Publié par Gaia - Dreuz le 1 août 2019

Source : Liguedefensejuive

Ce n’est pas du côté de l’extrême droite que la police allemande oriente ses recherches suite à l’agression de juifs ces dernières 24 heures mais plutôt des immigrés de confession musulmane.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un homme juif de 25 ans portant une kippa et une étoile de David a été attaqué samedi devant une gare de chemin de fer de la ville allemande de Potsdam, selon un article paru dans le journal Berliner Morgenpost.
«Quand je suis descendu du train à la gare principale, j’ai remarqué des ombres derrière moi», a déclaré l’homme. Il a affirmé que deux hommes lui avaient craché dessus et crié des épithètes et des menaces antisémites.
Un porte-parole de la police de Brandburg a déclaré dimanche que deux ressortissants syriens avaient été identifiés comme auteurs présumés, avec » un possible motif xénophobe « .

L’attaque a eu lieu dans le contexte d’une vague d’attaques contre les juifs en Allemagne qui était si grave que le commissaire allemand à l’antisémitisme, Felix Klein, a déclaré qu’il ne pouvait plus recommander aux juifs de porter leur kippot «partout et à tout moment» dans le pays.
La déclaration a provoqué un tel scandale à la fois sur le plan local et international que Klein a retiré ses propos. Un journal allemand très populaire, Bild, a également imprimé en première page une kippa «jetable» que les lecteurs pourront porter en solidarité avec la population juive du pays.

La police allemande a ouvert une enquête sur le rapport d’un rabbin berlinois éminent qui l’avait insulté et sur lequel il avait craché des crachats alors qu’il rentrait chez lui après la synagogue. La police a déclaré mercredi qu’elle traitait l’incident comme un crime à motivation religieuse et est actuellement à la recherche de suspects.
Le rabbin Yehuda Teichtal passait devant un immeuble à appartements dans le quartier de Wilmersdorf vendredi soir lorsque, a-t-il dit. il a été craché et assermenté par deux hommes à l’intérieur du bâtiment. Teichtal, qui a déclaré que les deux hommes parlaient en arabe, a appelé dans un communiqué à « la tolérance, le dialogue et la formation ». Une étude récente a révélé que l’antisémitisme sévissait parmi les réfugiés musulmans en Allemagne .

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz