Quantcast
Publié par Gaia - Dreuz le 25 juillet 2019

Source : I24news

Le ministre de l’Intérieur répondait à un courrier du député Meyer Habib

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Répondant à un courrier lui ayant été envoyé par le député Meyer Habib pour demander l’interdiction des manifestations du mouvement BDS, le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a indiqué que « les mesures portant interdiction générale et absolue » ne pouvaient « être prises en l’espèce ».

Alors que Meyer Habib rappelait que « l’appel au boycott est totalement illicite en droit français » dans son courrier, le ministre de l’Intérieur a évoqué « le droit de se rassembler et de manifester » comme « liberté fondamentale constitutionnellement protégée » pour justifier sa réponse.

Face à l’inquiétude du député qui indiquait que « ces rassemblements alimentent jour après jour un climat de haine d’Israël et des Français juifs », Christophe Castaner a rappelé que « les services de l’Etat demeurent particulièrement fermes vis-à-vis des discours ou des rassemblements prônant le racisme ou l’antisémitisme ». 

« Je puis vous assurer de la prise en compte de vos préoccupations et de l’attention dont elles font l’objet au sein de mon ministère », a ajouté le ministre français.

« Quand il s’agit de boycott d’Israël, la loi reste lettre morte dans l’indifférence générale », a estimé Meyer Habib suite à la réponse de Christophe Castaner à son courrier, rappelant qu’en Allemagne « le Bundestag a voté le 17 mai dernier à la quasi-unanimité une résolution assimilant l’appel au boycott d’Israël à l’antisémitisme ». 

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz