Publié par Gaia - Dreuz le 25 juillet 2019

Source : Lesobservateurs

Émotion à Leipzig : deux crèches interdisent désormais aux enfants l’accès au porc et aux oursons gommeux – par considération pour les enfants musulmans.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon les informations du « BILD », plus de 300 enfants seraient affectés par la restriction de ces menus. La direction de la crèche Confucius et la direction de la crèche Rolando Toro ont publié un décret interdisant les oursons gélifiés [NDLR : leur gélatine contiendrait du porc] et la viande de porc. « Par respect pour un monde en mutation, à partir du 15 juillet, seuls de la nourriture et des snacks sans porc seront commandés et servis.« , affirme la lettre publiée par la direction de la crèche.

Seulement deux filles musulmanes

Selon le site d’information « BILD », parmi les 300 enfants touchés par l’interdiction, il n’y a que deux filles musulmanes que ce nouveau projet prendrait en compte.

L’une des directrices de la crèche parle du « salut » des enfants : « Même si ce n’est qu’une famille qui voit le salut de l’âme de son enfant altéré par la viande de porc impure pour des raisons religieuses, je fais maintenant appliquer cette nouveauté.« 

Les parents annoncent une manifestation

De nombreux parents, dont les enfants sont touchés par cette interdiction, ont déjà annoncé des manifestations.

Des voix s’élèvent également de la part des politiques : La Ministre allemande de l’Alimentation et de l’Agriculture, Julia Klöckner (CDU), n’est pas non plus satisfaite : « Il faut une sélection équilibrée. Même pour ceux qui sont végétariens ou qui ne mangent pas de porc. Mais tenir tout le monde conjointement responsable des habitudes alimentaires des autres qui aiment aussi manger du porc n’est pas propice à une coexistence prospère.« 

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz