Publié par Gaia - Dreuz le 7 juillet 2019

Source : RTBF

Les évêques catholiques polonais ont dénoncé samedi « l’endoctrinement LGBT » exercé, selon eux, par le groupe suédois Ikea, et ont pris la défense d’un salarié récemment limogé qui, des extraits de la Bible à l’appui, s’y était opposé.

Selon Ikea, l’employé a tenu des « propos discriminatoires » après la publication dans le courrier interne du groupe d’un article exposant la politique de tolérance de Ikea, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie célébrée le 17 mai.

« Du point de vue de la loi et surtout de la bienséance et du bon sens, il est inadmissible d’attaquer l’employé de Ikea qui a refusé l’endoctrinement LGBT sur le lieu de travail« , ont écrit les évêques dans un communiqué publié sur le site de l’épiscopat de Pologne.

Selon le groupe, les propos de son ex-salarié ont pu « offenser les biens et la dignité de membres de la communauté LGBT » alors que la politique du groupe est de « ne pas tolérer la discrimination et des attitudes d’exclusion« .

L’ex-employé cite l’ancien testament : les homosexuels « seront mis à mort »

L’homme, identifié par la presse comme Tomasz K., avait cité dans ses courriers et propos des passages de l’Ancien testament indiquant notamment que les homosexuels « seront mis à mort, leur sang retombera sur eux » (Livre du Lévitique, ndlr).

Les évêques membres du conseil épiscopal à l’apostolat des laïcs, ont « félicité M. Tomasz pour son courage à professer et défendre la foi dans la vie quotidienne« , une attitude « digne de reconnaissance et exemplaire« .

Les prélats ont évoqué à l’occasion les sentiments de « dégoût, de tristesse, de souci pour l’avenir et même d’insécurité« , provoqués, selon eux, par les activistes LGBT et les journalistes qui les soutiennent.

Ils ont dénoncé à l’occasion « l’attitude de nombre d’enseignants marquée de propagande LGBT« . « Nous prions Dieu qu’il nous protège contre l’abjection« , ont insisté les évêques de Pologne, pays considéré toujours très fidèle à l’Église catholique. Tomasz K. a annoncé son intention de saisir la justice de son affaire.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

46
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz