Publié par Manuel Gomez le 5 juillet 2019
1683 : captifs chrétiens massacrés par les Turcs en étant attachés à la bouche de canon

Les Algériens ont très souvent la mémoire courte, pour ne pas dire sélective.

Ils oublient trop souvent qu’ils ont été des « colonisateurs » de ce territoire qui s’appelle aujourd’hui, et seulement depuis 1839, Algérie. Et des colonisateurs bien plus sanguinaires que cette « France coloniale » que l’on insulte et accuse des deux côtés de la Méditerranée, depuis plus d’un demi-siècle, d’avoir commis des « crimes contre l’humanité ».

Ils oublient bien trop souvent qu’avant d’avoir été « colonisés » par la France, ils l’avaient été par l’empire ottoman et durant bien plus longtemps que les 132 années françaises, de 1515 à 1832.

Merci à la France de les avoir libérés de cette colonisation turco-ottomane !

Il serait nécessaire que les élèves, les étudiants et toute la jeunesse algérienne, prennent conscience que cette présence ottomane imposée était bien une « colonisation ».

Ce pays, qui n’était pas encore l’Algérie, a vécu deux colonisations successives : la colonisation orientale et la colonisation occidentale.

Parce que la colonisation orientale était musulmane les Algériens s’en plaignent beaucoup moins et négligent volontairement de la mettre en accusation. Pourtant, durant trois siècles, ils ont enduré une « colonisation » et une « répression » bien plus contraignante que ne le fut, selon eux, celle de la France !

On est en droit de leur poser cette question : Que vous ont laissé les trois siècles de colonisation turco-ottomane ? Que vous a-t-elle léguée dont vous puissiez vous réjouir ? Pouvez-vous citer un seul grand savant, un seul poète, un seul littérateur, une langue, une architecture ? Non, rien.

Pouvez-vous citer un seul « Algérien » qui a marqué ces trois siècles de colonisation ? Que ce soit en langue arabe, tamazight ou même turque ? Non, aucun.

Les Turcs-ottomans, des musulmans tout comme vous, vous ont plongé dans l’analphabétisation, la pauvreté, afin de mieux vous dominer, et ils se sont emparés de votre or, de votre argent, de vos richesses, de votre élevage, de vos cultures, etc. et même de vos petites filles pour les offrir aux très riches colonisateurs et à leurs sultans.

Vous souvenez-vous des massacres commis par les turcs ? Par exemple celui organisé le 29 mai 1825contre le village Aït Saïd où plus de 400 villageois furent décapités et leurs têtes exposées à Bab-Azoun ? Et des autres massacres de 1816 et 1823 dans les Aurès ? Et je préfère en oublier, car la liste serait longue !

Ayez le courage d’accepter la réalité et de comparer avec réalisme la différence entre les bienfaits et les réalisations abandonnés après les 132 ans de colonisation française et les trois siècles de la turco-ottomane.

Le seul objet que vous avez le ridicule de nous réclamer, concernant l’occupation de l’Algérie par les Turcs, car il s’agit-là, effectivement, de la seule « œuvre » qu’ils vous aient laissé, c’est ce fameux « Baba Merzouk » ce canon ramené comme prise de guerre par nos armées le 5 juillet 1830 et qui se trouve exposé dans la cour de l’Arsenal de Brest depuis 189 ans.

N’oubliez surtout pas le passé de piraterie et de razzias, auquel vous avez participé, des ottomans.

N’oubliez surtout pas que la Turquie d’aujourd’huiest la plateforme des islamistes et des Frères Musulmans, qui sont au pouvoir et qu’elle participe lentement mais sûrement au retour des pratiques de la période ottomane en s’éloignant progressivement de l’occident et du progrès.

A moins que ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex