Publié par Gaia - Dreuz le 29 juillet 2019

Un haut cadre de l’organisation islamiste révèle ce que clamait dans les rues le peuple de Gaza, réprimé en mars dernier. Corruption, espionnage et vie de pacha, tout y passe. Récit.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Il paraît que la vérité sort de la bouche des enfants. La vérité sur le Hamas a jailli de la bouche du fils d’un de ses chefs. Le pieux récit, celui des leaders héroïques qui auraient fait don de leur personne à la cause palestinienne et à Allah, vient de voler en éclats. En écho à la colère grandissante du peuple de Gaza contre ses dirigeants, un haut cadre de l’organisation islamiste, Suheib Youssef, a décidé de balancer. Et ça fait mal. C’est le fils d’un des fondateurs du Hamas, Hassan Youssef. Adoubé par les hautes sphères de la nomenklatura, Suheib a été nommé en poste à Istanbul. Tout allait bien pour lui, exil doré dans un pays frère. Jusqu’au jour où il a craqué. Trop, c’est trop, il fuit la Turquie pour un pays asiatique non précisé, on le comprend. Car il se décide à commettre la pire des transgressions : pactiser avec les « sionistes ». Il choisit en effet de parler à la 12, la chaîne de télé privée israélienne la plus populaire.

Au cours de l’interview, il déballe tout. Tout ce qu’on connaissait déjà un peu via les réseaux sociaux, les vidéos postées au péril de la vie des internautes. Tout ce qui ne se dit pas, ou alors avec des circonlocutions, dans les médias européens bon genre, parce que toucher au Hamas, c’est « faire le jeu d’Israël ». Suheib, lui, n’a pas d’états d’âme. Ce n’est pas un idéologue, mais un homme révolté par un mode de vie qu’il juge indécent :« Les cadres du Hamas à l’étranger vivent dans des hôtels ou des immeubles de luxe, leurs…

Lire la suite sur Marianne

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz