter une tête nucléaire  |  [04/12/2019] Fatigué des blabla, #Trump annule la dernière conférence de l’Otan et rentre à Washington  |  [30/11/2019] Le terroriste du #LondonBridge était un proche de l’infâme prédicateur islamiste Anjem Choudary  |  La Bolivie rétablit ses liens diplomatiques avec #Israël  |  Près de 3 000 faux permis de conduire américains envoyés par la Chine ont été interceptés par la douane américaine  |  Le terroriste islamiste du pont de Londres avait demandé de l’aide pour être déradicalisé, selon son avocat  |  [29/11/2019] Alerte rouge: tir de roquettes à l’instant dans le sud d’#Israël  |  Evacuation de la #garedunord de Paris après la découverte d’un engin explosif dans un sac  |  Les talibans disent qu’ils sont prêts à reprendre les pourparlers de paix après la visite impromptue de #Trump pour thanksgiving  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 juillet 2019

Source : Lci

En 2018, l’Elysée a dépassé son budget initial d’environ 5 millions d’euros, selon le rapport annuel de la Cour des comptes. L’augmentation de l’activité de la présidence explique notamment cet écart avec les dépenses prévues.

5,67 millions d’euros, c’est le montant qu’a puisé l’Elysée dans la réserve pour rétablir l’équilibre budgétaire de 2018. Le budget initial a en effet été dépassé, selon le rapport annuel de la Cour des comptes diffusé jeudi 18 juillet. En 2018, les produits (ressources) du compte de la présidence se sont élevés à 105,07 millions d’euros et les charges à 108,88 millions, indique la Cour, soit un « résultat déficitaire à hauteur de -3,81 millions d’euros ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La hausse des charges (+6,6% par rapport à 2017) « s’explique principalement par celle des charges de personnel et de fonctionnement courant, en raison d’un accroissement de l’activité de la présidence », durant cette première année complète du quinquennat d’Emmanuel Macron, note-t-elle. « La dotation budgétaire initiale, de 103 millions d’euros, s’étant révélée insuffisante pour couvrir les dépenses, un prélèvement sur la réserve d’un montant de 5,67 millions a dû être effectué pour contribuer à rétablir l’équilibre budgétaire », précisent les magistrats.

Concernant le personnel, au 31 décembre 2018, la présidence disposait de 816 agents, dont 333 militaires et 483 civils, contre 822 fin 2017, et le commandement militaire représentait à lui seul 30% des effectifs. La masse salariale a augmenté de 4,2% en 2018, « ses facteurs ‘évolution n’étant que partiellement maîtrisés par la présidence », les agents « mis à disposition » par d’autres services de l’Etat dépendant de leur administration d’origine. Des dispositions qui, selon la Cour, « devraient être revues grâce au plan de transformation de l’Élysée mis en place en 2019 ».

Le recours aux heures supplémentaires a diminué, mais il « reste élevé » au sein du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR).

Une hausse des dépenses « mécaniques »

L’Élysée souligne pour sa part que le rythme plus soutenu de l’activité des services de la présidence en 2018 par rapport à 2017 entraîne mécaniquement une hausse des dépenses de fonctionnement. La réorganisation engagée par la présidence, mise en place en 2019, doit par ailleurs permettre « à la fois d’améliorer l’efficience des services, les conditions de travail des agents et d’assurer la maîtrise des dépenses », fait-on valoir.

La Cour des comptes note par ailleurs que le nouveau logiciel de gestion mis en place début 2017 « apparaît répondre aux besoins de la présidence ».

Les dépenses de Brigitte Macron contrôlées

Un contrôle spécifique porte enfin sur les dépenses relatives à l’activité de Brigitte Macron, « qui viennent pour l’essentiel de dépenses de personnel », souligne l’institution. L’épouse du chef de l’Etat dispose d’un directeur de cabinet et d’un chef de cabinet, qui préparent ses rendez-vous, et de deux secrétaires. Sept agents du service de la correspondance présidentielle sont affectés « au traitement des 19.500 courriers qu’elle a reçus en 2018″ et elle ne bénéficie d' »aucun budget de représentation ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, suivez notre fil Twitter, puis retweetez-nous. C’est ainsi que les idées que vous défendez circulerons !

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz