Quantcast
Publié par Gally le 25 juillet 2019

Nos lecteurs réguliers ont pu suivre la saga « Eric Gozlan », ce Social Justice Warrior de pacotille qui s’est attaqué avec sa meute à l’un des auteurs de Dreuz.

Les épisodes suivants nous auront imposé de découvrir la personnalité de cette caricature qui, en particulier depuis que nous avons mis à jour sa mythomanie et ses plagiats, est passé en mode « hystérie totale », allant jusqu’à appeler sa meute à lancer des procédures judiciaires contre nous.

Supposant qu’il n’est pas totalement stupide (après tout, môssieur est invité au Sénat pour discuter géopolitique), et donc à même de comprendre le dicton « quand on crache des balles, il ne faut pas s’étonner d’en recevoir en retour », je me serai attendu à ce que, à défaut de raser les murs tant il s’était fait ridiculiser (impossible pour ce mégalomaniaque intégral, qui repartage ses propres publications et que ses groupies appellent, excuser du peu, à devenir Premier Ministre d’Israël sans qu’il ne relève : interdiction de rire), il soit au minimum capable de faire gaffe à ce qu’il pouvait publier vu qu’il se doutait bien que nous n’allions pas l’oublier de si tôt.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Eh bien voilà, il se révèle que j’ai encore sous estimé à quel point ce genre d’individus plane à 100 000.

Je me suis dit, en recevant via l’un de mes contacts cette saisie d’écran (le monsieur m’a bloqué sur Facebook : alors qu’il m’avait nominativement attaqué via une de ses publications, j’étais allé le rhabiller pour l’hiver et il n’avait pas supporté), que cela n’était pas possible, qu’il ne pouvait pas à ce point être stupide. Revoyons ensemble quelques unes des dernières publications de l’artiste.

Pseudo féministe

Et voici que ce jour, il tresse une couronne de laurier à Béji Caïd Essebsi qui, en août 2014, déclara que Meherzia Labidi Maïza, vice-présidente de l’Assemblée constituante « n’est qu’une femme » après qu’elle eût déclaré que Nidaa Tounes n’était « pas démocratique » ?

Pseudo gay-friendly

Eric Gozlan serait donc supposément révolté par un rabbin appelant à « soigner les homosexuels » (il s’est répandu en insultes et publications multiples sur ce sujet contre les rabbins israéliens), et par un article où Jean Patrick Grumberg écrivait « Il n’y a aucune honte à être homosexuel. Donc il n’y a, en corollaire, aucune fierté à l’être. » ?

Et le voici en train de pleurer sur la disparition d’un homme politique qui, en octobre 2015, dans une entrevue accordée à une télévision égyptienne, répondit à la journaliste qui lui suggèrait que l’appel du ministre de la Justice, Mohamed Salah Ben Aïssa, à l’abrogation de l’article 230 du Code pénal tunisien criminalisant les pratiques homosexuelles, serait contraire à la religion et aux traditions arabes : « C’est la vérité. Ce que dit le ministre que vous citez n’engage pas l’État. Cela n’a pas lieu d’être, et cela n’aura définitivement jamais lieu ». Ledit ministre sera dans la foulée limogé par Béji Caïd Essebsi.

Rappelons quand même que ledit article 230 n’interdit pas les gays prides, ou ne parle pas de « soigner » les homosexuels, mais punit d’une peine de prison les homosexuels qui, dans un cadre privé, aurait eu des relations consentantes entre adultes…

Pseudo défenseur d’Israël et des juifs

Vous apprécierez la classe, surtout quand vous saurez que dans un autre commentaire, il indique la profession, le lieu de résidence, … de son interlocuteur qui, lui, vit en Israël, pays qu’il a probablement rejoint après l’âge maximum pour effectuer son service militaire, âge maximum qui est de 28 ans (Gozlan, toute honte bue, balancera également des informations sur sa fille majeure : vraiment, la grande classe…)

Son JOB, excusez du peu. Je pourrais lui faire remarquer que je n’ai pas besoin d’être payé pour le faire, mais restons sur le sujet : Gozlan défend Israël, mais le voici en train de se lamenter sur la disparition d’un grand « démocrate » qui, le 30 mars 2016, déclare : « Le Hezbollah est un parti de résistance nationale, membre de la coalition gouvernementale au Liban, qui combat pour la libération du territoire libanais de l’occupation sioniste. On ne peut pas le qualifier de parti terroriste », ajoutant que « la Tunisie soutient tout travail mené par le parti libanais du Hezbollah contre Israël » ?

Je serai son bailleur de fond (son « job », rappelons le), je me sentirai un peu cocu, là de suite…

Sous le vernis gauchiste…

Il m’a régulièrement été demandé qui, des nazillons, des musulmans compulsivement antisémites, ou des gauchistes, est l’engeance qui m’écœure le plus. Après une courte réflexion, j’ai répondu les gauchistes.

Pourquoi, me direz-vous, probablement même assez étonnés ? Parce que si je combats et combattrais toujours les nazillons et les musulmans antisémites, je leur accorde au minimum la qualité de s’assumer pour ce qu’ils sont, et de ne pas être hypocrites vis à vis de leurs motivations puantes, ce qui en fait des adversaires relativement (TRES relativement) honorables. Les gauchistes, au contraire, avancent toujours sous faux drapeau, prétendant à longueur de journée se battre pour de nobles valeurs (liberté, droit de l’homme, …) qu’ils instrumentalisent et salissent pour faire avancer leur agenda, alors qu’en réalité ils n’en ont absolument rien à faire, et bien au contraire comme nous venons de le voir si dessus.

Vous m’excuserez d’être cru, mais pour trouver plus répugnant que cela, plus répugnant qu’un individu qui attaque des rabbins pour « homophobie » alors qu’il vient pleurer un « démocrate » (pur produit du système Ben Ali quand même) qui les encastille, plus répugnant qu’un mec qui prétend défendre Israël alors qu’il se lamente sur la disparition d’un « démocrate » encensant les islamo-nazis du Hezbollah, plus répugnant que ces pseudo-féministes qui défendent les adeptes de la culture la plus misogyne de la planète, il faut vraiment aller chercher loin.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Alors oui, vous pourrez me dire que les ordures nazillones ou arabo-musulmanes antisémites tuent (surtout les deuxièmes, notons le), et je ne pourrais bien évidemment que vous donnez raison et que vous rejoindre dans le fait qu’il faille les combattre en priorité (surtout les secondes, les nazillons, hormis pleurer dans leur coin, à la Boris Le Lay caché au fond d’une banlieue japonaise, …), mais je vous répondrais que ce n’est pas pour autant qu’il faille se dispenser de dénoncer les ordures gauchistes répugnantes qui, sous leurs grands airs d’humanistes auto-proclamés, sont les porteurs de valise assumés des assassins sus-cités.

Merci mon cher Eric, en tout cas, d’avoir une fois de plus démontré que toi et tes semblables n’êtes que des mythomanes qui n’en avez absolument rien à faire des combats que vous prétendez mener, et qui ne sont que des cache-sexe de vos vraies motivations, motivations dans lesquelles je me pose la question de savoir si l’homophobie ne se trouverait pas, tant tu parles de ce sujet, et tant tu mets d’empressement à chanter les louanges d’une ordure qui les pourchassait et opprimait. Qui sait, tu nous as tellement menti et nous a tellement fait preuve de tes penchants peu glorieux (mythomane, plagiaire, totalitaire à petit pied, …) que nous en sommes arrivés à un point où ne nous savons plus trop à quoi nous en tenir avec tes perversions.

Après tout, quand je te vois liker ce genre de commentaire (sur le sujet d’une fake news contre les banques israéliennes bloquant des comptes « sans y être habilitées », alors que c’est la procédure normale dans le cadre des accords anti-blanchissement signés par Israël, et qu’il suffit de fournir des justificatifs pour régulariser la situation), je me demande jusqu’où tu es capable d’aller. Somme toute, on peut voir sur ta page tes amis arabo-musulmans rendre les juifs responsables de l’antisémitisme sans que tu ne réagisses, donc…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gally pour Dreuz.info.

PS :

Très bonne citation, effectivement. Merci de l’avoir illustrée de façon aussi splendide.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz