Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 24 juillet 2019

Les clowns LREM et la république des stagiaires ont invité la jeune adepte du psittacisme manipulée, Greta Thunberg, à faire son cirque à l’Assemblée Nationale aux mains des LREM. Cette marionnette adepte du réchauffisme climatique parlera dans le vide devant les clowns de la république des stagiaires de Macron, dans une salle du Palais Bourbon. La jeune adepte du psittacisme réchauffiste vient faire la leçon aux élus de la majorité, les clowns LREM désireux d’écouter une enfant manipulée sans aucune légitimité politique.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Grâce à Sébastien Chenu, RN, qui parle d’enfant « sans légitimité » et à Guillaume Larrivé, LR, qui parle fort heureusement de « gourou apocalyptique » invité à parler à l’Assemblée, on sait à quoi s’en tenir. Et cette prise de distance ne plaît pas à tout le monde chez les clowns LREM de la république des stagiaires.

Selon le JDD, un adepte opportuniste du spectacle de l’infantilisme climatique, Martial Saddier, a osé dire : « Quand on a une voix qui porte (dans les médias opportunistes corrompus), ce serait dommage de s’en priver. Je ne ferai pas à Greta (notre prophétesse en culottes courtes) le procès d’être trop (?) alarmiste. » Un autre avertit « contre une politique régie par l’émotion et le buzz » : « L’homme politique n’a pas à se décider en fonction de l’appel à la panique de Greta Thunberg. Je préfère m’en tenir aux travaux des scientifiques. »

Cette république des stagiaires LREM incompétents a été dénoncée par Nadine Morano à propos de Sibeth Ndiaye, la jeune Sénégalaise socialiste naturalisée française en 2016, un choix provoquant conforme de l’arrogant Macron, l’Africain juvénile ouvertement promoteur de la diversitude de l’Anti-France. Nadine Morano pose la question : « Est-elle vraiment compétente pour le poste ? » Aussi surprenante et dérangeante soit-elle pour la république des clowns et des stagiaires LREM, cette perspective mise en avant très justement par Nadine Morano n’est pas à négliger, et encore moins à mépriser, pour qui veut comprendre Macron.

La république des stagiaires LREM, qui met en scène le racisme bien pensant des anti-Blancs de la gauche opportuniste recyclée LREM, est la fossoyeuse de la cinquième République française. Mais quand on provoque les gens et la France à ce point, les clowns LREM ne peuvent s’offusquer d’essuyer des répliques à la hauteur de la provocation communautariste des stagiaires LREM partisans de l’Anti-France.

Faut dire qu’avec un gars comme Le Gendre, le type méprisant qui se croit vraiment trop intelligent et subtil, la république du mépris de classe des clowns LREM contre les gueux est bien représentée !

L’alliance des LREM avec les socialistes à la ramasse et avec les opportunistes de la droite molle UMPS a quelque chose de malsain. En pactisant avec Macron, les opportunistes défient le système politique français en se croyant sauvés par leur soumission aux diktats de Merkel et de l’Union européenne.

C’est pourquoi Macron ne pourra pas faire accéder la France à une forme de stabilité politique.

Le mythe de la république exemplaire de l’incompétent Macron, l’arrogant juvénile entouré de tous les clowns stagiaires LREM, explose avec les conclusions partisanes des deux enquêtes LREM sur les dépenses somptuaires validées de Rugy, les dîners polémiques à l’Hôtel de Lassay réduits à des repas « professionnels » et la gabegie du dressing et des coûteux travaux au sein du logement du ministre à l’hôtel de Roquelaure.

Selon le JDD, d’autres points ne sont pas abordés, dont certains sont très embarrassants pour l’ex-ministre comme le loyer social préférentiel de son appartement d’Orvault (Loire-Atlantique) et sa voiture de fonction utilisée à des fins privées, roulant souvent à vide soi-disant pour des raisons de sécurité mais surtout pour faire toujours plus de CO2 pour détruire encore plus le climat et la planète. Sans oublier l’utilisation de son indemnité de frais de mandat parlementaire (IRFM) en 2013 et 2014 pour payer la cotisation de son parti de l’époque, EELV. Un « procédé abusif » heureusement pour de Rugy, sous le coup de la prescription fiscale ! Selon le JDD, de Rugy n’a toujours pas produit les justificatifs de certaines dépenses de l’an dernier !  

Encore de l’enfumage à la Macron et un scandale de la macronnerie vulgaire ! Alors que François de Rugy a dû quitter le ministère de la Transition écologique, les inspections partisanes LREM effectuées sur les travaux réalisés et le dressing de riche dans son appartement de fonction, et sur la gabegie de ses dîners à la présidence de l’Assemblée nationale, s’annoncent clémentes avec la mise hors de cause de l’écolo déchu !

Et pour le coup, accusées d’enfumage et de favoritisme, les conclusions partisanes des inspections de l’Assemblée nationale et du gouvernement LREM se réduisent à des inepties LREM pas toujours débitées en tenue de cirque, mais des conclusions partisanes indignes de la fonction gouvernementale en France !

Ludovic MARIN/AFP 20 minutes : « Affaire de Rugy, à Bercy, Macron organisait des dîners quasiment tous les soirs. Journalistes, people ou encore chanteurs se retrouvaient à Bercy pour dîner avec les Macron au ministère de l’Économie. Dans la suite de l’affaire de Rugy, Franceinfo a enquêté sur les dîners de Macron lors de son passage au ministère de l’Économie et révèle « des pratiques similaires, voire plus importantes« .

« 80 % du budget dépensé par Macron à Bercy en huit mois ! Pour de Rugy, on parle d’une dizaine de dîners entre octobre 2017 et juin 2018, mais du côté de Macron, « c’était quasiment tous les soirs« , raconte Frédéric Says, coauteur avec Marion L’Hour du livre Dans l’enfer de Bercy (éd. JC Lattès, 2017). « C’était très, très soutenu. » À tel point que Macron aurait dépensé à lui seul 80 % de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget en seulement huit mois. Une affirmation démentie à l’époque par Macron, la qualifiant de diffamatoire. Dans ces dîners, on retrouve « les journalistes, les acteurs, les people, les chefs d’entreprise, les chanteurs, le Tout-Paris et bien au-delà« , décrit son ex-secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, dans le livre « Un ministre ne devrait pas dire ça » (éd. Robert Laffon, 2018).

Et en même temps, les farines animales du CETA se retrouveraient aussi à la table des Macron !

Maxime Vaudano, le Monde : « Contrairement à ce qu’affirment les pouvoirs publics, la législation autorise les canadiens à nourrir les bœufs (des vaches de réforme) avec des farines animales. Au creux de l’été, la ratification LREM de l’accord de libre-échange entre l’U. E. et le Canada (CETA) s’annonçait comme une formalité. Mais c’était sans compter sur la mobilisation d’un front hétéroclite agrégeant des députés de l’opposition de gauche comme de droite, syndicats agricoles et ONG. À quelques jours du vote, le débat se cristallise justement sur les farines animales, bannies en Europe après la crise de la « vache folle« , qui arrivent légalement et directement dans l’assiette des gueux, les plus pauvres parmi les consommateurs européens.

En étudiant les réglementations vétérinaires canadiennes et européennes avec l’aide d’experts, une conclusion s’impose : les pouvoirs publics ont menti en jurant que l’interdiction des farines animales était une réalité absolue. La législation canadienne autorise les éleveurs à nourrir les bœufs avec des farines produites à partir de ce qu’il reste de ces animaux massacrés et découpés à l’abattoir : le sang, les poils, le gras et à les vendre sur le sol européen sans que le consommateur en soit jamais informé. Une alimentation validée après des expérimentations monstrueuses sur des « vaches à Hublot » ? Alors le doute a commencé à s’installer !

Devant les journalistes, Loïc Evain, du cabinet du ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, et chef des services vétérinaires français, un pilier de la direction générale de l’alimentation présenté comme le haut fonctionnaire qui maîtrise le mieux ces questions sanitaires, se voulait rassurant : « Non, il n’est pas possible que des ruminants arrivent dans l’UE après avoir été nourris par des farines de ruminants au Canada« .

Confronté aux références précises des textes réglementaires, Loïc Evain admet pour la première fois que le gouvernement a pu se tromper (mentir), l’expert du ministère promet d’approfondir ses recherches ! Il a fallu attendre l’imminence du vote de ratification à l’Assemblée nationale pour que le gouvernement admette le problème, mais sans en tirer de conséquences. Sur le site du gouvernement, une page qualifie toujours de « Fake » le fait que le CETA favorisera l’importation de bovins nourris aux farines animales. (Maxime Vaudano)

Assurément, nous sommes gouvernés par des clowns et des stagiaires LREM !

Et tout ça va mal finir !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous. C’est entièrement gratuit.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz