Quantcast
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2019

« Selon la Banque centrale, il n’y a pas assez d’arrivées de migrants pour maintenir de bas-salaires » – c’est le titre d’un article publié dans The Independent.ie visiblement rédigé par un stagiaire embauché pour les vacances.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il n’est pas acceptable qu’un média soit hostile à l’immigration : la règle non-écrite de la presse est qu’il faut être globaliste ou changer de métier. Pas question d’être neutre ou de rapporter les faits honnêtement sous peine de sanction. Et ce journaliste va être sanctionné pour avoir écrit en gros titre ce qu’au pire on découvre, enterré au quatrième paragraphe…

« Pas assez de migrants qui arrivent pour maintenir les salaires à un bas niveau – selon Banque centrale », ce n’est pas un titre tolérable.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

L’article poursuit ainsi :

Le nombre de personnes prêtes à venir travailler ici ne va pas atteindre les niveaux observés lors du dernier boom, et ne maintiendra pas les salaires à un bas niveau, prévoient les économistes de la Banque centrale.

Le ministère des Finances s’attend à ce que 50 000 autres emplois s’ajoutent cette année, ce qui bloquera un « hard Brexit », et prévoit que les salaires moyens augmenteront de 3 % en 2019, 3,2 % en 2020 et 3,3 % l’année suivante.

Bien que le message soit une mauvaise nouvelle pour les employeurs qui tentent de remédier aux pénuries dans des secteurs clés, il s’agit d’une bonne nouvelle pour ceux qui travaillent, car il implique que les salaires continueront d’augmenter.

Le fait que les migrants illégaux aident à maintenir les bas salaires n’est pas un secret, de notre côté de l’Atlantique, où une presse indépendante et libre, c’est-à-dire non polluée par la gauche militante pro-migrants, existe encore. Nous savons que les Chambres de commerce appuient l’immigration illégale, car elle permet aux entreprises de maintenir la pression sur les emplois peu qualifiés – les seuls qui attirent les migrants non-qualifiés qui ne parlent pas ou peu la langue.

Mais en Europe, avec une presse corrompue par l’idéologie, cela n’est pas rapporté.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz